Chouette Magazine

Vincianne Gillard

Vincianne Gillard

Santé et Bien-Être

Catégorie : Santé

Chroniqueuse depuis octobre 2015



L'Empreinte de Soi - Espace Santé et Bien-Être

www.lempreintedesoi.be

rue du Molignat, 14 - 5310 Saint-Germain

0474 74 02 42

Refloxologie plantaire et Printemps : un petit coup de pouce pour repartir du bon pied !

publiée le 29 mars 2016


A chaque changement de saison notre corps doit s’adapter à un climat, une alimentation, un rythme différent.


Le printemps correspond à « la montée de la sève », le retour des beaux jours ainsi que des journées plus longues. Le printemps est une saison de transition où nous changeons d’énergie.


Il n’est pas rare en cette saison d’entendre parler de cure pour le Foie, d’articles de presse renseignant sur la pratique d’un sport ou toute autre cure « détox », bref… bon nombre de solutions pour redémarrer.


Après le froid, l’inactivité et bien souvent une nourriture trop copieuse, notre corps a besoin d’un petit coup de pouce pour se réveiller : marcher, retourner à des occupations extérieures, faire le « nettoyage de printemps » afin de repartir du bon pied.


En Médecine Traditionnelle Chinoise, le printemps est associé à l’organe « foie – vésicule biliaire » ainsi qu’à la couleur verte.


Il est important de prendre soin de notre foie car il s’agit d’un organe central de notre organisme avec de multiples rôles :
• Il intervient dans le métabolisme des sucres, des graisses et des protéines ;
• Il participe aux processus de défense ;
• Il fait partie de nos émonctoires, autrement dit c’est un organe chargé de filtrer les toxines de notre corps ;
• Il est également au centre de tous les processus de détoxication. Toutes les substances toxiques passent par le foie pour qu’il puisse les éliminer : métaux lourds, pesticides, médicaments, alcool, … mais aussi les toxines produites par l’organisme lui-même au cours du métabolisme. Le processus de détoxication du foie permet de rendre les composés éliminables par la bile ou par les urines.


Nous pourrions citer encore bon nombre de fonctions pour celui-ci mais ces quelques lignes nous permettent déjà de comprendre que lorsque notre foie est surchargé, il ne peut plus mener à bien toutes ces tâches ce qui mènera à un encrassement des différents systèmes de notre organisme.


La réflexologie plantaire aide notre corps à retrouver son équilibre et sa vitalité en travaillant notamment sur le foie et la vésicule biliaire ainsi que sur nos autres émonctoires (reins, poumons, intestins, peau) afin d’aider à la détoxication et optimiser leur fonctionnement.


Par cette pratique régulière, bon nombre de troubles seront soulagés ou même évités. Des troubles émotionnels tels que colère, frustrations, larmes, anxiété ; veineux : jambes lourdes, hémorroïdes ; menstruels : règles douloureuses, maux de ventre, douleurs de la poitrine ; digestifs : nausées, vomissements, ballonnements, migraines…


L’hiver approche… Pensez à votre vitamine D !

publiée le 24 novembre 2015


Vous fabriquez de la vitamine D sans y penser chaque fois que le soleil est haut dans le ciel et que ses rayons atteignent votre peau.


D’avril à octobre, exposez-vous donc au soleil toutes les fois où le temps le permettra, durant 15 minutes chaque jour.
Le visage, les mains, les avant-bras suffisent pas la peine de se dévêtir d’avantage.
Mais à partir d’octobre jusque fin mars plus ou moins, la longueur d’ondes des rayons du soleil ne suffit plus à fabriquer notre vit D sous nos latitudes.
Pensez donc à vous supplémenter de cette précieuse vitamine au quotidien.
Selon des travaux scientifiques, 75% de la population manque de vit D dans nos contrées.


Un bon taux de vit D aide à prévenir la dépression, les fractures, les infections (grippe, rhume) et bien d’autres maladies non des moindres…
Faites-donc doser votre vit D chaque année vers le mois de novembre. Votre taux idéal doit se trouver entre 50 et 65 ng/ml.
Sachez que même sans dosage, il n’y a aucun risque d’intoxication à la vitamine D à 1000 UI par jour, et le rapport coût/bénéfice est énorme.


Chaque année, je vous conseille de faire doser votre vitamine D au mois de novembre. Vous devez dans l'idéal viser des taux entre 50 et 65 ng/mL. C'est à ce niveau que vous serez le mieux protégé contre les infections et les maladies.


Pour qui ?
Toutes les tranches d’âge sont concernées y compris les enfants bien entendu.


Quelle forme choisir ?
Il semble que la D3 corresponde à la vitamine D naturellement fabriquée par la peau : le cholécalciférol. Elle est de ce fait mieux assimilée par l’organisme et par conséquent plus efficace.
La vitamine D est une vitamine liposoluble (tout comme les vit A, E et K) c’est-à-dire qu’elle se dissout dans l’huile et se lie aux graisses de l’alimentation. Il est donc préférable de l’ingérer avec un corps gras mais vous trouverez certaines vit. D déjà sous forme huileuse.


Quelle quantité ?
1000 UI/J est un consensus accepté par les experts dans ce domaine (sachant que nous pourrions en prendre d’avantage). Vous trouverez quelques marques qui dosent la vit D3 à 1000 UI ce qui vous permettra de ne prendre qu’un comprimé le matin par exemple durant votre repas.


Pendant combien de temps ?
Durant les mois d’hiver minimum et idéalement d’octobre à mars.


N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou à votre naturopathe.


Qu'est-ce que la Naturopathie ?

publiée le 10 novembre 2015


Vous trouverez certainement une trentaine de définitions différentes mais il est important de retenir ceci :


Il s’agit d’une approche globale (holistique) de la santé dans le respect de la vie saine et de l’environnement qui vise à promouvoir l’éducation à la santé naturelle dans le but de rendre la personne autonome dans la prise en charge de santé et de son bien-être au quotidien.


Quelles en sont les origines ? Le Naturopathie puise ses racines d’un savoir ancestral inspiré par les médecines traditionnelles sumériennes, indiennes, celtiques, égyptiennes,…


Parmi les précurseurs les plus renommés, on peut citer: Hippocrate, Galien, Avicenne, Paracelse et bien d’autres.


Plus récemment, en Europe, nous citerons les pères fondateurs français, principalement: le Dr Paul Carton et Pierre-Valentin Marchessau.


Quels en sont les grands principes ? - Vitalisme : force vitale qui anime tout être vivant et qui travaille à maintenir l’organisme en état d’équilibre permanent. Par exemple, en cas de blessures, c’est la force vitale qui dirige la réparation des tissus par la cicatrisation des plaies.
- Hygiénisme : sur base du bilan naturopathique, le naturopathe conseillera le recours aux 10 agents naturels (alimentation et diète, mouvement, phytothérapie et aromathérapie, massages, …)
- Humorisme : suppose qu’il n’y a pas de santé sans équilibre du milieu intérieur (à savoir que l’être humain est composé à 70% de liquides physiologiques).
- Holisme : considération de l’être dans sa globalité (vision holistique). Dimension physique, mentale, vitale, émotionnelle, spirituelle.
- Causalisme : recherche des causes des perturbations de la santé. Le naturopathe ne cherche pas à supprimer les symptômes mais bien à rechercher la cause de la cause (de la cause…) afin de permettre au consultant de retrouver la santé.


Comment se passe une visite chez le Naturopathe et quel est son rôle? Le Naturopathe effectue une anamnèse (bilan de santé) sur base d’une écoute active et d’échanges avec la personne qui consulte. La première consultation dure plus ou moins 1h30. Sur base de cette anamnèse, il mettra en place un programme d’hygiène vitale personnalisé basé sur la nutrition, l’hygiène de vie, les techniques naturelles... Ce programme pourra également faire intervenir différents agents tels que la phytothérapie, l’aromathérapie, la nutrithérapie,….


Le Naturopathe œuvre à établir une relation de confiance, de communication et d’aide à la personne.


Le Naturopathe n’hésitera pas à orienter la personne vers d’autres professionnels de la santé si nécessaire.


Les quelques lignes ci-dessus vous offrent un aperçu de ce que représente la Naturopathie mais il s’agirait bien sûr de développer plus en profondeur pour en percevoir la finesse.


Peut-être avez-vous vous aussi l’envie de devenir acteur de votre santé et d’en découvrir un peu plus sur cette approche qui se veut à la fois science, philosophie et art de vivre sainement.


Focus sur le stress !

publiée le 06 octobre 2015


Qu’est-ce que le stress ?
Dans le langage courant nous confondons souvent causes et conséquences. En disant que nous sommes stressés nous exprimons le fait que nous subissons une agression mais celle-ci n’est pas le stress.


Le stress est un mécanisme que l’organisme met en place face à cette agression ou «stressor» en anglais. Les stressors peuvent être issus de l’environnement, de traumatisme physique, d’une réaction à un événement tel que décès, divorce, licenciement mais peut également être d’ordre biologique comme la douleur, l’infection, la carence métabolique…


En somme, le stress est une réaction réflexe, tant psychologique que physiologique, de l'organisme devant une situation difficile qui demande une adaptation.


Comment réagissons-nous face au stress ?
Trois possibilités de réaction s’offrent à nous face au stress: soit nous le fuyons (situation de « flight ») soit nous le combattons (situation de « fight ») ou encore nous le subissons passivement ce que nous traduisons communément par « l’inhibition de l’action ». Il a été démontré que cette dernière mène à des désordres neuro-psycho-immunologiques.


Bon stress ou mauvais stress ?
On a tendance à l'ignorer, mais les réactions de stress sont normales et utiles. Dans de nombreuses circonstances, on parle de «bon stress» ou d’«eustress».


Le bon stress possède une physiologie différente et non pathogène. Il libère des facteurs euphorisants proches des endorphines. Une certaine dose de stress peut dans certaines circonstances augmenter le niveau de performance. Ce sont les stress bien gérés par les sportifs de haut niveau, les employés travaillant bien sous pression contrôlée, les artistes travaillant mieux face à la difficulté… Certaines personnes, d'ailleurs, aiment cette excitation du stress et la recherchent - dans la compétition, par exemple.


Malheureusement, les choses ne se passent pas toujours aussi bien et les situations de mauvais stress ou « distress » sont de loin les plus nombreuses. Notre organisme mobilise une énergie importante qui ne peut être utilisée à d’autres fins et les troubles surviennent rapidement : maux de dos, malaise, maux de tête ou de ventre, baisse de la résistance immunitaire… On rencontre sur le long terme de l’épuisement voire de la dépression.


Le stress empoisonne l'existence, au propre comme au figuré : environ 80 % des consultations médicales seraient liées au stress, d'une manière ou d'une autre.


Comment retrouver ou rester en équilibre face à toutes ces perturbations ?
- Par la pratique d’une activité physique régulière et d’intensité modérée qui permet une oxygénation des cellules, l’envoi de messages de bien-être, la libération de neuro-transmetteurs (endorphines) avec pour effet de contrebalancer les effets délétère et oxydatif du stress.
- Par l’importance donnée à l’hygiène de vie et à la qualité de l’alimentation (aliments à haute teneur en vitamines, minéraux, …)
- Par le choix d’une ou plusieurs techniques de santé et bien-être telles que : les techniques manuelles dont la réflexologie plantaire/palmaire qui via des zones/points réflexes permettent de travailler notre système nerveux et endocrinien mis à rude épreuve lors de situation de stress, les massages de types « holistiques, unifiants, globalisants,… » qui permettent de relier le corps et l’esprit, les techniques de relaxation comme la sophrologie, la relaxation, le yoga…


Une variété de techniques offre à votre organisme la possibilité de retrouver cet équilibre holistique et ce de manière naturelle.


N’hésitez pas à partir en quête de ce qui sera bien et bon pour vous !


Chouette Magazine (Ma Coccinelle Communication) | rue de l'Abyme 5, RAMILLIES (Belgique) | +32 81 34 27 33

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter