Chouette Magazine

Sébastien Hamende

Sébastien Hamende

Destinations de rêve

Catégorie : Voyages

Chroniqueur depuis janvier 2013



Agence de voyages Del-Tour

www.del-tour.com

Géorgie et Alabama

publiée le 10 octobre 2017


Deux états du sud profond, à découvrir hors des sentiers battus...


Au départ d’Atlanta, la capitale de l’état de Géorgie, une Amérique profonde et captivante se découvre hors des sentiers battus. Une visite s’impose chez Coca Cola ainsi que dans la chaîne d’info CNN qui y a établi ses quartiers généraux. Ajoutons la Belt Line et ses marchés alternatifs et ‘bio’, le Ponce City Market (un mall-center dans une ancienne fabrique de plusieurs étages) avec ses bars, boutiques, restos et galeries d’art.


Après Atlanta, direction quelques témoignages du passé et de l’histoire des États-Unis, entre conquête de l'Ouest et conquête spatiale, entre guerre de Sécession et brûlures de la ségrégation. A Cartersville, Alabama, le Booth Western Art Museum raconte la Conquête de l’Ouest (peintures, sculptures, photos et nombreuses œuvres d’art). Le Western and Atlantic Railroad Tunnel and Museum évoque une ancienne ligne de chemin de fer stratégique durant la Guerre de Sécession. Arrêt obligatoire également dans l’incroyable Unclaimed baggage, un immense mall center rempli d’objets neufs (ou quasi) jamais réclamés (de la chemise au computer, de la camera go pro aux tablettes et liseuses électroniques en passant par les costumes et instruments de musique,...).


A Huntsville, Alabama, ne manquez pas le fameux US Space and Rocket Center qui raconte l’aventure spatiale dont un des premiers épisodes fut écrit là-bas après la guerre. La visite indispensable de Birmingham en Alabama permet de voir la 16th Street Baptist Church connue pour la mort de 4 écolières en 1963 suite à l’explosion d’une bombe posée par le Klu Klux Klan. Laquelle a surtout mis le feu aux poudres à la revendication noire aux USA !


Contrastes et rendez-vous avec l’histoire du pays, aujourd’hui, les états d’Alabama et de Géorgie offrent leur culture et leur art de vivre, entre 'Georgia on my mind' et 'Sweet Home Alabama'...


A DECOUVRIR AUSSI...
• Depuis les copieux ‘breakfasts’ jusqu’aux soirées pleines de découvertes culinaires et souvent musicales, un voyage là-bas se déroule sous le signe de la convivialité, de l’accueil et de la cuisine… copieuse
• Les amateurs de musique feront un crochet aux studios Muscle Shoals Sound (où les Rolling Stones, Aretha Franklin, Paul Silmon, Cher, Rod Steward, etc. ont enregistré des LP !)
• Le Vulcan Park à Birmingham, Alabama est un souvenir de la sidérurgie locale
• Le Barber Motorsports Museum est l’un des plus grands musées au monde pour son incroyable collection de motos


BON A SAVOIR
• Au départ de Bruxelles, Delta Airlines propose un vol quotidien sur Atlanta (durée 10 h)
• Visiter ces deux états se fait impérativement en voiture de location
• Prévoir un permis de conduire international
• Rouler aux Etats-Unis est facile et permet d’avaler de nombreux kilomètres mais il faut bien calculer les distances et le temps
• Un voyage aux USA est la promesse d’ambiances uniques à vivre sur fond de musique country, de jazz et de rock dans des paysages de ‘‘road movie’’ qui plongent le voyageur en permanence dans l’imaginaire américain et ses envies de voyages au pays de l’Oncle Sam...


Fabuleux Brésil !

publiée le 26 septembre 2017


Le plus grand pays sud-américain est un monde en soi...


Du fond de la forêt amazonienne aux chutes d’Iguaçu, des villes baroques aux mégapoles et favelas surpeuplées, des carnavals aux cérémonies de candomblé, de la samba à la capoeira, de la caïpirinha au cocktail coloré... toutes les couleurs et les senteurs tropicales parfument l’imagination en prononçant le mot Brésil ! C'est dans les collines du Minas Gerais que bat encore le cœur historique du pays, où brillent des villes précieuses aux noms d'Ouro Preto, Congonhas, Tiradentes, Mariana, Diamantina… Nées dès la fin du 17ème siècle, ces villes arborent leurs beautés baroques et racontent la ruée vers l'or au cœur des trésors historiques à découvrir le long des ruelles pavées accrochées aux collines. Sur la côte, inutile de présenter Rio avec ses plages de Copacabana et d'Ipanema, son Christ-Roi et son Pain de Sucre, son carnaval et sa samba... Quant à Brasilia, elle a poussé comme un champignon après la pluie en 1960. L’une des plus jeunes capitales au monde est née du rêve de visionnaires et fut construite pour incarner l'avancée d'un pays dont la devise est 'ordem et progresso' (ordre et progrès). A la conquête symbolique de son Far West national, elle était déjà un défi au futur. Un pari aujourd'hui extraordinairement réussi ! Fortaleza, Recife, Maceio, Natal… voici les villes du Nordeste, comme tournées vers l'Afrique et leurs racines. Des plages immenses y ondulent au bord de l'océan couleur émeraude. Près de Recife, l'artistique Olinda offre ses airs de paradis tropical et cache des monastères, des jardins et un gentil carnaval qui n'a rien à voir avec la folie de Rio ou Recife... Plus au sud, l'Africaine ville de Salvador plonge ses racines dans l'Afrique noire, comme nombre de lieux colorés qui font de ce pays démesuré l’un des plus passionnants mélanges au monde...


A DECOUVRIR AUSSI...
• Sao Polo, la mégapole interminable et congestionnée de 15 millions d'habitants est plutôt évitée par les circuits et les voyageurs. Elle vaut cependant le plongeon dans sa... jungle urbaine.
• Brasilia ravira les passionnés d’architecture signée notamment Oscar Niemeyer.
• Le Pantanal vaut le voyage pour sa nature, ses espaces sauvages, ses oiseaux, les jaguars, les caïmans, les perroquets de toutes les couleurs.
• Le Nordeste est moins connu avec la région du Sertão, la danse Frevo...
• Les passionnés de nature découvriront l’Amazonie via Belém ou Manaus.
• La gastronomie brésilienne est savoureuse, avec la feijoada (viande et haricots noirs) mais également les viandes, poissons, crevettes, gambas… et redoutables cocktails comme la caïpirinha préparée à base de cachaça, de sucre de canne et de citron vert... Salud !


BON A SAVOIR
• Le Brésil est un pays immense, grand comme 200 fois la Belgique ! Son nom vient de 'brasil' ou bois de braise, à la couleur rouge.
• Des circuits permettent de le visiter avec des vols domestiques et des étapes aussi diversifiées que ce pays immense.
• Le pays n’est pas aussi dangereux qu’on l’a prétendu même si la prudence s’impose dans les grandes villes.
• Le Brésil compte de nombreux climats selon les régions... Les températures descendent rarement en dessous des 20° et les saisons sont inversées.
• En 2018, le carnaval de Rio se déroulera du 9 au 17 février.


Sri Lanka, une perle à l'oreille de l'Inde

publiée le 12 septembre 2017


Le Sri Lanka offre aux voyageurs ses plages paradisiaques et son patrimoine millénaire.


Sri Lanka signifie ‘terre resplendissante’… En forme de goutte d’eau au Sud-Est du sous-continent indien, l’île regorge de beautés à découvrir. Temples et sites archéologiques, montagnes et plages, lacs et forêts, jardins d’épices et de fleurs, rizières et plantations de thé, éléphants et papillons, fêtes somptueuses... sont autant d’éclats brillants de cet éden aux charmes infinis. Une légende affirme que c’est Adam qui en fut le premier habitant. L’un des sommets de l’île a d’ailleurs reçu son nom. Plus tard, Marco Polo aurait été subjugué par la plus belle île au monde...


Les Hindouistes désignent Shiva comme vrai découvreur des lieux. La capitale, Colombo, est le point de départ de tout circuit et peut se découvrir en tuk-tuk (triporteur). Mais pour des ambiances plus authentiques, direction Negombo, village de pêcheurs qui vit encore aux rythmes de l’océan. Chaque jour, les ‘oruvas’, de solides catamarans, mettent les voiles. La forteresse de Sigiriya fut érigée par le roi Kasyapa vers 473 de notre ère. Imposante sur son rocher rouge, elle domine la jungle et se visite après une longue grimpette. Un jeu qui en vaut la chandelle pour contempler les paysages environnants. Sans oublier les "demoiselles de Sigiriya", ces splendides fresques cachées qui s’admirent dans les anfractuosités rocheuses. Edifiée dans un site montagneux, la ville de Kandy est le centre spirituel et culturel du pays. Elle est renommée pour son patrimoine et ses processions qui s'y déroulent en été pendant dix jours : l’Esala Perahera, avec des cortèges d’éléphants somptueusement décorés. La ville recèle d’intéressants marchés aux épices, des temples tranquilles ainsi que les superbes jardins botaniques de Peradeniya...


A DECOUVRIR AUSSI...
• En l’an 483 avant notre ère, le prince Vijaya s’est imposé comme véritable père du peuple cingalais. Premier d’une lignée de plus de 180 rois, il a fondé la ville d’Anuradhapura qui devint pendant 10 siècles la capitale de l’île...
• A Pinnewala se trouve l’orphelinat des éléphants qui accueille des dizaines de pachydermes orphelins, dont les bébés sont nourris au biberon. Ils sont protégés et admirés alors que la forêt sri-lankaise est en danger. De quoi trouver ici un sanctuaire sympathique et question de souligner leur importance dans la culture de l’île.
• De nombreuses fêtes ont lieu tout au long de l’année, notamment les nuits de pleine lune ou ‘poya’...
• Les plus belles plages se trouvent du côté de Bentota mais également à Tangala, Mirissa…
• Possibilité de prolonger votre voyage sur les plages des Maldives (plongée, plage)


BON A SAVOIR
• Indépendante depuis 1948 et république depuis le 22 mai 1972, l’île a perdu son nom de Ceylan... sauf pour l’un des meilleurs et célèbres thés au monde !
• On devrait prononcer Shri Lanka car "Shri" est une lettre sacrée de l’alphabet cingalais.
• La meilleure saison s’étend de décembre à avril. Les autres mois, le temps peut être pluvieux mais avec de belles éclaircies...
• Les Arabes et les Européens s’y sont battus pour la cannelle, les épices et les pierres précieuses. Les Britanniques y ont laissé quelques souvenirs : on y roule à gauche, on y aime le thé, on y joue au golf et au criquet, des hôtels de charme ont gardé un aspect colonial très british...
• Depuis la fin de la guerre civile qui ravageait le nord (alors fermé aux touristes), l’île s’ouvre enfin de ce côté et prépare de nouvelles infrastructures hôtelières
• Pour visiter l’ile, rien de tel qu’un circuit (Kandy, Dambulla, Sigiriya, Polonnaruwa et Pinnewala) avant de se terminer le long des plages au sud.


Fascinante Israël

publiée le 29 août 2017


Entre Méditerranée, Mer Morte, Mer Rouge et désert, Israël captive les voyageurs.


La mer Rouge, la mer Morte, le désert du Néguev, la forteresse de Massada, le lac de Tibériade, Jérusalem, Tel Aviv, Saint-Jean d’Acre (Akko), Eilat, Nazareth, les kibboutz (fermes collectives) … Autant de noms qui font rêver les voyageurs. Toute visite en Terre Sainte débute souvent par Jérusalem où depuis le Mont des Oliviers s’offre une vue panoramique sur la cité tandis qu'en face brille le Dôme du Rocher sur l'Esplanade des Mosquées. Une manière de rappeler que les lieux abritent les trois plus grandes religions monothéistes : Judaïsme, Christianisme et Islam. En contrebas se trouve le Mur des Lamentations, lieu sacré du Judaïsme, lieu de prière par excellence pour de nombreux hommes. Non loin, le quartier juif abrite les anciennes synagogues, le Cardo, la maison Hérodienne mais également un chapelet d'églises. Quant à la vieille ville, elle cache de nombreux souks et ruelles qui suivent la Via Dolorosa, où le Christ a parcouru son calvaire. Ce chemin de croix est émaillé de chapelles et de sanctuaires de toutes les origines chrétiennes. Quittons la capitale pour le nord et la Galilée avec les imposantes falaises calcaires et les grottes de Rosh Hanikra où s'engouffrent les vagues… Non loin du Lac de Tibériade se trouvent les sites de Capharnaüm, Nazareth, le mont des Béatitudes… Autant de lieux mythiques et mystiques, encore hantés par les pas d'un certain Jésus. Aujourd'hui, pélerins et touristes y découvrent ces endroits empreints de mystères et de symboles. Curiosité : l'endroit le plus bas de la planète se trouve dans la mer Morte, à moins 417 mètres et ses eaux où l’on ne sait pas nager… Les cures y sont très bénéfiques pour la peau. Non loin, au-dessus de l'horizon jaune et bleu vibrant de chaleur se trouve la forteresse de Massada. Dressée sur son éperon rocheux, elle est le symbole de l'ancien royaume d'Israël.


A DECOUVRIR AUSSI...
• De nombreux pèlerins se rendent en Israël pour y voir de près les sites de la Bible
• Les pionniers de l'état d'Israël ont créé leurs fameux kibboutz ou fermes collectives, toujours actives et accueillantes de nos jours (étapes de repos, hôtels, restaurants, etc.)
• Nazareth compte plus d'un tiers de Chrétiens tout en étant la ville arabe la plus importante d'Israël avec un immense patrimoine à visiter.
• Le lac de Tibériade mérite un tour pour y découvrir les ruines antiques. Avec 21 km de long et 13 km de large, il est considéré comme le cœur de la Galilée.
• Au sud du lac où les eaux redeviennent Jourdain se trouve Yardenit : c’est là que Jean le Baptiste effectuait ses baptêmes. Aujourd'hui, des pélerins tout de blanc vêtus y revivent ce rituel.
• A parcourir les ruines de l'ancienne Capharnaüm, sur la rive nord du lac, on pense au brouhaha d'une ville désordonnée et envahie de marchands et de caravanes. Cette bourgade était aimée par le Christ et on y admire encore les vestiges de la synagogue dans laquelle il prêcha…
• Sur la mer Rouge, Eilat est une agréable station balnéaire avec de nombreux hôtels, bars, cafés, concerts, activités…
• La mer Morte dispose de superbes hôtels et permet de faire des cures et des bains de boue.


BON A SAVOIR
• Il y a des fêtes religieuses tout au long de l’année, à vivre notamment à Jérusalem…
• L’adage local résume un peu la situation : ‘‘A Haïfa on travaille ; à Tel Aviv, on s’amuse et à Jérusalem on prie’’…
• On peut louer facilement une voiture en Israël (permis de conduire international)


Bali, petit paradis

publiée le 26 juin 2017


Bali, petit point sur l'atlas mais mondialement connue pour ses beautés !


Ce n’est pas pour rien que Bali est surnommée ‘l’île des dieux’ ! Ce petit paradis de raffinement est l'une des destinations préférées des touristes en Asie. Avec ses rizières en escaliers d’émeraude, ses temples, ses fêtes et ses traditions, ses sites historiques et ses coins de nature, cette île indonésienne est l’une des plus belles d’Asie. Sa petite capitale s’appelle Denpasar et abrite quelques jolis marchés comme celui de Badung. Non loin, les plages comme celles de Nusa Dua, Kuta, Legian, Sanur et Séminiak attirent les touristes. C’est là que se trouvent les grands hôtels avec leurs restaurants gastronomiques, leurs spas et piscines à débordement. A Jimbaran, les barques à balanciers des pêcheurs partent à l’assaut de l’océan près des surfeurs qui s’éclatent dans les vagues. Les petits restaurants du coin proposent les poissons fraîchement pêchés à déguster directement sur place. Côté culture, quelques temples se visitent, comme ceux d’Ulun Danu Bratan et de Besakih mais également celui d’Uluwatu qui surplombe une falaise et s’admire au coucher de soleil. Le temple de Tanah Lot est construit sur un rocher battu par les vagues. A l’intérieur de l’île, les collines dessinent les plus belles rizières en terrasses. Comme des miroirs d’eau, elles reflètent les ciels changeants. A mi-chemin entre montagne et mer, Ubud est une petite ville d’art cernée de rizières, de collines et de forêts. Les lieux sont agrémentés de palais et de temples, de galeries d’art et de jardins. De merveilleux hôtels permettent des séjours paradisiaques. Le soir, les spectacles traditionnels sont égayés par la musique des gamelans, ces fascinants orchestres-carillons. Chaque jour, les lieux et leurs dieux offrent des choses à voir aux visiteurs !


A DECOUVRIR AUSSI...
• Les plus belles rizières s'admirent du côté de Jatiluwih (merveilleuse) avec les bruissements de l'eau le long des terrasses. La balade dans la région offre ses tableaux idylliques agrémentés de rencontres et de sourires.
• Comme le prouvent les offrandes quotidiennes, Bali vénère ses divinités. Riz et petits légumes finement ciselés sont posés tous les jours dans des corbeilles de palmes tressées ou de feuilles de bananiers, piquées de bâtons d’encens. Les ancêtres et les dieux du panthéon hindo-balinais se nourrissent d’un simple regard. Sans oublier les démons avec du vinaigre, des piments, du sel…
• L’île compte des sites naturels à découvrir absolument comme les cascades de Gitgit, le volcan Batur, les jardins du Tirta Gangga water Palace et les sources sacrées de Tampaksriring…
• Ne pas manquer d’assister aux spectacles et danses locales ainsi qu’aux fascinants concerts de musique Gamelan !
• Partout, chaque sourire, paysage, rencontre, moment, effluve, couleur… sont les cadeaux quotidiens de l'île à ses hôtes et aux voyageurs. Qui s’y sentent un peu comme des dieux.


BON A SAVOIR
• L’île a la taille d’un département français (5780 km²) et est montagneuse à l’intérieur.
• Bali a sa propre langue et sa propre religion et 80% des Balinais pratiquent l'agama hindou dharma, une sorte d’hindouisme mêlé de rites bouddhiques avec des éléments animistes et le culte des ancêtres.
• L’île est plus ensoleillée de mai à octobre (saison sèche) mais les autres périodes sont très agréables.
• On roule à gauche à Bali et les taxis ne sont pas chers.


En croisière sur le Mékong

publiée le 18 avril 2017


Une croisière sur ce fleuve mythique, une manière douce et originale de découvrir l’Asie.


Une croisière sur le Mékong, du Cambodge au Vietnam (par exemple), c’est se laisser bercer par le fleuve mythique à l’écoute de ses murmures chargés d’histoire. Depuis Angkor Wat jusqu’au delta, il y a moins de mille kilomètres et au moins une semaine de navigation. Angkor Wat est cette Atlantide forestière nimbée de mystère et cachée par la végétation, cernée de douves et de hautes murailles. Angkor n’est pas située sur le Mékong mais se doit d'être visitée ! L’embarquement se fait non loin de Siem Reap, au sud du lac Tonlé à Prek Dam (selon la hauteur d’eau). A bord, voici le moment d’apprécier les couchers de soleil et les pirogues qui longent les berges, les bourgades qui se suivent et leurs habitations les pieds dans l’eau, les marchés, les temples, les villages sur pilotis… Bientôt, voici l’escale de Phnom Penh, la capitale du Cambodge. Au menu : charmes coloniaux et boulevards, colline de Wat Phnom et palais royal, musée national, marché russe et marché central… Et pourquoi pas une virée nocturne en pousse-pousse ? Ensuite, voici le Vietnam où les rives du fleuve défilent lentement, peignant leurs tableaux séculaires de pirogues et de lourdes péniches, de pêcheurs et de traversiers. Voici Tan Chau, petite localité fluviale et plus tard, Sa Dec. Nous sommes au cœur de l’ancienne Cochinchine. Quelques heures en aval, voici Cai Be, avec sa cathédrale française puis My Thô, tout au bout de la croisière, près de Saïgon (Hô-Chi-Minh-Ville). Cette dernière est une ville trépidante et fascinante, avec des millions de scooters. Et voici déjà la nostalgie de la croisière... Comme l’énonce le proverbe vietnamien : 'Rien ne se passe sans le fleuve Mékong.'


A DECOUVRIR AUSSI...
• Bien qu’Angkor (ville de Siem Reap) ne se trouve pas sur le Mékong, le site est incontournable et commence agréablement une croisière. Idem pour la fin (ou le début de la croisière) au sud du Vietnam avec des extensions dans la région et séjour à Saïgon
• De nombreux sites fascinants peuvent être visités : Ulang Prabang (Laos), Angkor Wat (Cambodge), les petites bourgades de Tan Chau, Sa Dec, My Tho et enfin le delta puis Saïgon, etc. !
• A bord, vous profiterez par exemple de conférences passionnantes (Cambodge, histoire, Khmers Rouges, etc.), de films sur le pays (classiques, internationaux comme ‘l’Amant’, ‘Indochine’, ‘L’odeur de la papaye verte’, ‘les deux frères’, etc.) et de diverses animations (musique, danses, cuisine).
• Les passionnés de littérature peuvent acheter des livres (romans, histoire, témoignages) chez les nombreux bouquinistes de Phnom Penh (juste vérifier la qualité d’impression des pages…)
• Lors des escales, il y a des marchés flottants, des temples, des églises, des jardins, des fruits et des épices à découvrir. Et partout, une ambiance chaque fois différente...


BON A SAVOIR
• Le Mékong traverse 6 pays et prend sa source en Chine
• De nombreuses formules de croisières existent sur le Mékong, au Cambodge, au Laos et au Vietnam. Elles se font depuis la région de Siem R eap (Angkor) vers l’embouchure au sud-ouest ou vice versa, d’une semaine à dix jours ou davantage…
• De nombreux opérateurs proposent diverses formules de croisières sur le Mékong comme CroisiEurope (MS Indochine), Imagine Travel, etc.
• La meilleure saison pour une croisière sur le Mékong est la saison sèche de début novembre à fin février avec un ciel dégagé. Mais les autres périodes de l’année sont également fascinantes.


Londres : sur les traces de Harry Potter

publiée le 28 mars 2017


Au nord de Londres, un univers fantastique vous attend au studio Harry Potter!


Reliée depuis Bruxelles par l’Eurostar en à peine deux heures, Londres constitue toujours une expérience particulière. Profitez de votre séjour à Londres pour vous plonger dans les secrets de Poudlard… Des bus double-decks affrétés spécialement par Warner Bros vous attendent au départ de la gare de Saint Pancras ainsi que d’autres compagnies. Le voyage permet de se mettre rapidement dans l’ambiance !


Sur place, la magie opère de suite… Dans une salle noire, une hôtesse habillée telle Hermione donne les dernières recommandations. Les visiteurs trépignent d’impatience. Soudain, la toile où était projeté un film se relève et laisse apparaître les doubles portes du réfectoire de Poudlard. Deux visiteurs sont invités à les pousser : les premiers cris de joie et les larmes fusent dans l’assemblée. L’effet de surprise est étonnant.


La Production a décidé de révéler ses secrets et le public ne sait où donner de la tête. Jeunes et moins jeunes s’émerveillent. Si les effets spéciaux ont pris une place importante dans le cinéma contemporain, il ne faudrait pas oublier que de très nombreux éléments de décors sont encore imaginés de toutes pièces. Dessins préparatifs, maquettes, innovations techniques.... la panoplie des curiosités présentées est immense. Imaginez, vous serez invités à monter sur des balais, à dessiner un story board, à manier la baguette, …


Vous découvrirez le quai de la gare où tout commence, vous traverserez la ruelle commerçante. Comptez trois heures de visite, repas compris.


A DECOUVRIR AUSSI...
• Il serait dommage de s’arrêter à Saint-Pancras sans visiter son bâtiment érigé sous l’ère victorienne. Le Hall de la gare est somptueux et le sous-sol accueille quelques belles boutiques.
• Pour un WE, Londres regorge de musées et d’endroits insolites. Pourquoi ne pas coupler Harry Potter avec le Musée des Sciences et son impressionnant cinéma Imax.
• Plus classique comme activité, de nombreuses balades en bateau sont proposées sur la Tamise depuis Camden.
N’hésitez pas à nous contacter !


BON A SAVOIR
• Pour plus de tranquillité d’esprit, nous vous conseillons de choisir une offre combinée où vous serez pris en charge pour le train, le transport en bus (ou autocar dès la Belgique), tickets d’entrée (très demandés !) et l’hôtel.
• A noter que le restaurant du musée propose des plats aux saveurs toutes anglaises, vous voilà prévenus ! Nous vous conseillons de goûter leur bière caramélisée : une expérience qui ne vous laissera pas indifférents …
• Londres n’est pas connue pour son climat méditerranéen. Prévoyez un parapluie lors de vos déplacements, mais après tout, cela fait partie du charme britannique…


Santorin, merveilles des Cyclades

publiée le 07 mars 2017


Cette île des Cyclades voit l’histoire et l’infini nous faire rêver à l’Atlantide…


Célèbre pour ses vues extraordinaires depuis les villages blancs perchés au-dessus de la Grande Bleue, voici Santorin !


Pourvue d’excellentes connections aériennes et maritimes avec une incroyable hôtellerie, cette île des Cyclades est assurément une destination de rêve pour les vacances. Formée par sa caldera (cratère de volcan effondré), elle offre des panoramas incroyables depuis ses falaises de 250 mètres de hauteur. Leurs mille-feuilles de cendres colorées nous racontent l’histoire géologique de cette île volcanique. Dominant la caldera, les longs villages blancs alignent leurs murs éblouissants et dessinent dans l’azur les dômes bleus des églises orthodoxes. Les escaliers et les ruelles qui mènent aux terrasses au-dessus du vide invitent à la halte gastronomique avec les bars et les restaurants qui donnent envie d’admirer ces paysages uniques au monde. D’ouest en est, depuis le Cap Akrotíri jusqu’au magnifique village d’Oía (prononcer ‘ia’), l’île forme un immense croissant de lune d’une vingtaine de kilomètres. Au pied des falaises, les bateaux partent en excursion tandis que les paquebots de croisière font escale dans ce coin de paradis. Santorin a encore beaucoup de mystères à révéler, se contentant de céder de temps en temps une nouvelle pièce au puzzle de l’histoire. Comme la ville antique d’Akrotiri, qui fut ensevelie sous la cendre du volcan et permet de découvrir une Pompéi grecque. Des sculptures et des fresques trouvées sur place racontent la vie des pêcheurs, évoquent des singes bleus, des cueilleuses de safran… Au nord de l’île, Oía décline ses ruelles piétonnes, ses boutiques et ses nombreuses terrasses pour des pauses contemplatives tournées vers la mer scintillante et ses couchers de soleil uniques au monde !


A DECOUVRIR AUSSI...
• D’excellents restaurants invitent à déguster la cuisine locale et les vins de l’île : Vinsanto, Nykteri, Assyrtiko… Leurs grappes résistent dans la rocaille désertique grâce au travail assidu des hommes.
• A l’intérieur, quelques villages blancs perdus et silencieux se découvrent comme Emporio, Finikia, Megalohori et Pyrgos… On y profite de leur fraîcheur et tranquillité.
• Des criques et des plages superbes le long de la côte offrent leurs sympathiques restaurants et tavernes...
• A partir de Fíra, de nombreuses formules avec débarquement à Néa Kameni au cœur de la caldeira permettent de grimper jusqu’au cratère du volcan et d’observer quelques fumerolles. A moins de nager dans une crique et ses eaux chauffées par le dieu Héphaïstos…
• Il y a les croisières couchers de soleil, question d’admirer ce dieu rouge tant aimé des touristes et de profiter un verre de vin à la main de la beauté des paysages.
• Cette île fascinante fut souvent comparée à l’Atlantide… Et n’a pas encore livré tous ses secrets !


BON A SAVOIR
• L’île connaît un succès sans précédent et il vaut mieux réserver tôt !
• Les hôtels avec vue sur la caldera sont les plus chers
• Santorin profite d’un climat méditerranéen torride en été (adouci par les vents parfois forts) mais délicieux et ensoleillé lors des intersaisons, très frais et venteux en hiver (beaucoup d’hôtels sont fermés).
• Les meilleures périodes sont donc dès le mois d’avril jusqu’en octobre.
• A moins de se déplacer beaucoup, nul besoin de louer une voiture. De nombreux bus font le tour de l’île…


Enigmatique et passionnante Bulgarie

publiée le 21 février 2017


Partons à la découverte de quelques secrets du Pays des roses, des monastères et des Thraces…!


A environ deux mille kilomètres de Bruxelles, la Bulgarie a pour devise ‘l’Union fait la force’… Ce pays discret compte un peu moins de huit millions d’habitants. Sofia, la capitale, offre quelques bonnes surprises à découvrir au hasard de ses grands boulevards, de ses rues commerçantes, de ses parcs agréables et de ses édifices. Comme l’église Saint-Georges et ses seize siècles d’existence ou la cathédrale Alexandre Nevsky aux coupoles brillantes de feuilles d’or. Ici et là, des marchés fleurissent: au coin d’un parc, près de la cathédrale... Ils proposent souvenirs, livres, médailles, bijoux de fantaisie, matriochkas russes, icônes, tableaux... Pays des Thraces, la Bulgarie est fière de ses ancêtres. On ne connaît pas grand-chose sur cette brillante civilisation mais on sait qu’ils ont vécu dans la région, entre Grèce, Roumanie et Turquie. Leur immense connaissance en orfèvrerie leur a permis de produire l'or le plus ancien du monde. Des trésors s’admirent dans les musées bulgares… ou les expos itinérantes qui parcourent la planète. Autres fleurons du pays, les monastères comme celui de Rila dans son écrin de collines boisées avec ses fresques qui se lisent comme d’incroyables livres d’images. Non loin, le musée ethnologique d’Etara a rebâti quelques maisons rurales alignées le long d’un torrent. Avec ses toits en cascade au-dessus de la vallée, la ville de Velniko Tarnovo donne à visiter les impressionnants remparts de la forteresse de Tsarevets. Plus loin, Plovdiv est située sur les rives de la rivière Maritza, chantée par Sylvie Vartan d’origine bulgare. Quant à la ville des tilleuls et des poètes, Stara Zagova, elle se trouve près de la ‘Vallée des roses’, l’une des richesses de la région dont les pétales produisent parfums et cosmétiques...


A DECOUVRIR AUSSI...
• Plus de 10% de la production mondiale d’essence de roses est bulgare (quelques fermes se visitent).
• Pour un séjour au calme, le hameau enchanteur de Kovatchévitza évoque à lui seul toutes les beautés et les silences de la Bulgarie campagnarde, au cœur des montagnes du sud.
• La côte sur la mer Noire avec Varna et Nessebar est riche en hôtels qui peuvent agrémenter un circuit. Varna offre des musées et Nessebar est une cité antique inscrite au patrimoine mondial de l'humanité.


BON A SAVOIR
• La Bulgarie utilise l’alphabet cyrillique (russe) mais de nombreux panneaux sont traduits en lettres latines…
• Le folklore est omniprésent et les Bulgares l’adorent, depuis la polyphonie (les célèbres chœurs bulgares) aux danses campagnardes
• Les Bulgares sont directs et parfois un peu brusques… Mais la cordialité et le sens de l’accueil reprennent toujours le dessus !


Cinque Terre, 5 terres entre ciel et mer

publiée le 07 février 2017


Près de Gênes, la Riviera italienne cache cinq villages qui surplombent la Grande Bleue.


Les Cinque Terre sont cinq villages qui se découvrent le long des côtes liguriennes du Golfe de Gênes. Ils ont pour nom Riomaggiore, Manarola, Corniglia, Vernazza et Monterosso. Surplombant les vallons abrupts qui plongent vers la mer et les criques sauvages, ces hameaux enchanteurs ont la tête dans l’azur et les pieds dans l’écume. Avec leurs jolies maisons colorées, ces petits paradis sont un régal à découvrir. Aucune route ne les relie mais seulement des sentiers de randonnée. A moins de préférer le bateau en été ou le train qui caracole entre tunnels et falaises. Chacun a sa personnalité et son caractère. En hauteur, les escaliers, ruelles étroites et placettes se succèdent au pied des maisons de toutes les couleurs. En contrebas, les quais abritent les barques qui dansent avec la mer. Entre les villages, les sentiers traversent les cultures en terrasses et les vignes millénaires ivres de soleil, de quoi offrir des paysages magnifiques. Entre Manarola et Riomaggiore, l’un d’entre eux a été baptisé ‘via dell Amore’… ou ‘sentier des Amoureux’. Un hymne à la balade romantique. Manarola se découvre depuis une terrasse qui domine la crique et le ‘salto del diavolo’, où les barques des pêcheurs sont mises à l’eau à l’aide d’un palan, quand Eole et Neptune laissent ce chaudron de sorcière… tranquille. Corniglia est le hameau le plus solitaire de tous, sis au sommet d’un éperon rocheux. A l’ouest, Monterosso est un petit centre de pêche. Vernazza est la plus importante bourgade des Cinq Terres, comme un amphithéâtre au-dessus du petit port, entre terre, mer et paradis. Le vin qui fait la fierté de la région est le ‘schiacchetrà’. Il est une des nombreuses surprises offertes par les Cinq villages…


À DECOUVRIR AUSSI
• La région de Gênes et la riviera italienne sont riches en villes de charme comme Porto Fino, Camogli, La Spezia, Porto Venere, Bonassola…
• Savourer la cuisine ligurienne (poissons, anchois, salades…) sans oublier de déguster un limoncello, produit sur place avec les savoureux citrons, l’autre richesse cultivée des Cinq villages !
• La beauté de cette côte a légué quelques noms évocateurs : Golfe des Poètes, Golfe du Paradis, la Riviera delle Palme (des Palmiers), Riviera dei Fiori (des Fleurs)… agrémentent la fameuse côte ligure qui s’étend d’Ameglia à Ventimiglia, avec une longueur de plus de 300 kilomètres. Elle se répartit en riviera du Ponant (à l’ouest) et du Levant (à l’est)…


BON A SAVOIR
• Les Cinque Terre sont patrimoine UNESCO depuis bientôt 20 ans.
• On parle de limiter le nombre de touristes, mais pas encore pour 2017 !
• Les parkings sont obligatoires sur les hauteurs et certains hôtels viennent chercher les clients en voiturette électrique...
• L’idéal est de venir en train… et de laisser sa voiture à La Spezia par exemple. La grande ligne Rome-Gênes passe par les Cinque Terre mais des petits trains font tous les arrêts.
• Une Carte ‘Cinque Terre’ donne accès à tous les moyens de transports et à tous les sentiers pendant 1, 2 ou 3 jours. Elle offre les sentiers du littoral (payants), le WIFI, quelques ascenseurs et facilités…
• Des travaux sont effectués sur les sentiers suite à des éboulements et certains sont momentanément fermés


Slovénie, de la mer aux sommets

publiée le 24 janvier 2017


Ce pays montagneux au petit littoral possède de superbes châteaux, villes d’art, grottes, lacs...


Avec ses 47 km de littoral, la Slovénie dispose d’une petite riviera ensoleillée, la ‘Primorska’ où se trouve Portoroz et ses nombreux hôtels mais également quelques ports de charme comme Izola et Piran. Izola mérite la visite pour y admirer sa marina et ses ruelles ombragées, ses églises et musées. Piran est un joyau d'architecture gothique vénitienne avec ses venelles et ses placettes, ses toits rouges et ses campaniles. Mais il serait dommage de ne pas découvrir le reste du pays tant la Slovénie cache encore des secrets fascinants... Au nord, les Alpes juliennes sont le royaume des lacs et des magnifiques torrents glacés, jusqu’aux trois têtes du Triglav. Berceau de la race lipizan, le haras de Lipica fut fondé en 1580 et permet la visite… Les rivières Trenta et Soča (Sotcha) peignent des paysages de grande beauté. La Soča a des eaux pures et glacées qui lui donnent une fascinante couleur turquoise. Elle est un régal pour les kayakistes, les pêcheurs, les amoureux de la nature et les randonneurs qui suivent la route d’Emeraude. Autre emblème du pays, le lac de Bled avec son vieux château et sa petite île au milieu. Les grottes de Postojna sont parmi les plus grandes et les plus belles d’Europe. Elles se parcourent en petit train et à pied au cœur de véritables cathédrales souterraines. Le pays accueille également des châteaux comme ceux de Snežnic, Velenje ou Predjama. La capitale Ljubljana a comme emblème un dragon et se trouve au pied d’une colline dominée par une forteresse (fin 15è siècle) qui se rejoint par un petit funiculaire. La rue la plus ancienne aligne ses maisonnettes médiévales aux couleurs pastel et accueille terrasses, boutiques et expos d’artistes qui convergent vers de jolis petits ponts par-dessus la rivière, comme le Tromostovje ou ‘triple pont’..


À DECOUVRIR AUSSI
• Les excursions les plus classiques à Bled sont un tour du lac, une visite du château sur les hauteurs et une traversée en barque vers l’île pour y sonner la cloche et faire un vœu. Sans oublier de prendre un verre le long des berges ou d’y déguster la pâtisserie locale: le gâteau à la crème...
• La Slovénie est criblée comme un gruyère par des grottes (près de 8000 dont une soixantaine se visite).
• La région du karst a donné son nom géologique à ‘karstique’, qui définit tous les paysages calcaires du monde
• La grotte de Postojna abrite un dragon rarissime… monitoré et suivi par les scientifiques, c’est un mini-amphibien, nu et aveugle au doux nom de ‘proteus’
• Ici et là, le pays accueille des vignobles qui produisent d’excellents vins à déguster sur place


BON A SAVOIR
• La superficie du pays égale les deux-tiers de la Belgique et plus de la moitié est recouverte de forêts.
• Le point culminant et la fierté du pays est le massif du Triglav, dont le profil est sur le drapeau national.
• Le pays compte un peu plus de deux millions d’habitants et sa capitale environ 280.000 âmes.
• La Slovénie se rejoint facilement en voiture et TUI y propose des séjours dans sa brochure « en voiture»… (La capitale est à 1300 km de Bruxelles via l’Allemagne et l’Autriche)


Dubaï, surgie des sables

publiée le 10 janvier 2017


Mais quelle est donc cette ville incroyable à l'architecture extraordinaire, née entre mer et désert ?


Avec son profil extraordinaire signé par les meilleurs architectes du monde, la ville affiche comme emblème l’hôtel Burj Al Arab, en forme de voile (7 étoiles!). Du haut de ses 321 mètres, cet édifice domine les eaux bleues du golfe Persique. Plus loin, les archipels artificiels aux allures de palmiers ont été édifiés dans les lagons émeraude et sont visibles depuis l’espace avec leurs ‘resorts’ et villas de milliardaires. Ce sont Palm Jebel Ali, Palm Jumeirah et Palm Deira ainsi que l’archipel World… Et comme une pointe télescopique déployée vers le soleil et défiant l’azur, voici la tour Burj Khalifa. C’est le plus haut gratte-ciel de la planète. Il semble dominer le monde du haut de ses 828 mètres! La visite continue : ici le plus grand mall center au monde ; plus loin un lac artificiel et une marina ; une piste de ski couverte... Puis voici le boulevard Al-Zayed, le quartier des affaires, le Festival City, un golf, de gigantesques aquariums, un Waterpark, etc. Partout, des voitures de luxe… Sans négliger un coin secret, oublié du temps : le quartier de Bastakyah avec les souks des épices et de l’or, le marché aux poissons... A faire avant ou après la petite croisière sur la Creek pour admirer l’ancien port, ses ruelles, ses boutiques et ses boutres en bois qui commercent depuis des siècles avec les autres pays du Golfe. Tout cela est raconté dans le musée du fort Al Fahidi tandis que la mosquée de Jumeirah vaut la visite. Après cela, il sera bien temps de profiter de la piscine, de la plage, du shopping, de la piste de ski couverte, de siroter un verre du haut d’une terrasse (avec… ou sans la climatisation !) Et voici déjà que la ville s’illumine petit à petit comme une nouvelle galaxie. Une ville qui ne dort jamais et prépare déjà son futur avec quelques nouveaux défis à lancer au désert comme au ciel.


À DECOUVRIR AUSSI
• A l’assaut du 124ème étage de la tour Burj Khalifa! Facile: empruntez l’ascenseur le plus rapide du monde pour profiter d’une vue à 360° sur la ville avec en prime un coucher du soleil mythique depuis le pont d’observation de la tour…
• Découvrir la ville depuis les autocars panoramiques est un grand classique... Ou en embarquant sur un hors-bord filant à toute allure et s’arrêtant ici et là pour les pauses photos, notamment près du Burj al-Arab, de l’archipel de Palm Jumeirah et du mythique hôtel Atlantis
• A moins de préférer l’hélicoptère…
• Découvrir les dunes de sable et le désert rouge à bord d’un 4 x 4, avec visite d’un camp bédouin traditionnel.


Une petite balade à dos de chameau ? Une petite séance de henné sur les mains pour madame ? Une séance de chicha et ses volutes de fumée ? Un spectacle traditionnel de tanoura (derviches tourneurs) et de danse du ventre ? Un dîner barbecue sous un ciel aux myriades d’étoiles ? Le surf dans le désert ? Bonne idée avec le sandboard ! Une démo de chasse au faucon, c’est un peu découvrir l’esprit des hommes du désert… Plus de 500 idées sont proposées sur place.


BON A SAVOIR
• A six heures trente de Bruxelles, il fait beau, chaud et ensoleillé… toute l’année mais avec des températures torrides de juin à septembre. L’idéal pour un séjour est d'octobre à mai...
• Trois ou quatre jours minimums permettent de bien découvrir la ville seront largement suffisants pour tout voir. Certaines formules permettent de visiter Abu Dhabi également en combiné
• Pour se loger, le choix de l’offre hôtelière est impressionnant et très haut de gamme mais à des prix parfois très abordables…
• Il suffit d’un passeport valable (le visa est donné à l’arrivée)
• La monnaie des EAU est le Dirham (AED) : 10 AED valent 2,5 € et 1 € vaut 4,0 AED


Saint-Martin, la plus vieille république

publiée le 13 décembre 2016


Saint-Marin, splendide rocher à proximité de Rimini, abrite la plus vieille république du monde, fondée en 301 de notre ère.


A la base de ce micro-Etat d’à peine 61 km² et 32.000 habitants, on trouve un moine et tailleur de pierres croate, Marinus. Fuyant les persécutions chrétiennes de l’empereur Dioclétien, il chercha refuge sur les hauteurs de l’inhospitalier Monte Titano. Au fil des siècles, le piton se transforma en position imprenable, entourée de remparts et tours de garde imposantes. Du haut de ces tours, vous pouvez aujourd’hui profiter d’un panorama à couper le souffle sur la région italienne d’Emilie-Romagne environnante. Grimpez en téléphérique vers la capitale depuis Borgo Maggiore, la commune au pied de la montagne.


Dans la capitale, si vous vous promenez sur le pic du rocher, vous serez immédiatement transporté au Moyen Âge. Il y règne une atmosphère tranquille et chaleureuse et les points à ne pas manquer se situent tous dans les mêmes environs. L’édifice le plus impressionnant sera certainement le Palazzo Pubblico sur la Piazza della Libertà. Ce siège du gouvernement reconstruit dans le style gothique date du 19e siècle. Admirez-y notamment la salle du Grand Conseil où se réunissent régulièrement les 60 parlementaires. Vous pourrez y observer la relève de la garde toutes les demi-heures. Etonnante et colorée.


Sur la place devant le palais, observez la Statue de la Liberté : une femme portant un drapeau dans la main gauche et une couronne faite des trois tours de Saint-Marin. Ces tours du Moyen Âge correspondent au symbole national. Elles ornent le drapeau ainsi que les pièces d’un euro. Parmi les tours, celle de Guaita est la plus importante, tandis que la Cesta, désormais musée des armes anciennes, s’élève plus haut que ses sœurs. On ne peut en revanche pas visiter la troisième, Il Montale.


La Basilica di San Marino vaut aussi le détour. Fondée en 1836 sur une ancienne église du 7e siècle, vous y trouverez les reliques du fameux Saint-Marin.


Intéressé par la riche histoire du mini-Etat ? Visitez le Museo di Stato (musée national) dans le Palazzo Pergami Belluzzi. On y trouve surtout des trouvailles archéologiques comme des pièces de monnaie ou de la poterie, mais également de très nombreuses peintures et – particulièrement notable – une collection de cadeaux de bienfaiteurs de Saint-Marin. Et dans la ville, n’oubliez surtout pas de profiter de l’ambiance de Moyen Âge qui y règne toujours !


A DECOUVRIR AUSSI
• Passez par les très intéressants vignobles de 130 ha situés sur la colline. Principalement composés à partir d’un cépage sangiovese, les vins répondent aux plus hautes exigences, à la production comme à la dégustation. Ils sont produits par un Consorzio, une coopérative dont l’Etat est le plus gros propriétaire. Le Consorzio exploite depuis peu son propre bar et magasin de vins à Borgo Maggiore. www.consorziovini.sm !
• Les tunnels ferroviaires de Borgo Maggiore et Montale servirent d’abri secret aux réfugiés lors de la 2e Guerre Mondiale. Ils ont aujourd’hui été aménagés en sentiers de promenade. Allez y faire un tour !
• Près de Saint-Marin, San Leo fut jadis une cité-Etat fondée par Saint Leo, ami de Saint Marin. La ville fait désormais partie de l’Italie. Le majestueux fort, la cathédrale du Moyen Âge et le vieux centre-ville méritent le coup d’œil. Une excursion à ne pas manquer !
• Quant aux restaurants, vous en trouverez de succulents à Saint-Marin. L’un d’entre eux possède même une étoile au guide Michelin, Righi sur la Piazza della Libertà (menu à partir de 50 euros). Plus d’informations sur www.ristoranterighi.com. A La Fratta, Via Salita alla Rocca 14, vous pourrez vous régaler de cuisine locale et de pâtes. Une autre adresse populaire est le Caffè Titano, Piazzetta del Titano 4.


Amsterdam à vélo

publiée le 06 décembre 2016


Amsterdam, le Palais du Dam, les canaux, le Rijksmuseum tout juste rénové, ... Mais la ville abrite aussi un tas de lieux moins connus et très surprenants. Une ville branchée et pittoresque !


Une vraie découverte de la ville se fait... à vélo (400 km de pistes cyclables !). Une évidence pour les habitants car le cœur de la ville (17e siècle) est interdit à la circulation automobile. Le vélo est souvent plus rapide que les transports en commun et ainsi on se sent un peu Amstellodamois !


Notre balade démarre à la limite nord de la ceinture des canaux. Des 163 canaux que comptent la ville, le Brouwersgracht compte parmi les plus beaux. Les magnifiques pignons avec les anciennes poutres de levage, les petits ponts, les anciens entrepôts, ... autant de témoins du Siècle d'Or. De là, vous pouvez partir à la découverte du quartier Jordaan, surtout fréquenté par les jeunes et les artistes. Les amateurs de shopping trouveront leur bonheur au cœur du Jordaan, sur les Haarlemmerstraat et Haarlemmerdijk. Ici, vous pouvez déambuler pendant des heures autour des boutiques et cafés à la mode. A vélo, vous arrivez en un rien de temps dans l'autre quartier commerçant De 9 Straatjes, ainsi appelé d'après les 9 rues transversales qui relient les canaux principaux. Un must de l'ambiance amstellodamoise avec une foule de magasins et restaurants. Pour se diriger vers le parc Vondel et le quartier des musées, on passe par le quartier Oud West. Ici, les immeubles majestueux du 19e siècle font place aux marchés populaires et rues commerçantes. Le Museumkwartier constitue un must pour tout visiteur. Après 10 ans de rénovation et restauration, le Rijksmuseum a rouvert ses portes en avril dernier. Tant le bâtiment que la présentation de la collection ont subi une métamorphose totale, à voir !


Au cours de votre circuit à bicyclette, vous l'aurez remarqué : Amsterdam est une ville exceptionnellement verte avec de nombreux arbres le long des canaux et beaucoup de parcs au milieu de la ville, des lieux tout indiqués pour une pause... Au sud de la ville, le Amsterdamse Bos, l'un des plus grands parcs urbains d'Europe, compte quelque 150 sortes d'arbres et plus de 200 espèces d'oiseaux. A l'opposé, au nord, on roule le long des rives de l'Ijmeer.


A Amsterdam, tout est à portée de vélo !


Quelques adresses où vous restaurer :
• Nielsen (Berenstraat 19 - quartier Negen Straatjes)) café pour petit déjeuner et lunch où des plats bio et végétariens sont au menu.
• De Culinaire werkplaats (Fannius scholenstraat 10) : un mix charmant de restaurants, magasins, galeries, etc. Prenez votre repas tout en regardant l'expo et des artistes au travail.
• Wynand Focking (Pijlsteeg 31) : déjà depuis 1679 la place pour déguster les liqueurs traditionnelles hollandaises.
• Thai & Co (Haarlemmerstraat 40) un vrai restaurant thaï, intérieur moderne et douillet, non seulement une délicieuse cuisine mais aussi d'excellents vins.


A noter :
• Vélo : dans tous les coins de la ville, on peut louer un vélo. MacBike, la plus grande société de location, dispose de 9 points de location, entre autres à la Gare Centrale et à la Leidestraat.
• Carte I’Amsterdam : carte offrant des réductions sur les entrées, les transports en commun gratuits et un tour en bateau. Intéressant pour les amateurs de musées (disponible en 24, 48 et 72 h).
• Piscine : en été par beau temps, le Badbuiten propose une piscine sur un bateau-bar, le long du Amstel (www.badbuiten.nl)
• Plages urbaines : prendre le temps de souffler... sur les plages de sable aménagées en ville. Par exemple la plage de Ijburg sur l'Ijmeer (Blijburg aan zee). En soirée, les feux de camps et les DJ's contribuent à l'ambiance...
• Vondelpark : de juin à août, représentations gratuites de théâtre en plein air. Programme sur www.openluchttheater.nl
• Naviguer vous-même sur les canaux ? Pas de problème, vous pouvez louer un bateau auprès de différentes sociétés de location. Les modèles les plus petits n'exigent pas de permis. Par exemple www.boaty.nl.


Destination Cracovie

publiée le 22 novembre 2016


Cité des rois de Pologne et ancienne capitale, Cracovie appartient au club très fermé des douze plus belles villes du monde classées à l'Unesco. A découvrir absolument !


Le plan du centre historique, épargné par la guerre, demeure quasi inchangé depuis des siècles. Mais aujourd'hui, cette ville universitaire connaît une joyeuse effervescence ! Les anciennes maisons abritent pour la plupart, un bar, un restaurant, un café ou une boutique. Ainsi, les 'bars à lait' (souvent fréquentés par les étudiants pour leur ambiance sympathique et leur tarif raisonnable) se dissimulent souvent au fond d'une cour, d'un couloir ou en sous-sol.


Cité à taille humaine, Cracovie se laisse aisément découvrir à pied, plaisir encore accru par l'aspect piétonnier du cœur de la ville. Si un trajet vous semble un peu long, le coût très raisonnable des taxis ne doit pas vous faire hésiter. Autre solution : les nombreux petits véhicules électriques 'City Tours'. Le cœur de la ville se concentre autour du Rynek (Grand-Place du Marché). Le beffroi de l'Hôtel de Ville et plusieurs églises entourent l'imposante Halle aux Draps. Tendez l'oreille à l'heure précise, un trompettiste sonne quelques notes du haut de la tour de l'Eglise Notre-Dame. Il pleut ? Qu'importe, les souterrains du Rynek recèlent d'intéressants vestiges retraçant l'histoire de la ville !


Dans l'espace laissé par les remparts (démolis au 19e siècle) se dresse une véritable oasis de verdure agrémentée de statues et fontaines. Au nord du Rynek, la rue Saint-Florian remonte vers l'unique porte de ville conservée de nos jours. A proximité, le musée des princes Czartoryski compte parmi ses richesses le délicat tableau de Léonard de Vinci 'La Dame à l'Hermine'. Côté musées, relevons le très intéressant musée de la Pharmacie proposant notamment des reconstitutions grandeur réelle de pharmacies des siècles passés.


Pour descendre au sud du Rynek, empruntez la vivante rue Grodzka. Vous passerez devant maintes boutiques et longerez la façade baroque de l'Eglise Saint-Pierre et Paul avant d'atteindre la magnifique colline de Wavel. Dominant la Vistule, ce haut lieu national symbolise depuis le 11e siècle la coexistence du sanctuaire chrétien et du château royal. En visitant la cathédrale, lieu de couronnement et de funérailles royales, vous vous plongerez dans l'histoire de la dynastie polonaise. Le château royal se visite principalement pour ses remarquables appartements d'Etat. Pour retourner vers le Rynek, prenez cette fois la rue Kanonicza, sans doute la plus cléricale et la plus aristocratique de la ville. A l'est de la ville, le Collegium Maius constitue le plus ancien et plus prestigieux bâtiment de la fameuse université Jagellonne, fondée en 1364 par le roi Casimir le Grand. Ce lieu de savoir fut fréquenté par des étudiants aussi célèbres que Copernic ou le futur pape Jean-Paul II ! Près de là, admirez aussi les vitraux Art Nouveau de la Basilique des Franciscains.


De l'autre côté de la Vistule, vous plongerez dans la terrible histoire de la population juive de Cracovie avec les quartiers de Kasimierz et Podgorze. L'ancienne usine d'Oscar Schindler (cfr film La liste Schindler) abrite désormais une exposition permanente relatant la vie des Cracoviens aux heures les plus sombres de l'occupation. Il est vrai que les camps d'Auschwitz et Birkenau ne se trouvent qu'à 60 km de là...


Dans un autre registre, la mine de sel de Wieliczka, incroyable labyrinthe souterrain, offre à nos yeux de magnifiques statues de sel, lacs salins ainsi qu'une chapelle immense aux majestueux lustres en cristal de sel. Un seul mot : impressionnant !



La Provence à la Romaine

publiée le 8 novembre 2016


Au 2e siècle avant J.C, les Romains envahirent la Provence. Nous avons sélectionné quelques lieux à ne pas manquer.


Près de Saint-Rémy-de-Provence, la cité celte de Glanum fut sérieusement transformée par les Romains. En son temps un lieu de pèlerinage de grand passage, cette ancienne ville fait aujourd’hui l’objet de fouilles archéologiques parmi les plus importantes de France. Pourtant, seule une fraction de la cité a pu être mise au jour.


Au sud-ouest, Arles abrite non seulement l’esprit de Vincent Van Gogh, mais aussi les traces de l’empire. Les monuments qui s’y trouvent ont été inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco dès 1981. Rendez-vous dans le centre pour découvrir l’amphithéâtre, l’obélisque, les thermes et le reste. Malheureusement, certaines constructions n’ont pas vraiment résisté à l’épreuve du temps, mais le Musée départemental Arles antique vous permettra de combler vos lacunes quant à l’histoire de la ville.


En remontant un peu, Nîmes affiche elle aussi de beaux restes (grâce auxquels la ville espère également apparaître au Patrimoine Mondial). On considère la Maison Carrée (un temple) et l’arène qui s’y trouvent comme deux des bâtiments romains les mieux conservés de l’empire. En-dehors du centre-ville, vous trouverez également un temple consacré à la déesse Diane. Il s’agissait vraisemblablement du centre culturel à l’époque romaine.


Encore plus au nord, Orange fut fondée comme une ‘version réduite de Rome’ par une légion de l’armée romaine. S’il ne fallait citer qu’un élément d’intérêt à Orange, il s’agirait bien entendu du théâtre antique bâti au 1er siècle après J.C. et inscrit à l’Unesco. Divers concerts et opéras y prennent régulièrement place : une opportunité singulière de voyager dans le temps.


Enfin, l’amphithéâtre du site archéologique de Vaison-la-Romaine est sans aucun doute à voir. Cependant, Vaison tire son réel intérêt de la représentation que l’on peut s’y faire de la vie quotidienne des Romains : maisons, ateliers d’artisans, thermes et ruelles marchandes.


A DECOUVRIR AUSSI
- Les habitants affichent avec fierté leur héritage. Conséquence naturelle : les fêtes historiques sont légion. Les Chorégies (festival d’art lyrique) tout comme les Légions Romaines (reconstitution historique) d’Orange attirent par exemple chaque année des milliers de visiteurs du monde entier.
- A ne pas manquer quand vous serez sur place : les succulents vins de Provence. Un coup d’œil sur www.vinsdeprovence.com vous fera monter le vin à la bouche…
- Une idée lecture pour parfaire votre immersion ? Mémoires d’Hadrien, de Marguerite Yourcenar, est un roman historique et psychologique sous la forme d’une autobiographie de l’empereur romain Hadrien.
- Nous n’avons malheureusement pas pu citer tous les endroits qui valent le détour. Pensez à poursuivre votre circuit romain au Pont du Gard, à Carpentras, Carcassonne ou Avignon…


BON A SAVOIR
Rien ne vaut le week-end pour faire un tour en voiture sur les chemins provençaux. En effet, en été les camions ne peuvent pas rouler du samedi matin au dimanche soir. Le reste de l’année, ils restent tout de même interdits de circulation le dimanche.


Le monde entier connaît le mistral, ce vent du nord nommé ‘magistralis’ par les Romains en raison de sa force. Les vitesses atteignent parfois 100 à 150 km/h. Sur le Mont Ventoux, à quelques encablures de Vaison-la-Romaine, le mistral a même déjà été mesuré à 250 km/h. Tenez les prévisions météo à l’œil.


Vous adorez les couleurs et les odeurs d’un champ de lavande ? Planifiez votre voyage en juin, juillet ou août pour en profiter pleinement.


Parfum de France et soleil d'Italie

publiée le 25 octobre 2016


Découvrez la Côte d'Azur toute proche de l'Italie et ses hauts lieux artistiques et touristiques depuis la Belle Epoque !


A côté de la frontière italienne, Menton constitue la station balnéaire familiale par excellence, agrémentée d’un petit côté aristocratique. En découvrant le quartier baroque, vous vous croirez en Italie. Dans le port, yachts et authentiques bateaux de pêche colorés attendent patiemment côte à côte pour repartir en mer. A noter qu'il s’agit de la ville la plus chaude de la Côte d’Azur : pas étonnant que les fleurs, les olives, les palmiers et les agrumes y foisonnent !


Dans la région, ne manquez pas de visiter le très joli site de Roquebrune-Cap-Martin. Là aussi, vous vous baladerez le long des ruelles colorées et apprécierez, en été, l'ombre des passages couverts. En bas, au pied du vieux village, se trouve le Cap Martin d'où partent de belles promenades le long de la mer.


On s'éloigne un peu de l'Italie et on découvre Villefranche-sur-Mer et sa superbe situation. La Citadelle Saint-Elme domine le paysage. Ruelles étroites et pittoresques vous mènent vers des passages couverts et d'agréables placettes. Au cours de votre promenade, nous vous invitons à découvrir le Musée Volti (statues de femmes voluptueuses en bronze, cuivre et terre cuite) et le Musée Goetz-Boumeester (peintures de Henri Goetz et Christine Boumeester). Au pied de la ville, la Chapelle Saint-Pierre mérite absolument votre visite. Chapelle de pêcheurs d'architecture romane, toute sa surface intérieure fut peinte et décorée par le célèbre Jean Cocteau.


A proximité, Beaulieu-sur-Mer exhale un parfum Belle Epoque grâce notamment à l'architecture d'antan de ses luxueuses villas. Il est bien agréable de se promener parmi celles-ci. Relevons entre autres la Villa Kerylos, une maison remarquable qui nous plonge dans l'élégance des villas de la Grèce antique. Une autre option tout aussi agréable... paresser au soleil sur la plage, tout simplement !


Un petit air de France, un petit air d'Italie, cette région vous réserve aussi de succulents moments gastronomiques !


A DECOUVRIR AUSSI...
- Monaco... bien sûr et toute son ambiance princière prestigieuse...
- Un autre passage obligé : Eze. La famille Grimaldi, souverains de Monaco, y possède toujours un palais. Le village en lui-même, avec ses ruelles et son jardin tropical unique, se trouve sur un pic.
- Partez en excursion dans les montagnes de l’arrière-pays niçois et admirez les innombrables ‘villages perchés’, endormis à flanc de rocher, tels Tourette-sur-Loup, Gourdon, Carros, Peille, où des artisans se sont souvent établis.


BON A SAVOIR
Grâce au TGV, vous voyagez quotidiennement de Bruxelles vers la Côte d'Azur, en tout confort et rapidité.


Notre météo nationale vous fatigue ? Ça tombe bien : la Côte d’Azur bénéficie en moyenne de… 300 jours de soleil ! La destination de vacances idéale été comme hiver. Et pour peu que vous tombiez sur les 65 jours restants, c’est tout un éventail de musées qui vous invite à vous plonger dans leurs riches collections.


La cuisine se révèle très variée, notamment sous l’influence italienne. Parmi les spécialités de la région, comptez, outre la bouillabaisse, les sardines farcies, les raviolis, la ratatouille et la soupe au pistou, mais pensez aussi à la socca (Nice), une crêpe de farine de pois chiches. La région produit aussi d’excellents vins rouges et blancs. Saviez-vous que le plus vieux vignoble de France se situe à la Côte d’Azur ? Les Grecs y avaient déjà planté la première vigne vers 600 avant notre ère. Passez donc au vignoble Le Bellet, au-dessus de Nice : il ne fait que 60 ha, mais c’est une merveille !


Le plus petit pays du Monde

publiée le 11 octobre 2016


Enclavé dans la capitale italienne, le Vatican est le plus petit pays du monde, un chef mondialement influent à sa tête : le Pape.


Pourtant, ce micro-Etat a maintes surprises à offrir et promet de nombreuses découvertes aux visiteurs. Vous voyagez à Rome ? N’hésitez pas à passer par le territoire de sa petite sœur!


Indéniablement, la basilique Saint-Pierre (la plus grande église du monde) constitue le point d’orgue de la visite. Dans son état actuel, la basilique fut finalisée en 1626 après plus de 100 ans de construction. Conçue à l'origine par Bramante, c’est Raphaël qui acheva l'œuvre. Avec la gigantesque place Saint-Pierre en préambule, le décor intérieur de la basilique s’avère ensuite particulièrement riche. Bien sûr, vous ne manquerez pas la Pietà de Michel-Ange. Cette statue saisissante présente Marie tenant dans ses bras Jésus à l’agonie. Le baldaquin impressionnant du Bernin surmonte le maître-autel, bâti sur la présumée tombe de l’apôtre Pierre.


Parmi les pièces à voir, notons la crypte et la coupole. La première, sous la nef centrale, héberge la dernière demeure de plus de 140 papes. Quant à la coupole, vous pourrez y monter en ascenseur, du moins pour la première partie. Le toit s’atteint lui à pied par d’étroits escaliers et plusieurs centaines de marches. Mais la récompense vaut la peine : un panorama à couper le souffle.


Les énormes Musées du Vatican forment la seconde attraction touristique de Saint-Siège. Comptez suffisamment de temps pour la visite : ne vous laissez pas intimider par les longues files d’attente à l’entrée et déterminez à l’avance ce que vous souhaitez voir. S’il ne faut retenir qu’un joyau, il s’agira évidemment de la Chapelle Sixtine, chef-d’œuvre de Michel-Ange où sont élus les nouveaux papes. La Chapelle ne doit cependant pas éclipser les fameuses chambres de Raphaël et la Pinacothèque (une collection de peintures somptueuses), un peu moins visitées.


Un micro-Etat fascinant concentré sur moins de … 1 km² !


A DECOUVRIR AUSSI
- Rendez-vous à la Basilique Saint-Jean-de-Latran, la première basilique érigée par l’empereur Constantin, ainsi qu’à la basilique Sainte-Marie-Majeure avec ses mosaïques renommées.
- Pensez à une visite guidée des jardins et Musées du Vatican. Ces magnifiques jardins s’étendent sur près de la moitié du Vatican. Comptez 5h de visite, dont 1h30 dans les jardins, pour environ 90 € par personne. Réservation nécessaire.
- Nous vous recommandons chaudement Castel Gandolfo. Récemment, une excursion d’un jour (50 € pp.) a été mise en place. Elle comprend, outre la visite avec audioguides des Musées du Vatican et des jardins, le trajet en train aller/retour de la gare du Vatican à Castel Gandolfo, la visite du palais ainsi que de la villa Barberini et ses jardins.


BON A SAVOIR
- Près de 800 personnes vivent au Vatican, dont environ 450 disposent d’un passeport de l’Etat.
- Le Vatican émet ses propres pièces de monnaie (euro) et timbres. Il s’agit d’objets de collections particulièrement recherchés et ils constituent une manne de revenus importante pour payer le personnel.
- Il est possible d’assister à une audience papale. Les tickets sont disponibles gratuitement sur www.vatican.va. Il suffit de télécharger et remplir le formulaire, puis de retirer les tickets sur place la veille ou le matin du jour J. Les audiences générales ont lieu le mercredi matin.
- Le Vatican possède sa propre armée : les fameux Gardes Suisses, dans leur élégant uniforme. Ils sont 120 soldats et officiers. Equipés de façon moderne, ils restent en toutes circonstances très prévenants envers tous les visiteurs. Plus d’informations sur www.guardiasvizzera.va.


Guatemala, terre de contrastes

publiée le 27 septembre 2016


Du Pacifique aux Caraïbes, des Mayas aux Conquistadors, des volcans à la jungle, vous tomberez amoureux du Guatemala. Forcément.


Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, l’ancienne capitale coloniale Antigua entourée des volcans Agua, Fuego et Acatenango se situe à une heure de Ciudad de Guatemala et constitue le point de départ idéal de votre voyage. Ravagée par deux tremblements de terre en 1773 puis reconstruite, Antigua est aujourd’hui le témoin des héritages multiples du pays. Son architecture, ses nombreuses églises ou cloîtres et ses ruines marquent son passé colonial. Ne manquez pas le Cerro de la Cruz pour sa vue panoramique de la ville et des montagnes alentours.


Sur les hauteurs, le lac Atitlán, accessible via la petite ville de Panajachel, recouvre une ancienne caldera (dépression formée par une éruption). Aujourd’hui entouré de trois volcans inactifs qui raviront les grimpeurs, ce lac est souvent considéré comme un des plus beaux au monde. Envie de vous mêler à la vie indigène ? Un crochet le jeudi ou dimanche par le marché de Chichicastenango s’impose. Couleurs, odeurs, ambiance et gourmandises : réveillez vos sens !


Une incursion par le centre du pays vous emmènera dans le cadre idyllique de Semuc Champey et ses bassins calcaires aux eaux turquoise. Croyez-nous : vous n’auriez pas rêvé le paradis autrement ! Si vous parvenez quand même à le quitter, en poursuivant au nord, Flores sur le lac Petén Itzá et, surtout, l’impressionnante cité maya de Tikal feront partie des musts de votre voyage. Passer des heures à déambuler entre les temples gigantesques, aux cris des singes hurleurs, des toucans et des aras au milieu d’une forêt luxuriante fait partie des expériences inoubliables qui nous hantent encore longtemps après en être revenus…


Que vous rêviez d’aventures, de farniente ou de visites culturelles, laissez-vous tenter par le Guatemala !


À DÉCOUVRIR AUSSI
• Sur la côte caribéenne, le magnifique río Dulce et l’enclave de Livingston, uniquement accessibles par bateau, valent le détour. Dans la ville se retrouve un mix de cultures garifuna*, maya et ladino (culture hispanique).
• Parmi la trentaine de volcans actifs ou non que compte le Guatemala, le Pacaya est l’un des plus tumultueux. Vous pourrez pourtant vous approcher et observer les coulées de lave rougeoyantes après une randonnée sans grande difficulté de moins de deux heures. Peut-être aussi y rôtir votre brochette de guimauve…
• L’oiseau national et emblème du Guatemala (à tel point que la monnaie locale en tire son nom) est le quetzal. L’animal majestueux est particulièrement difficile à observer, mais si vous voulez tenter votre chance, le biotopo del Quetzal, entre Ciudad de Guatemala et Cobán, est un site à privilégier. Pensez à vous munir de jumelles pour profiter pleinement de l’expérience !
• Les Garifunas sont issus du métissage entre des esclaves africains s’étant échappés et les Indiens des Caraïbes.


BON À SAVOIR
• L’importation de fruits à Chichicastenango est prohibée. Des contrôles de police systématiques ont lieu dans les cars et les bus qui vous y amènent.
• La saison des pluies s’étend de mai à novembre. Elle n'est pas à éviter à tout prix, mais privilégiez tout de même la saison sèche, entre fin novembre et avril : vous profiterez mieux des paysages sous le soleil…
• Notamment dans les villes où la population indigène est plus importante, il peut s’avérer difficile de trouver quelqu’un qui parle anglais. Un voyage accompagné, comme nous pouvons vous le proposer, vous évitera cette difficulté et vous garantira des explications en anglais ou en français.


La Californie au naturel

publiée le 13 septembre 2016


A l’évocation de la Californie, vous pensez ruée vers l’or, Hollywood et Silicon Valley… Mais connaissez-vous ses parcs ?


L’état de Californie compte non moins de huit parcs nationaux, ce qui en fait le leader avec l’Alaska. En voici une sélection.


La Vallée de la Mort (Death Valley) se trouve à la frontière avec le Nevada et fut élevée au rang de parc national par le président Bill Clinton. C’est une bande de chercheurs d’or qui donna son nom à la vallée au milieu du 19e siècle après avoir survécu de justesse à l’expédition. L’un d’entre eux aurait alors déclaré: ‘Goodbye, Death Valley!’ Il s’agit en outre d’un des endroits les plus chauds sur terre, avec des températures qui dépassent régulièrement les 55 degrés Celsius en été. Plus de 900 espèces de plantes y ont pourtant élu domicile, particulièrement adaptées à cet environnement hostile. Pour des raisons évidentes, il est formellement conseillé de ne pas s’aventurer seul dans la vallée et de prévenir les rangers de votre itinéraire.


Fondé en 1890, classé depuis 1984 au Patrimoine Mondial de l’Unesco, le Yosemite National Park occupe plus de 3000 km² sur le flanc ouest de la Sierra Nevada. Quatre millions de visiteurs viennent chaque année à la Yosemite Valley pour contempler ses parois de granit formées par le glissement d’un glacier ainsi que ses lacs et cascades d’origine glaciaire. L’altitude du parc s’échelonnant de 600 à 4000 m, les écosystèmes y sont nombreux et variés.


Le Sequoia National Park se situe au sud de la Sierra Nevada et fut, après le Yellowstone, le deuxième parc national des Etats-Unis. Le parc doit son nom aux sequoias géants de la Giant Forest. On y trouve non seulement le General Sherman Tree (2200 ans, 84m de haut et un volume d’environ 1487 m³ !), mais aussi quatre des dix plus grands arbres au monde. Aujourd’hui, le parc forme un tout avec le Kings Canyon National Park.


Bref, la Californie présente une terre de démesure et de contrastes à nulle autre pareille. Une région parfaite pour accueillir à son tour la démesure des hommes.


À DECOUVRIR AUSSI
• Sonoma et Napa sont deux domaines viticoles renommés au nord de San Francisco. Partez en randonnée quelques jours le long des vignobles de Francis Ford Coppola, Mondavi et La Crema, pour n’en citer que quelques-uns. A Sonoma County, les principales attractions sont le pinot noir et le chardonnay. A Napa Valley, le cabernet sauvignon vous ravira les papilles. Ajoutez-y la présence de l'Océan Pacifique et tous les ingrédients sont réunis pour des vacances gastronomiques en toute détente.
• Au milieu du désert, Palm Springs sert depuis longtemps de destination d’hiver pour les célébrités. Même lors des mois d’hiver les plus froids, les températures journalières qui avoisinent les quinze degrés Celsius en font un lieu de séjour très agréable. Le passe-temps le plus répandu ? Le golf, évidemment ! Par ailleurs, Palm Springs est aussi connu pour ses festivals de musique Coachella et Stagecoach.
• San Francisco est une des villes touristiques les plus populaires au monde. Le symbole de la ville le plus connu est sans aucun doute le Golden Gate Bridge, mais Alcatraz, Chinatown et les trams attirent aussi les touristes.
• Los Angeles est la plus grande ville de Californie, et la deuxième des Etats-Unis après New York. Cette ville s’est énormément étendue et l’on compte parmi les endroits les plus connus les collines de Hollywood, la plage et la jetée de Santa Monica, Disneyland et les magasins de Rodeo Drive à Beverly Hills.
• San Diego est la ville la plus au sud de Californie. Elle dispose d’un climat très doux, ce qui en fait une station balnéaire particulièrement prisée. Le zoo de San Diego, Seaworld et le Balboa Park en sont les hot spots.


BON A SAVOIR
• Il n'y a pas de vols directs vers LA ou San Francisco depuis la Belgique. La plupart des compagnies (United Airlines, Delta, KLM...) offrent de bonnes connexions entre autres via Atlanta, Chicago, New York et Washington.
• Le territoire à l’ouest de la faille de San Andreas, la zone côtière où se trouvent San Diego, Los Angeles et San Francisco, se déplace d’environ 5 centimètres par an vers le nord, par rapport au reste de l’Amérique du Nord. Des tremblements de terre ont souvent lieu du fait que le mouvement le long de la faille n’est pas progressif. En 1906, 1989 ou 1994, ces séismes ont fait des ravages, cependant la plupart du temps ils ne causent pas de gros dégâts.
• Vu la taille de la Californie et l’Océan Pacifique qui le borde, le climat peut varier fortement dans les différentes régions.


La Croatie de Dubrovnik à Split

publiée le 30 août 2016


Entre ses plages, ses îles innombrables et ses villes au patrimoine étonnant, la Croatie présente l’une des plus belles côtes d’Europe.


Quand vous descendrez en Croatie, car cela arrivera un jour, vous vous rendrez vite compte que votre séjour ne sera pas assez long pour profiter de toutes les splendeurs du pays. Nous vous proposons une première approche par le sud de la côte croate.


Commencez votre périple par Dubrovnik, le joyau dalmate. La ville ne sera pas tout à fait inconnue aux yeux avertis puisqu’elle sert de décor à la série télévisée à succès 'Game of Thrones' depuis plusieurs années. Elle sera également à l’affiche du prochain 'Star Wars' et du prochain 'James Bond' : autant dire que Dubrovnik resplendit actuellement sur nos écrans ! Et il y a de quoi, car la cité fortifiée aux toits rouges affirme son caractère. Ses nombreuses églises et monastères, ses forteresses et palais somptueux, ses ruelles et son architecture notables forment un ensemble irrésistible.


De Dubrovnik, vous ne pouvez pas manquer les nombreuses îles de rêve qui parsèment la côte. Les plus proches sont les îles Elaphites, perles de nature préservées puisque les voitures y sont interdites et accessibles en une demi-heure depuis la ville. Vous poursuivez votre voyage vers l’île de Mljet, qu’occupe en grande partie l’un des parcs nationaux croates, puis Korcula, sa végétation, ses criques et sa ville fortifiée.


A Split, la principale attraction reste le palais de Dioclétien, construit au 3e siècle. Ne manquez pas la cour sud et son péristyle. De même, les soubassements n’ont pas changé depuis leur construction, mais ne sont accessibles qu’avec un guide. Après cette visite, prenez le temps de vous promener le long de la plage ou sur le mont Marjan, qui vous offrira une vue imprenable sur la ville.


À DECOUVRIR AUSSI
➢ Amoureux de la nature, sachez que la Croatie regorge de parcs nationaux. Le parc de Plitvice en représente sans conteste l’un des principaux. Situé à l’intérieur des terres, ses lacs aux eaux turquoise et ses magnifiques cascades donnent un aperçu du paradis sur terre…
➢ Plus proche de Split, le parc national de Krka mérite aussi le détour. S’étendant sur 109 km², il épouse le tracé de la rivière du même nom. Entre canyons et cascades, ce parc se révèle aussi une oasis de fraîcheur.
➢ Profitez d’une vue panoramique plongeante sur Dubrovnik en grimpant sur le mont Serge (Srđ) avec le téléphérique.
➢ Chaque année, de début juillet à fin août, se déroule le festival d’été de Dubrovnik. Musique classique, théâtre, opéras et danses prennent place au sein des bâtiments historiques.


BON A SAVOIR
• La Croatie est un pays indépendant depuis 1991. Ne vous avisez donc pas de parler de Yougoslavie devant les Croates pour désigner le pays actuel, au risque d’éveiller des tensions.
• Le pays est entré dans l’Union Européenne en 2013. La carte d’identité suffit aux ressortissants de l’UE pour voyager en Croatie moins de 3 mois.
• Côte oblige, vous découvrirez nombre de plats à base de fruits de mer et de poissons. Les poulpes, calamars ou seiches (avec leur encre) se déclinent en une myriade de mets succulents et originaux. Vous auriez tort de repartir sans y avoir goûté !


De Samarcande à Khiva

publiée le 28 juin 2016


En Ouzbékistan, découvrez une partie féerique de la route de la soie, sa culture séculaire et ses paysages abandonnés.


Aucune ville de la route de la soie n’est aussi évocatrice que Samarcande. Et à raison ! L’époustouflante beauté des monuments charme tous ceux qui visitent la ville. Au XIVe siècle, Timour, dit Tamerlan, rêvait d’en faire le point de départ pour rétablir le royaume mongol de Gengis Khan. Sous son règne, l’Ouzbékistan devint le cœur de l’Asie centrale, avec la splendide Samarcande pour capitale. Les mosaïques bleu azur du Régistan, ancien cœur de ville de Samarcande, l’impressionnante mosquée Bibi-Khanym avec sa vaste cour intérieure, et Shah-i-Zinda, de loin la nécropole la plus riche du monde musulman, témoignent aujourd’hui encore de cette période glorieuse.


Du train, on profite au mieux des vues sur les vastes plaines désertiques, les caravansérails et bazars disséminés au loin. L’arrêt suivant, Boukhara, nous fait découvrir une ville sur laquelle le temps ne semble pas avoir d’emprise. C’est aussi la ville la plus sainte d’Asie centrale, pleine de madrasas, de minarets et de mosquées. La citadelle Ark, ville dans la ville, est habitée dès le septième siècle. En grande partie tombé en ruines, l’édifice royal abrite à présent entre autres un musée archéologique à ne pas manquer. Jetez un œil aux tapis bariolés et autres textiles richement décorés sur les marchés locaux de la vielle ville.


Le voyage se poursuit ensuite vers Khiva, jadis nœud du commerce d’esclaves, mais à présent ville chaleureuse pleine de bâtiments imposants. En vous baladant entre ses murs, vous pénétrez dans une autre époque. Les remparts de terre entrecoupés de carreaux et de coupoles bleu vif ressemblent à un décor tout droit sorti d’un conte des mille et une nuits… Ici aussi, le nombre de vieilles mosquées et d’écoles coraniques regroupées autour de la citadelle est invraisemblable.


Un conseil : déambulez à travers la ville au coucher du soleil et laissez-vous ensorceler par les silhouettes fascinantes.


À DECOUVRIR AUSSI
• Le Régistan, vieux bazar de Samarcande, vous offre un grand choix de souvenirs. Vous dénicherez certainement un beau souvenir parmi les délicates poteries, les textiles bariolés et autres objets artisanaux.
• Le plat national plov (ou pilaf) est un mets de riz parfumé et succulent à la viande, pois chiches et légumes. Ne passez pas à côté !
• Les Ouzbeks boivent principalement du thé, y compris lors des repas. Il s’agit en outre d’un rituel d’hospitalité, prenez donc le temps de vous rendre dans un salon de thé. La Silk Road Tea House, située dans une épicerie de Boukhara, est un incontournable.


BON A SAVOIR
Il n’existe pas de vols directs pour Tachkent. La plupart des correspondances font escale à Istanbul.


Voyager par ses propres moyens en Ouzbékistan offre son lot de tracas administratifs. Si vous n’optez pas pour un voyage organisé, nous pourrons vous conseiller et vous assister afin de mettre sur pied le voyage de vos rêves.


La langue officielle est l’ouzbek. L’anglais est de plus en plus parlé dans les grandes villes et les centres touristiques.


L’Ouzbékistan possède un climat sec et continental avec des hivers froids et des étés très chauds. Le printemps et l’automne sont les périodes les plus propices pour visiter le pays. Tenez compte de l’amplitude des températures : en automne comme au printemps, les soirées peuvent se rafraîchir fortement, alors que les températures en journée oscillent entre 10 et 25 degrés !



Petit dictionnaire de la Champagne

publiée le 14 juin 2016


Voici un abécédaire d’activités originales en Champagne pour tous les âges et tous les goûts. Dégustations au programme !


A : A vélo !
Découvrir la 'vraie' Champagne demande de quitter les grands axes, de musarder parmi les paysages et la nature. Les 450 km de voies vertes de la région permettent à tous de rouler en toute sécurité entre vignobles et lacs.


B : Bateau Champagne Vallée
Ce bateau à roue à aubes navigue sur la Marne au départ de Cumières pour des croisières-promenades commentées. Dégustations de Champagne, repas et dîners spectacles sont également proposés.


C : Cathédrale
La Cathédrale Notre-Dame de Reims, chef-d’œuvre de l’art gothique du 13e siècle, haut lieu du baptême de Clovis. A ne pas manquer entre autres : l’ange au célèbre sourire (symbole de la ville) et le superbe vitrail de Mucha !


F : Fossier
La maison Fossier, installée depuis 1756, préserve soigneusement la tradition artisanale de fabrication de biscuits, notamment le fameux biscuit rose de Reims, réputé pour accompagner le Champagne.


H : Histoire de famille
Le Champagne, c’est d’abord une histoire de famille. Un Champagne porte le nom de celui qui l’élabore. Vous vous êtes souvent demandé pourquoi l’on retrouve tant de veuves dans les noms de Champagne ? A la disparition du 'maître d’œuvre', c’est sa veuve qui reprend les rênes et maintient ainsi ce patrimoine viticole. De nombreuses caves renommées sont ouvertes aux visites.


J : Jardins et parcs
Une cinquantaine de parcs et jardins vous attendent dans la Marne, prêts à vous offrir calme, détente et sérénité ! Saviez-vous que la Marne constitue le département le plus fleuri de France ?


P : Phare… au milieu des vignobles !
Joseph Goulet fit construire dans les années folles à Verzenay un phare, sur une butte au milieu des vignobles. Depuis 1999, le Musée de la Vigne y est installé et bien sûr, la montée au sommet du phare vous offre un panorama extraordinaire sur les villages viticoles et la ville de Reims !


V : Vendanges
La cueillette des raisins se déroule généralement à partir de mi-septembre. Certains producteurs proposent une initiation aux vendanges (récolte, dégustation du moût, pressurage du raisin, visites des caves et de l’exploitation…


W : Web
La Champagne vous propose un tout nouveau site Web, jebulle.com. Les activités sont directement adaptées selon l’endroit où vous vous trouvez, la météo du jour, le jour de la semaine, etc. Ne soyez plus jamais à court d’idées de balades et de sorties !


À DECOUVRIR AUSSI
• Nous vous recommandons le bateau à roues Champagne Vallée à Cumières. Il ne sort pas en hiver. • Le musée de la Vigne, Phare de Verzenay, est ouvert tous les jours sauf le lundi. • Du whisky en Champagne ? Pourquoi pas à la distillerie Guillon à Louvois !


BON A SAVOIR
• Reims dispose de 2 gares TGV (Gare Reims ville et gare Champagne Ardenne à Bezannes, 10 minutes de Reims). • A noter que l’Office du Tourisme de Reims propose des visites guidées fort intéressantes, à recommander aux amateurs de visites culturelles.


Magie du Yucatan

publiée le 31 mai 2016


Le Mexique est un pays très vaste, plus de 65 fois la Belgique ! Concentrons-nous sur la péninsule du Yucatan où vous trouverez les plus beaux sites mayas et les merveilleuses plages des Caraïbes.


Les cartes postales deviennent réalité : sable blanc, mer turquoise et palmiers ! Tulum, seule cité maya située sur la côte, trône sur des falaises de 12 mètres de hauteur directement au-dessus de la mer. A environ une heure de route de Tulum, Coba se cache dans une épaisse forêt tropicale. Palenque, beaucoup plus vaste, est considérée comme l’un des plus beaux sites du Mexique. A Uxmal, la Pyramide du Devin domine.


Passez ensuite par Mérida (la ville blanche) et son imposante cathédrale. L’artisanat mexicain fleurit partout : vêtements de coton blanc brodés, hamacs, objets en cuir, cuivre, argent, bois sculpté, etc. S’il est vrai que la cuisine mexicaine est épicée, rassurez-vous, les piments (chiles) et sauces épicées sont mises à part pour les touristes. A vous donc de relever les plats comme vous le souhaitez ! Au menu, guacamole (purée d’avocats), tacos, poissons grillés, fruits de mer, poulet enrobé de feuilles de bananier, etc.


Si vous en avez l’occasion, arrêtez-vous dans une hacienda, ancienne demeure construite sur les terres reçues en récompense par les conquérants espagnols. Certaines haciendas sont à présent devenues des hôtels tout confort.


A l’époque, on y pratiquait souvent la culture de l’agave. Cette plante aux extrémités fines et dures comme des aiguilles, fut très cultivée pour ses fibres et son suc, élément de base pour la fabrication d’alcools (pulque, tequila, …). Pour la tequila, suivez le rite : une pincée de sel dans le creux de la main, avalez, puis buvez votre verre d’une traite et seulement ensuite sucez une rondelle de citron !


Chitzen Itza fut désignée récemment parmi les 7 nouvelles Merveilles du Monde. En soirée, les sites principaux proposent des spectacles sons et lumières où rites et dieux mayas sont mis en valeur par des effets lumineux et sonores.


Si vous souhaitez visiter un site maya beaucoup moins fréquenté par les touristes et pourtant très bien conservé, nous vous recommandons Ek’ Balam au nord de la ville de Valladolid. Des fouilles y sont encore en cours, il est donc prudent de vérifier les jours et heures d’ouverture.


Prolongez ensuite par un peu de farniente sur la plage ! De nombreuses stations balnéaires vous y invitent !


Monaco : mini-état mondain

publiée le 17 mai 2016


Le minuscule état de Monaco abonde en curiosités et centres d'intérêt. Un véritable symbole de l'art de vivre


La principauté compte 4 quartiers : Monte Carlo, La Condamine, Monaco-ville et Fontvieille.


Bien entendu, Monte Carlo est connue dans le monde entier pour son prestigieux casino et ses hôtels majestueux. Qui osera tenter sa chance ?! À deux pas du casino se trouve le magnifique opéra de Monte Carlo, la Salle Garnier. Il est l’œuvre de l’architecte Charles Garnier, concepteur également du casino. Moins connu que le casino mais tout aussi intéressant à visiter, le paisible jardin japonais combine harmonieusement la pierre, l’eau et la végétation.


Vous brûlez d’envie de visiter le port de Monaco ? Alors, direction La Condamine pour en prendre plein la vue ! C’est en effet ici que sont amarrés chaque jour des yachts de luxe et bateaux de croisière exclusifs. À propos, saviez-vous que, chaque année, le départ et l’arrivée du Grand Prix de Monaco ont lieu ici-même ?


Le palais princier des Grimaldi compte probablement parmi les curiosités majeures. Il est perché au sommet de Monaco, sur 'Le Rocher', dans la capitale de la principauté, Monaco-Ville. Profitez de la vue imprenable sur le mini-État, et ne manquez pas la relève de la garde à 11h55 ! À une centaine de mètres de là se trouve la cathédrale Saint-Nicolas. De style néo-roman-byzantin, l’édifice abrite les tombes des princes et évêques de Monaco. C’est également ici que repose Grace Kelly, ancienne actrice et épouse de Rainier III.


Après quelques minutes de marche, vous découvrirez une immense façade surplombant la mer: le musée océanographique est un véritable paradis pour les passionnés du monde sous-marin. À l’issue de cette série de visites instructives, prenez un bol d’air dans le jardin exotique de Monaco, le havre de paix par excellence ! Ce jardin botanique envoûtant est réputé pour ses plantes grasses à profusion, dont de nombreux cactus. Par ailleurs, il abrite une grotte souterraine présentant des stalactites et des stalagmites.


Le soir, clôturez votre city-trip en beauté, par exemple en flânant le long du port de Fontvieille, partie moderne de Monaco, en vous installant à une petite terrasse ou dans un bon petit restaurant…


À DECOUVRIR AUSSI
➢ Princesse Grace Rose Garden: le 18 juin 1984, le prince Rainier III, entouré de sa famille, inaugurait ce jardin de roses en hommage à son épouse décédée. Jouxtant le Parc de Fontvieille, ce jardin écologique contient des milliers de rosiers, appartenant à des centaines de variétés différentes. Grâce à la technologie moderne et à un QR-code, vous avez la possibilité de tout savoir sur les différentes roses.
➢ Le Grand Prix Monaco Formule 1 a lieu sur un circuit légendaire, composé de couloirs étroits et de virages serrés. Des cartes donnant le tracé du parcours du circuit sont disponibles auprès de la plupart des offices du tourisme.
➢ Considéré comme l’un des meilleurs cirques au monde, le Circus Festival se déroule chaque année à Monte Carlo depuis 1974.
➢ Le Printemps des Arts est un festival artistique de théâtre, musique et déclamation. Les animations et présentations ont lieu dans plusieurs salles et théâtres de Monaco. Des activités adaptées aux enfants sont également au programme.


BON A SAVOIR
Monaco ne dispose pas d’un aéroport, mais vous pouvez prendre l’avion de Bruxelles-Nice (1h40) puis, de l’aéroport de Nice, prendre facilement le bus jusqu’à Monaco. Une autre option consiste à prendre le TGV au départ de Bruxelles. Le trajet le plus rapide entre Bruxelles-Monaco est de 8h44 ; il inclut 2 arrêts (à Paris et à Nice).


Si vous séjournez à Nice et prévoyez une excursion d’une journée à Monaco, la formule la plus simple consiste à prendre le bus jusqu’à Monaco. Des bus pour Monaco partent toutes les quinze minutes de la gare centrale de Nice.


Croisière sur le Rhin et la Moselle

publiée le 03 mai 2016


Villes traditionnelles et châteaux romantiques se succèdent au fil du Rhin et de la Moselle. Une expérience inoubliable.


Savourez ces moments de bonheur à bord de votre bateau de croisière ! Tout en étant tranquillement installé dans votre confortable cabine, de magnifiques paysages défilent devant vous. A bord, de délicieux repas vous attendent. Le navire effectue de nombreuses escales afin de vous permettre de découvrir bon nombre d’agréables petites villes et attractions culturelles.


Le Rhin et la Moselle comptent parmi les rivières les plus populaires pour les croisières fluviales en Europe. Les châteaux du Moyen-Age le long du Rhin, les villages viticoles le long de la Moselle et les belles villes comme Trèves, Cochem, Coblence et Rüdesheim méritent une visite. Trèves, la plus ancienne ville d’Allemagne le long de la Moselle, triomphe grâce à son héritage romain et sa célèbre Porta Nigra.


Le capitaine poursuit l’itinéraire fluvial en passant habilement de nombreuses écluses sur la Moselle. Bernkastel-Kues constitue un vrai petit bijou avec son ancien centre-ville et ses maisons à colombage. Après une belle promenade, vous atteignez le château fort et son panorama exceptionnel sur la Moselle. Après la petite ville Art Nouveau de Traben-Trarbach, vous trouverez Cochem, la perle de la Moselle. Un million et demi de visiteurs passent chaque année par-là ! Un télésiège vous emmène au Reichsburg, véritable château de conte de fées.


C’est à Coblence que la Moselle se jette dans le ‘puissant’Rhin. Le château fort, accessible par téléphérique, surplombe cette embouchure. L’ancien centre-ville haut en couleurs se prête merveilleusement à la flânerie et au shopping. Votre itinéraire passe également par le rocher Lorelei. Rüdesheim est connu pour ses bars à vin et nombreux endroits pour danser dans la célèbre Drosselgasse. Admirez les nombreux châteaux qui dominent cette vallée romantique. A la fin du voyage, le capitaine vous invite à un dîner de gala. Après tout, une croisière c’est aussi une grande fête !


À DECOUVRIR AUSSI
➢ La meilleure période pour faire une croisière le long du Rhin et de la Moselle se situe vers la fin de l’été et le début de l’automne ; durant cette période les fêtes du vin battent leur plein !
➢ La cuisine allemande est très variée. Citons comme plats typiques la salade de pommes de terre avec du foie gras, les saucisses de Francfort ou autres, le jarret de porc avec de la purée de petits pois, le ‘Sauerbrate’, rôti de viande marinée typiquement rhénan avec des croquettes et de la compote de pommes ou une saucisse grillée avec du ‘wirsing’ (chou de Milan). Et, naturellement, une bonne bière pour accompagner ces plats !
➢ Le long du Rhin (un peu moins le long de la Moselle), on aperçoit de nombreux châteaux. Un grand nombre héberge un hôtel/restaurant. Les autres sont ouverts aux visites touristiques. Durant la croisière, plusieurs excursions sont proposées pour visiter les principaux châteaux. Des visites à ne pas manquer !
➢ Visitez à Rüdesheim le Musée des Instruments de Musique. Vous y découvrirez de nombreux instruments mécaniques, depuis la petite boîte à musique colorée jusqu’au titanesque ’'orchestrion' automatique !


BON A SAVOIR
➢ Les cabines des croisières fluviales sont équipées de tout le confort : un lit qui peut se transformer en journée en coin salon, une salle de bains avec douche, un WC, une TV, une radio, un sèche-cheveux, un coffre-fort et une grande fenêtre pour admirer le paysage à partir de votre cabine.
➢ Pour les croisières, vous voyagez en pension complète. Tous les repas et les boissons (même alcoolisées) sont compris dans le prix (supplément pour le vin ou le champagne à la carte). Les excursions sont à payer en supplément ; vous pouvez les payer à l’avance (ce qui donne lieu à une réduction) ou sur place. N’oubliez pas les pourboires pour le personnel, car ils constituent une partie du salaire.
➢ Vous aurez également l’occasion de vous détendre. Il y a naturellement les excursions facultatives, mais aussi un salon avec TV/vidéos, animation et même soirées dansantes. Chaque navire dispose d’un pont solarium avec des transats.
➢ Le soir, le navire amarre dans une ville pour y passer la nuit. La plupart du temps, le navire ne navigue pas la nuit. Ceci vous permet de mieux découvrir les villes où vous amarrez et de boire un verre sur place.


Joie de vivre à la Nouvelle-Orléans

publiée le 12 avril 2016


Il y a dix ans, l'ouragan Katrina semait la désolation. Aujourd'hui, la Nouvelle-Orléans revit pleinement !


Ville musicale
La Nouvelle-Orléans constitue le berceau du gospel. Née en Nouvelle-Orléans, Mahalia Jackson est une chanteuse de gospel et une icône de la lutte pour l’émancipation des Afro-Américains. Néanmoins, la ville est connue pour son Dixieland et le jazz de la Nouvelle-Orléans. Initialement, les meilleurs clubs de jazz étaient situés dans le French Quarter, mais à présent il n’en reste que très peu : nous vous recommandons vivement le Preservation Hall et le Fritzel’s. Actuellement, la grande concentration du jazz se situe dans la Frenchmen Street. Parmi les musts, citons la Maison Frenchmen.


Ville des bons vivants
En Nouvelle-Orléans, vous trouverez de la bonne musique, ainsi qu’une mine de bons restaurants. Chacun y trouve son plaisir, de la ‘Soul Food’ typique à la cuisine quotidienne raffinée. Vous profiterez d'une gastronomie de qualité au Commander’s Palace, icône de la bonne cuisine créole et au Gautreau’s, adorable restaurant romantique. L’amateur de sucré devra impérativement goûter un ‘beignet’ au Café du Monde, ouvert 24 heures sur 24, véritable institution de la Nouvelle-Orléans!


Vaudou
Il y a cinq-cents ans, le vaudou, d’origine africaine, arriva à la Nouvelle-Orléans via les Caraïbes. En 1793, de nombreux planteurs quittèrent l’actuel Haïti pour se rendre en Nouvelle-Orléans en emportant leurs esclaves. Grâce au vaudou, ces esclaves purent garder leur religion et culture africaines car on y retrouve des préceptes catholiques. A ce jour, 15% de la population croit encore en cette religion. Marie Laveau, la célèbre grande maîtresse du vaudou est enterrée dans le cimetière de Saint-Louis. Au centre de la ville, nous pouvons encore trouver une dizaine de magasins qui vendent des épices, des amulettes, des potions magiques …


À DECOUVRIR AUSSI
• Patrick’s Bar Vin – Dans les années quatre-vingts, Patrick van Hoorebeek, d’origine bruxelloise, emménagea aux Etats-Unis. Depuis 2011, il dirige son propre bar à vin au cœur du French Quarter.
• Mardi Gras – La Nouvelle Orléans est également connue pour ses festivités de carnaval qui connaît son sommet le jour du Mardi Gras. Ce jour-là, une grande parade colorée est organisée dans toute la ville, la fête bat son plein, on y mange et on y boit!
• La Nouvelle-Orléans sur l’eau – Une croisière-jazz sur la rivière du Mississippi pour profiter du coucher de soleil représente un must, tout comme un tour en airboat à travers le ‘swamps’. Qui sait, vous aurez peut-être l’occasion de câliner un alligator...


BON A SAVOIR
• Il n’y a pas de vols directs vers la Nouvelle-Orléans au départ de Bruxelles, mais les compagnies aériennes américaines proposent de bonnes connexions via Atlanta et Washington.
• La Nouvelle-Orléans peut facilement être explorée à pied ou en transports en commun.
• L’unité monétaire est le dollar 1 dollar = environ 0,90 euro (selon le cours).
• La langue véhiculaire est l’anglais, mais le français est également pratiqué dans certains endroits.
• Le climat dans la Nouvelle-Orléans est un climat maritime chaud; les hivers sont doux et les étés sont très chauds (températures jusqu’à quarante degrés). Suite aux nombreuses précipitations, le niveau d’humidité de l’air est assez élevé. Durant les mois d’août, septembre et octobre, il peut y avoir des ouragans ou des tempêtes tropicales.


Alpes bavaroises, joyau de la nature

publiée le 29 mars 2016


Les Alpes bavaroises vous réservent de superbes randonnées à pied ou à vélo et bon nombre d’excursions inoubliables.


Le sud de l’Allemagne offre à la fois des villes hautes en couleur, des villages pittoresques et des paysages montagneux. Respirez l’air pur à pleins poumons, profitez de cet extraordinaire univers alpin et de ses quelques 300 lacs.


Il vous faut aussi tester l’ambiance mondaine de Garmisch-Partenkirchen, ce haut lieu touristique situé au pied du plus haut sommet allemand, le Zugspitze, culminant à 2 962 mètres. Découvrez une nature préservée, des ruelles agréables et commerçantes et de nombreuses activités extérieures. A découvrir dans les environs : le village d’Oberammergau (connu pour son jeu de la Passion), les célèbres châteaux Neuschwanstein et Linderhof de Louis II de Bavière ainsi que l’abbaye d’Ettal.


A prévoir aussi dans votre itinéraire, le lac de Chiem, le plus grand de Bavière, se révèle un paradis pour les sports nautiques. Ne manquez pas de visiter les deux îles du lac, Herrenchiemsee et sa réplique du château de Versailles et Fraueninsel (« île des femmes »), jadis un cloître et à présent, un authentique village de pêcheurs.


Toujours dans les environs, Bad Ebling est un lieu de cure connu pour ses bains de boue salutaires pour les maladies cardio-vasculaires, le diabète et l’ostéoporose. Place à la relaxation dans le nouveau centre thermal situé dans un bâtiment futuriste. Pas loin de Chiemsee, nous passons par Inzell, entre Münich et Salzbourg. Célèbre en hiver pour ses nombreux records mondiaux de patinage, en été l’endroit se transforme en véritable paradis des randonneurs. La région du Stoisser Alm offre aussi d’innombrables randonnées à vélo et mountainbike. De plus, un sentier didactique d’aventure ravira les enfants.


A l’extrême sud de la Bavière, se situe la magnifique région du parc naturel de Berchtesgaden avec le célèbre lac de Königsee et ses charmants tours en bateau. Autres points de curiosité, le joli village de Ramsau, la petite église de pèlerinage Maria Gern et la ville d’eau Bad Reichenhall.


La Bavière, à coup sûr l’une des plus belles régions d’Allemagne !


À DECOUVRIR AUSSI
• La Bavière, qui compte à elle seule 40 % des brasseries européennes, est assurément la région de la bière avec une quarantaine de sortes de bières et quelque 4 000 marques différentes ! La région produit aussi un vin fruité et sec très apprécié des connaisseurs.
• Savourez la cuisine bavaroise comme le 'Schweinegebraten' (viande de porc rôtie) servi avec une sauce à la bière brune, des knödel de pommes de terre et du chou rouge. Testez aussi la 'saucisse blanche' (Weisswurst) avec une moutarde douce, mangée par les autochtones uniquement avant midi. Autre délice régional, du pâté de foie (Leberkäse) servi avec une salade de pommes de terre, des cornichons et un œuf sur le plat.
• En Bavière, il y a en toutes saisons des fêtes populaires et folkloriques. L’un des points culminants de ces festivités est l’Almatrieb à Viescheid (en septembre), jour où les vaches redescendent des pâturages pour retourner aux étables. Les animaux sont alors magnifiquement mis en valeur avec des couronnes de fleurs, des rameaux et de grosses cloches. Dans la vallée, la fête bat son plein avec de la musique, des danses et, bien sûr, beaucoup de bière !


BON A SAVOIR
• La Bavière est aussi connue pour son artisanat. Vous trouverez de beaux souvenirs dans les Alpes bavaroises comme des objets sculptés en bois à Oberammergau ou les célèbres cloches de vaches à Allgäu.
• Les authentiques costumes traditionnels sont encore portés durant les fêtes traditionnelles religieuses, les mariages et pendant l’Oktoberfeest à Munich.


Autour des volcans de La Palma

publiée le 15 mars 2016


Découvrez la nature encore intacte de La Palma, la plus verte des îles Canaries. Volcans, côtes rocheuses et vastes forêts !


Santa Cruz, si pittoresque
La capitale de l’île est un joyau architectural aux maisons colorées et balcons très fleuris. Aux alentours, des collines vertes et une côte linéaire de plusieurs kilomètres bordée d’une jolie promenade. Au nord de la ville part un sentier de promenade vers le sanctuaire le plus important de l’île, le Santuario de la Virgen de las Nieves du 17e siècle, qui possède non seulement un intérieur merveilleusement sculpté mais offre aussi un superbe panorama sur Santa Cruz.


Ile des randonneurs
La Palma, c’est en premier lieu une île idéale pour les balades. La Palma compte non moins de 1000 km de sentiers balisés selon les normes européennes. Le GR-130 parcourt l’île en traversant les petits villages reculés et date du temps où aucune voiture ne circulait sur La Palma !


Le long des volcans et des vignobles
Au sud, des routes impressionnantes longent les volcans, vignobles et plantations de bananes. Los Canarios constitue un point de départ idéal. De grandes parties de la région furent recouvertes par la lave lors de l’éruption du volcan San Antonio en 1678. De là un sous-sol qui se révéla rapidement excellent pour la viticulture. Une promenade le long des plages de galets est aussi à recommander. A l’extrême sud de l’île, se dresse un ancien phare. La petite plage en contrebas vous permettra de vous reposer après l’effort de la randonnée !


Calbera de Taburiente
Au centre de l’île, un superbe parc naturel est abrité au coeur d’un vaste cratère de 8km de large, la Caldera de Taburiente, où vous retrouvez une combinaison étonnante de ravins profonds, roches brutes et vastes forêts de pins. Sur le pourtour ouest, se dresse la petite ville Tijarafe d’où l’on peut partir à la découverte de la côte découpée mais pittoresque avec par exemple un arrêt au petit village de pêcheurs Poris de Candelaria, presque totalement caché par les falaises. La nature sauvage et les points de vue inégalables transforment l’ascension raide en un moment exceptionnel. Ce n’est pas sans raison que l’on surnomma La Palma 'La Isla Bonita' la jolie île…


À DECOUVRIR AUSSI
➢ La Palma compte l’un des meilleurs observatoires au monde. De par sa position, l’île offre un regard unique sur notre univers. Observez notre univers fascinant à l’observatoire El Roque de los Muchachos (www.astrolapalma.com).
➢ Le Museo Insular est logé dans un cloître du 16e siècle à Santa Cruz de la Palma et possède une belle collection s’étendant des objets usuels quotidiens jusqu’à la peinture espagnole (Plaza San Francisco 3).
➢ Le parc archéologique Parque Ecologico de Belmaco, situé à Fuencaliente, nous fait admirer entre autres des grottes avec dessins rupestres (pétroglyphes) et roches gravées (Carretera a Fuencaliente).


BON A SAVOIR
➢ Vous pouvez aussi rejoindre l’île par ferry au départ de Tenerife.
➢ Pour les randonnées, les mois d’été ne sont pas particulièrement bien adaptés car fort chauds. La meilleure période pour marcher va d’octobre à mai. Les hivers sont doux, mais attention, dans les reliefs montagneux, la température descend nettement ! Des vêtements chauds sont alors nécessaires.
➢ Prévoyez toujours boissons et nourriture en suffisance. Certains itinéraires ne passent pas par des cafés ou magasins.
➢ Pour découvrir l’île, nous vous recommandons de louer une voiture. Réservez-la à l’avance, nous vous conseillerons volontiers à ce sujet.


Saint-Martin, perle des Caraïbes

publiée le 01 mars 2016


Au cœur des Caraïbes, l’île de Saint-Martin séduit par sa convivialité et son étonnante frontière entre la France et les Pays-Bas…

Saint-Martin doit ses principaux attraits à ses vertes collines, ses baies pittoresques, la splendeur de ses plages de sable fin et à l’un des derniers pans de la forêt tropicale. L’étendard bleu-blanc-rouge fièrement brandi à Fort Louis et la consonance des noms de rue (rue Général de Gaulle, rue de la République) évoquent instantanément le rattachement de l’île à la France. Mais ne vous y trompez pas, par avion, Saint-Martin se trouve tout de même à 9 heures de Paris. D’une superficie totale de 88 km², l'île se compose d’une partie française, majoritaire, et d’une partie néerlandaise.


Marigot est la principale agglomération de la partie française de l’île. Ne manquez pas d’admirer les habitations en bois, hautes en couleur, dont regorge cette charmante petite ville coloniale. Le Fort Louis, érigé au 18ème siècle comme forteresse contre les potentielles invasions britanniques, domine Marigot. Incontestablement, la splendeur du panorama recueille toute l’attention : par ciel dégagé, vous apercevrez même l’île voisine d’Anguilla.
Le quartier portuaire de Marigot Bay est parsemé de boutiques de luxe. Découvrez de plus amples informations sur l’histoire de l’île dans le quartier du Musée de Saint-Martin. Enfin, tous les matins, un marché se tient au port. Melons, bananes et fruits exotiques mêlent leurs couleurs chatoyantes.


Grand Case est le deuxième village en importance de la partie française et, indubitablement, le coin le plus charmant de l’île. Le paysage doit son charme et son authenticité aux coquettes maisons de bois et aux jardins d’hibiscus colorés. On y trouve également une plage préservée des touristes.


La partie néerlandaise de l’île vaut, elle aussi, assurément le coup d’œil. Notamment pour une séance de shopping duty-free. Une petite demi-heure en taxi vous mènera de Marigot à la ville principale de Sint-Maarten (partie néerlandaise), Philipsburg.
Une préférence pour l’intérieur du pays ? Situé à 425 m au-dessus du niveau de la mer, le Pic du Paradis domine l’île. L’atout majeur de l’île reste néanmoins la blancheur immaculée des plages paradisiaques : un régal pour les yeux !


A DECOUVRIR AUSSI


La Baie Orientale est la plage la plus grande (3 km de long) et la plus fréquentée de la partie française de l’île. Elle offre une gamme étendue de sports nautiques et de bars de plage.


La cuisine locale bénéficie de diverses influences : africaine, indienne et européenne, mais surtout créole. Les petits restaurants vous invitent à la dégustation de spécialités principalement à base de poisson frais et de fruits de mer (homard et crabe). Prenez part à un barbecue de plage pour découvrir d’autres mets typiques de la région. Délectez-vous de savoureux cocktails proposés dans les nombreux bars de plage. Goûtez aussi le plat national : la soupe calalou, un mélange de légumes variés et de viande ayant pour ingrédient principal des feuilles de calalou. Les fruits frais sont légion sur l’île, pour le bonheur de nos papilles !


Corse, île impériale

publiée le 09 février 2016


Rochers biscornus, baies romantiques, vastes plages, charmant arrière-pays, montagnes enneigées et maquis donnent ses couleurs à la Corse, berceau de Napoléon.


Admirez ce magnifique paysage hérissé de cactus étranges et de fleurs bigarrées, cette île ensorcelante qui abrite des villes et des villages pleins de charme et s'ouvre sur un arrière-pays où la nature reste authentique et prodigieuse.


D'après bon nombre de Corses, la baie d'Ajaccio serait, juste après celle de Rio de Janeiro, la plus belle du monde. Vous avez dit chauvinisme ? Ajaccio s'enorgueillit de n'avoir jamais ni oublié, ni trahi son citoyen le plus célèbre : Napoléon Bonaparte. Celui-ci est né dans une petite maison discrète et très simple située dans la toute petite rue Saint-Charles. Les traces laissées par l'empereur se retrouvent partout. Sous les platanes de la place Maréchal Foch, il se dresse fièrement sur un socle en tenue de consul, tandis que quelques vieux Corses jouent à la pétanque à ses pieds. Le premier étage de l'Hôtel de Ville abrite aujourd'hui un musée Napoléon riche d'une vaste collection de documents personnels, de son masque mortuaire et d'un grand nombre de tableaux. Plus nombreux encore sont les tableaux qui pendent aux cimaises du Musée Fesch, du nom d'un cardinal et oncle par alliance de Napoléon. Ce musée a recueilli une gigantesque collection d'œuvres d'art rivalisant avec celle du Louvre et compte plusieurs chefs d'œuvre de maîtres flamands.


Après la visite d'Ajaccio, la côte occidentale de l'île mérite d'être explorée. Tout au nord se trouve la petite ville d'Île Rousse, fondée par Pascal Paoli, un militant de l'indépendance corse toujours vénéré. Cette agréable bourgade doit son nom aux récifs de granit brun qui jaillissent çà et là de la mer. Une fontaine domine la vue sur la place du marché située au cœur de la ville. Dans l'arrière-pays, de sympathiques vignerons vous accueillent bien volontiers. La Corse produit en effet quelques excellents vins locaux dont la réputation n'est plus à faire.


Une impressionnante citadelle domine encore toujours la petite ville de Calvi autrefois génoise. Calvi est la patrie des soldats de la Légion étrangère. Cette ville, qui s'enorgueillit, à tort ou à raison, d'avoir vu naître le grand explorateur Christophe Colomb, est particulièrement appréciée par les touristes en été. De nombreux hôtels, bistrots et restaurants affichent d'ailleurs fièrement son nom. Calvi est également le point de départ d'une excursion en bateau unique vers le parc naturel de Scandola et la baie aux accents tropicaux de Girolate, un petit village qui s'étend pratiquement exclusivement le long de la mer.


Un peu plus loin vous attend la station balnéaire de Porto, blottie au creux d'une crique profonde bordée d'eucalyptus. Elle se prolonge le long des célèbres Calanches de Piano, d'impressionnantes formations rocheuses. L'antique petit village grec de Cargèse, fondé par des exilés grecs, ne manque pas d'authenticité. Une discrète petite église orthodoxe la domine du haut des collines. Le lieu semble idyllique, à l'instar de toute la Corse, terre de nature et de beauté.


A NOTER
• La Corse a 183 km de long pour 52 km de large et possède un réseau routier bien entretenu. Toutefois, il est recommandé d'adopter une conduite très prudente. Le paysage est souvent escarpé et les routes sinueuses. Il est important d'en tenir compte car, si les distances semblent limitées, il est rare que l'on puisse dépasser 50 km à l'heure. Veillez également, si vous faites des excursions individuelles en voiture, à emporter une bonne carte routière ou un GPS.
• Il y a beaucoup à découvrir en Corse. Ajaccio, la capitale, est la plus grande ville de l'île. Napoléon y est né et vous pouvez y visiter sa maison natale, aujourd'hui transformée en musée. De même, le musée Fesch (le plus important des musées français après le Louvre) vaut vraiment une visite. Parmi les autres sites incontournables, citons la réserve naturelle de Scandola, les falaises de calcaire blanc de Bonifacio, les petits villages de pêcheurs typiques et idylliques comme Île Rousse et Saint-Florent (au nord), Porto-Vecchio, le paradis de la randonnée Corte et la ville balnéaire de Porto-Vecchio, dans le sud.
• Vous souhaitez prendre des vacances à la plage ? Dans ce cas, découvrez les plus belles plages au sud, Santa Giulia et Palombaggia.


Tanzanie : surprenante Afrique!

publiée le 26 janvier 2016


La Tanzanie, c’est l’Afrique telle que vous en rêvez. Au programme : safaris, plages et exotisme.


Nulle autre région au monde n’abrite une telle concentration de grands mammifères que la Tanzanie. Notre quête des Big Five démarre au nord du pays, entre le lac Victoria et le Kilimandjaro. Ici, les réserves naturelles semblent se succéder sans interruption. Peuplé de girafes, de lions, de léopards et d’autres grands félins, le parc du Serengeti accueille chaque année un spectacle grandiose : la migration de millions de zèbres et de buffles. Le parc naturel bordant le cratère du Ngorongoro se veut l’endroit rêvé pour admirer des hordes d’éléphants dans leur cadre naturel ; nous y croisons également une espèce en voie de disparition : le rhinocéros noir. Moins connu, le lac Manyara vaut tout autant le détour. Des colonies entières de flamants roses y réclament un petit coin d’eau, parfois surpris par le bâillement d’un hippopotame. Avec ses baobabs séculaires, le paysage aux couleurs enchanteresses ne laisse aucun visiteur indifférent.


Nous apercevons au loin le sommet du Kilimandjaro, point culminant du continent africain. Derrière ce nom évocateur se cache un cadre féérique au cœur de plaines immenses. L’ascension de ce massif volcanique apparaît relativement aisée, à condition de s’y préparer un minimum et de se faire accompagner d’un bon guide. Nous partons du village de Marungu, au pied du Kilimandjaro, et en atteignons le sommet au bout de quatre jours. Rares sont les animaux que nous croisons en chemin, mais l’Uhuru Peak nous offre une vue imprenable.


Histoire de reprendre notre souffle après une telle expédition, nous embarquons pour une autre destination magique de la Tanzanie : Zanzibar. Le centre historique de la capitale, Stone Town, nous plonge dans l’effervescence du marché local. Nous y découvrons la raison du surnom de Zanzibar, ‘l’île aux épices’. Jadis plaque tournante du commerce international d’épices, l’archipel a conservé son parfum d’herbes exotiques. Pour clôturer les vacances en beauté, rien de tel qu’une dernière bouffée de paradis : farniente à l’ombre d’un palmier sur l’une des nombreuses plages de sable blanc, un plongeon dans la mer turquoise… et un cocktail à portée de main !


BON A SAVOIR
• En raison de la présence de reliefs assez élevés au nord du pays, des gelées nocturnes peuvent survenir même en été, suivies par une forte remontée des températures le jour. Un seul mot d’ordre : prévoyance !
• Le bus dessert la majorité des villages et constitue donc le principal mode de transport pour visiter la région par ses propres moyens. En revanche, il est déconseillé de louer une voiture sans chauffeur.
• Aucun vol direct n’est assuré entre Bruxelles et la capitale, Dar es Salaam, mais des escales sont notamment possibles à Amsterdam ou à Paris. Comptez environ 12 heures de trajet.
• Réputée pour ses chimpanzés, la réserve naturelle de Gombe longe le lac Tanganyika, à l’ouest de la Tanzanie. Conjuguée aux montagnes de Mahale, cette visite prolongera à merveille d’une semaine votre séjour.
• Vous avez l’âme plus aventurière encore ? Dans ce cas, optez pour un safari à travers les parcs naturels du sud : s’ils sont moins vastes et moins connus que les réserves du nord, ils valent tout autant le détour. Visitez par exemple le Ruaha National Park.
• La côte de Zanzibar est bordée de récifs de corail spectaculaires. La majorité des hôtels offrent la possibilité de réserver des activités de plongée et d’apnée. N’hésitez pas à en faire la demande !


Magie des fjords norvégiens

publiée le 12 janvier 2016


Découvrir les fjords de Norvège l'été au cours d'une croisière laisse à tout jamais le souvenir de paysages vraiment exceptionnels comme Geiranger, Flam, Bergen, Stavanger, Oslo...


En arrivant au port de Flam, vous découvrez un véritable petit bijou après avoir navigué dans le fjord de Aurland, un bras du plus grand fjord norvégien, le Sognefjord, également sur votre route. Sur place, à Flam, vous pouvez parcourir avec le célèbre petit train, le Flamsabana, l'un des trajets les plus escarpés au monde pour rejoindre Myrdal, 20 km plus loin. Plus tard, vous ferez connaissance avec la ville principale de la région des fjords, à savoir Bergen. Une ville particulièrement intéressante avec, entre autres, le quartier de Bryggen à proximité du port et les anciens bureaux de la Hanse dont les couleurs vives se détachent du paysage. Aujourd'hui, ces bâtiments abritent un musée. Grâce au Floybane, petit train à crémaillère, vous découvrez un panorama époustouflant à 320 mètres d'altitude. Autre suggestion : faire du shopping dans la zone piétonne ou déguster au marché aux poissons un petit pain garni d'un hareng. Bergen est également la ville où vécut le célèbre compositeur Edvard Grieg.


A Troldhaugen, petit hameau de Bergen à mi-chemin de l'aéroport, on peut visiter la maison de Grieg. Le compositeur s'y établit en 1882 et y vécut jusqu'à sa mort en 1907. La villa a été maintenue dans son style d'origine. Juste à côté, un musée est consacré au compositeur et des concerts s'y donnent régulièrement le dimanche.


Stavanger vient ensuite au programme de notre croisière. Cette petite ville à proximité du Fjord Lyse* constitue le centre de l'industrie pétrolière norvégienne depuis qu'on y trouva du pétrole en 1969 (* l'un des plus beaux fjords du pays dominé par l'impressionnante falaise de Preikestolen). Cette découverte pétrolière contribua en grande part à la richesse du pays. Néanmoins, Stavanger ne présente pas le profil type de la ville industrielle. Elle a su conserver un petit centre-ville agréable. En point de mire, sa charmante cathédrale mais aussi ses musées (musée archéologique de la ville et musée du pétrole situé sur le port).


La visite d'Oslo, constitue l'un des autres moments forts de la croisière. Une capitale charmante et à dimension humaine. En effet, vous pouvez découvrir la majorité des attractions de la ville par vous-mêmes à pied ou lors d'une visite guidée d'une demi-journée. Au coeur de la ville, à proximité du Palais Royal Slottet se trouve le parc de Vigeland. Vous vous y promener librement parmi une multitude de statues de bronze et de pierre et une nature bien soignée. Après Oslo, en route pour l'Akershus, une citadelle à présent transformée en musée. Parmi les autres visites possibles, le fameux tremplin de saut à ski de Holmenkollen, le musée des navires vikings ou encore le Kon Tiki Museet, où vous ferez connaissance avec la vie mouvementée de l'explorateur norvégien Thor Heyerdahl!


À NOTER
• Vu la proximité de la mer, les repas norvégiens sont très souvent centrés autour du poisson. Le petit déjeuner (frokost) est consistant : jambon, fromages variés, oeufs, miel, confiture et souvent...diverses sortes de harengs préparés (par ex. à la sauce tomates, au fromage blanc, etc).
• Le midi, les Norvégiens mangent souvent un petit en-cas rapide dans l'un ou l'autre self-service. On trouve un large choix de petits pains garnis au fromages, aux crevettes, homard, anchois, saucisses, etc. Un verre d'eau ou une tasse de café accompagnent ce repas léger ainsi qu'un yaourt pour terminer.
• Le soir, un repas bien plus copieux attend nos amis norvégiens. Un potage pour commencer (entre autres soupe de poissons ou aux pois et saucisses). Ensuite une entrée à base de poisson (hareng, cabillaud, truite mais surtout beaucoup de saumon). Le renne et le cerf composent les plats de viandes scandinaves typiques (à recommander!) mais on trouve également au menu de l'agneau et de la volaille.
• L'alcool reste très cher en Norvège. Le prix des bières dépend du taux d'alcool qu'elles contiennent. Le vin également demeure assez coûteux.
• Faire du shopping en Norvège pèse assez lourd sur le budget du vacancier (même dans les free tax de l'aéroport les prix resteront plus chers que dans nos magasins). Un souvenir typique et marrant (quoiqu'un peu kitch...) sont les trolls, jolies petites figures souvent en latex). Les pulls et gilets norvégiens sont à la hauteur de leur réputation. Relevons aussi le travail artisanal sur bois, verre ou argent de la région de Setesdal.


Découvrir le sud du Vietnam

publiée le 22 décembre 2015


Culture, histoire, gastronomie et paysages extraordinaires vous attendent au sud de ce pays merveilleux.


Couvrant à peine dix pour cent de la superficie du Vietnam, le Delta du Mékong assume pourtant plus d'un tiers de la production alimentaire annuelle. Rizières, vergers et plantations de canne à sucre s’y succèdent. Admirez les commerçants installés sur leur petite embarcation au marché flottant de Cai Be. On y vend fruits, légumes et vêtements. En visitant le marché traditionnel de Cai Be, vous serez surpris par l'absence d'odeur fétide en dépit des kilos de poisson et de viande étalés sous une chaleur tropicale. Les produits respirent la fraîcheur et la propreté, mais ce n'est pas pour autant que vous aurez envie de goûter à tout.


Avec plus de 7 millions d'habitants, Hô-Chi-Minh-Ville (ou Saigon, comme la plupart des Vietnamiens l'appellent encore) constitue la plus grande ville du pays, devant la capitale, Hanoï, au nord. La ville se caractérise aussi par sa population jeune, 70 % des habitants ne dépassant pas la trentaine. D’où l'image branchée dégagée par la métropole.


Si, à première vue, le trafic paraît extrêmement chaotique, chacun adopte une conduite plutôt disciplinée et une vitesse modérée à travers les rues bondées. Traversez donc d’un pas franc, sans hésiter, et vous arriverez sans encombre. Les principales curiosités se trouvent quasiment toutes dans le 1er arrondissement (ou à proximité) et sont accessibles à pied ou en cyclo (vélo-taxi) : la Poste centrale, dont Gustave Eiffel a signé l'intérieur; la Cathédrale Notre Dame, édifiée par les colons français; l'opéra et l'extravagant Palais de la Réunification. Ne manquez sous aucun prétexte l'incontournable War Remnants Museum. Âmes sensibles, s'abstenir.


Laissez-vous transporter à l’aise en vélo-taxi, puis installez-vous à une terrasse pour déguster un bon verre de Bah Bah Bah, (‘3 - 3 - 3’), la bière populaire locale.


Un voyage à conseiller vivement!


À NOTER
• L'île Phu Quoc se situe à l'extrême sud-ouest du pays, juste à côté du Cambodge. Spécialité de la région, la sauce de poisson agrémente de nombreux plats dans tout le Vietnam. La visite de fermes perlières et de plantations de piments s'offre également à vous. Une destination idéale pour se détendre quelques jours dans l'un des hôtels de la région.
• À Saigon et dans d'autres villes, vous pouvez vous faire tailler un costume sur mesure à bon prix (55 à 60 €). En général, vous pouvez le retirer dès le lendemain.
• Vietnam Airlines assure des vols six fois par semaine à destination de Saigon/HCMV au départ de Paris (Charles de Gaule). La compagnie propose également des vols Francfort – Hô-Chi-Minh-Ville trois fois par semaine.
• La devise vietnamienne est le Dong: 1 € = environ 25 000 VND (selon le taux de change). Veillez à toujours avoir de l'argent sur vous, de nombreux endroits (y compris des hôtels) n'acceptent pas les cartes de crédit. Vous vous tirerez également d'affaire avec des dollars.
• Le vietnamien ne s’apprend hélas pas facilement, et le français et l'anglais ne sont pas des langues couramment parlées dans tout le pays. Pensez donc à emporter un guide linguistique.
• La meilleure période pour voyager dans le sud du Vietnam s'étend de décembre à avril inclus. Les températures avoisinent les 30 à 35 degrés. La région n'est pas épargnée par le changement climatique; un imperméable n'est donc pas superflu, même en dehors de la saison des pluies.
• La cuisine vietnamienne est légère, savoureuse et saine. Les rues comme les complexes de luxe proposent une nourriture délicieuse, voire excellente, et facile à digérer. Vous apprécierez particulièrement le rapport qualité/prix imbattable de la streetfood à Saigon. Le matin, optez résolument pour le petit-déjeuner traditionnel: le Pho Bo, une soupe de nouilles épicée au bœuf.


Tallinn, conte médiéval

publiée le 8 décembre 2015


Ville au passé hanséatique glorieux, Tallinn a réussi à conserver son cachet médiéval. Goûtez à la beauté de ses panoramas !


Qu’il fait bon flâner dans la ville de Tallinn ! Dans la capitale estonienne de 400.000 habitants, les curiosités se trouvent quasiment toutes à distance de marche les unes des autres. Du haut de la colline de Toompea, vous contemplez la plus belle vue des Pays Baltes. En particulier sur la magnifique Cathédrale orthodoxe Alexandre Nevsky. Dans le cadre de l’imposant château, le Parlement vous ouvre ses portes. La multitude de ruelles, places et jardins concourent à l’esprit convivial qui anime la ville. Vivez l’exaltation d’une promenade par-delà les remparts médiévaux et leurs 26 tours de guet. Tallinn semble bel et bien sortie tout droit d’un conte médiéval.


Cœur battant de la ville, la Raekoja Plats (la place de l’Hôtel de Ville) regorge en été de petites terrasses, où il fait bon s'installer. Quasiment toutes les ruelles du centre-ville aboutissent en ce lieu. Avant de vous octroyer une pause savoureuse, prenez le temps de visiter l’Hôtel de Ville de style gothique, l'un des mieux préservés d’Europe du Nord. Gravissez les marches de la tour de l’église Saint-Olaf, qui fut le plus haut bâtiment au monde jusqu’à la fin du 19e siècle. Perché à 124 mètres, vous pouvez même apercevoir Helsinki, par ciel dégagé.


La ville basse ne manque pas non plus d’animation, entre l’ancien hôtel de ville et la Pikk tänav (Rue Longue), avec ses nombreuses maisons de commerce.


La périphérie de la ville abrite aussi quelques curiosités intéressantes. Le palais baroque Kadriorg accueillit jadis le tsar Pierre le Grand et sa deuxième épouse, Catharina. Son joli parc vous invite également à la flânerie. Principal musée d’art de la Baltique, le Kumu expose majoritairement des œuvres estoniennes à partir du 18e siècle et consacre tout un département à l’art moderne. De quoi ravir les amateurs.


Envie d’une bouffée d’air frais ? La mer n'est pas très loin... Pure détente assurée les jours d’été ! Vous l’aurez compris : chacun trouve son bonheur à Tallinn.


A NOTER • Connue par la population locale sous le nom de ‘Toomkirik’, la Cathédrale de la Vierge Ste Marie représente la plus importante église luthérienne d’Estonie. Située au cœur de la colline Toompea, elle offre, depuis son clocher, un superbe panorama sur la ville.
• Le vieux centre-ville foisonne de charmants salons de thé et cafés. Une bonne adresse : le Café Chocolaterie de Pierre (Vene 6). Dans ce cadre du 19e siècle riche en convivialité, Savourez un chocolat chaud (à base de crème, de rhum et de piment) accompagné d’une pâtisserie dans ce cadre convivial du 19e siècle.
• Le 20e siècle ne reflète pas l’époque la plus prospère pour l’Estonie, alors sous le joug des Allemands et des Russes. Le passionnant Musée de l’Occupation retrace de manière saisissante cette période plus sombre de l’histoire estonienne.
• Goûtez la cuisine copieuse du terroir. Les Estoniens raffolent de gibier, de jambon fumé et de boudin. Les mets internationaux figurent également au menu. Boisson préférée des Tallinnois, la bière (ôlu) affiche un prix très abordable. Populaire auprès des jeunes, le Kompressor (dans la ville historique) propose des pannkoogid: des crêpes fourrées, entre autres, au fromage bleu, au poisson, aux champignons, ...
• Vols directs quotidiens avec Brussels Airlines/Estonian Air (sauf le samedi) ; durée du vol : 2 h 25.
• A noter que l’euro constitue la monnaie en vigueur.
• L’anglais et, dans une moindre mesure, l’allemand vous permettent de vous débrouiller en ville.
• Nous vous conseillons de voyager tout au long de l’été, entre mai et septembre, mais les mois de mai et d’août sont les plus pluvieux. Les étés sont assez doux sans qu’il ne fasse réellement chaud. Le mois de juin est le plus ensoleillé, mais vous jouissez également d’un bel ensoleillement en Mai et juillet. Un froid rigoureux sévit en hiver.


Japon : magie des cerisiers en fleurs

publiée le 24 novembre 2015


Au printemps, nombreux sont les Japonais à se promener dans les parcs pour profiter pleinement de ce spectacle merveilleux, baptisé là-bas Hanami Matsuri ou Fête des cerisiers en fleurs. Les couvertures sont étendues sur l'herbe et on y dépose des paniers remplis de délicieux en-cas, le printemps est enfin là! C'est sur l'île la plus méridionale du pays, Kyushu, que s'ouvrent les premiers boutons de fleurs en mars. Les jours suivants, le tapis rose pâle remonte vers le nord. Tout d'abord vers Honshu, dans la région d'Hiroshima (où il ne faut pas manquer le Peace Memorial Park, lieu de commémoration). Sous les cerisiers en fleurs et les guirlandes traditionnelles de grues en papier de couleurs vives, les écoliers déballent leurs boîtes à bento. Une petite traversée en bateau vous fera rejoindre Miyajima, connue pour son torii flottant (sorte de portail) et célèbre lieu romantique. Depuis les sentiers bordés de cerisiers et de temples pittoresques, des daims en liberté vous observent... Loger dans un Ryokan (logement traditionnel, voir notre fiche pratique) constitue un véritable must pour profiter pleinement de cette atmosphère unique.


Dans la région de Kyoto, l'une des plus belles villes du pays, les fleurs attendent début avril pour se dévoiler. Ici, la tradition du samouraï reste toujours vivante et avec un peu de chance vous croiserez peut-être l'une ou l'autre geisha... Le 'Philosopher's Path' (Sentier du Philosophe) vous emmène au son du murmure du ruisseau le long de centaines de cerisiers vers le Temple d'Argent et d'autres merveilleux temples. Juste après Kyoto, Arashijama vous offre, outre ses cerisiers, une magnifique et rare forêt de bambous.


Les nombreux parcs de Tokyo se parent aussi de rose pastel. Le parc de Shinjuku Gyoen compte à lui seul plus de mille cerisiers! Jadis jardin de la famille impériale, ce vaste espace vert compte encore plusieurs maisons de thé traditionnelles, construites en bois et papier de riz. Ueno Park connaît aussi un grand succès auprès des Japonais en cette période de floraison. Caché quelque peu par la verdure, le torii de Tosho-gu, datant de 1651, était à cette époque le plus grand et plus riche temple du pays! Une petite promenade en bateau sur la rivière Sumida vous réserve un moment magique, particulièrement en soirée quand les cerisiers au bord des rives se détachent du paysage grâce à un éclairage féérique...


Cette floraison peut, bien sûr, être admirée dans de nombreux autres endroits de ce pays incroyable où culture traditionnelle et occidentale s'entremêlent étroitement. Que vous choisissiez la beauté impressionnante du Mont Fuji ou la nature extraordinaire de Hokkaïdo plus au nord, le Japon vous séduira sans aucun doute!


L'automne venu, un autre phénomène magique se produit, cette fois du nord au sud : les feuilles se parent des tons chauds de l'automne. A nouveau, les Japonais partent à la rencontre de cette superbe nature et de ses paysages rougeoyants. Quelle que soit la période choisie pour voyager, l'esthétique si pure de la culture japonaise ne laisse personne indifférent...


A NOTER
➢ TRAIN : un abonnement de train représente un mode fort avantageux pour voyager au Japon. Avec cet abonnement, vous pourrez réserver votre place sur quasi tous les trains, même les shinkansen ou trains à grande vitesse. En principe, ces abonnements ne sont valables que pour les places assises, mais sur certains longs trains de nuit, vous pouvez réserver des sièges nobinobi ou des compartiments tatami où vous pourrez passer la nuit allongé. Ce pass ne peut être acheté qu' EN DEHORS du Japon! Prix approx. 450€ pour 14 jours.
➢ LOGER : essayer un ryokan, petit 'hôtel' traditionnel, construit principalement en bois, avec généralement un petit jardin très soigné. Dormir sur un tatami peut sembler à priori inconfortable, mais détrompez-vous! Une expérience unique!
➢ WELNESS : les Onsen font partie intégrante de la culture japonaise. Vous trouverez ces bains d'eau chaude naturelle de source dans la plupart des ryokans. Prenez donc le temps de savourer ces bains japonais!
➢ GASTRONOMIE : La nourriture fait partie intégrante de la culture japonaise et cela bien au-delà des sushi et sashimi! Pendant votre séjour, essayer la cuisine Kaiseiki où une succession interminable de plats les uns plus élaborés que les autres vous seront servis.


La Suisse et ses plaisirs d'hiver

publiée le 10 novembre 2015


L'hiver arrive… En janvier et février, profitez d’un large éventail d'événements en Suisse. Voici notre sélection !


Chaque année, en janvier, Kandersteg revit la Belle Epoque avec une gamme d'événements, comme des danses populaires ou une grande course de luge. Kandersteg fait la joie des skieurs avec ses 50 km de pistes. On y patine joyeusement et les alpinistes trouvent leur bonheur dans la vallée de la Kander où ils peuvent aussi s’essayer à la pêche blanche sur le lac gelé d’Oeschinen.


Arosa, dans les Grisons, constitue un véritable paradis pour les promeneurs avec plus de 140 km de sentiers de randonnée bien dégagés et de nombreuses possibilités de balades en raquettes. En janvier se tient le Ice Snow Football. Ce championnat du monde (non officiel) de football de neige se déroule dans un paysage blanc féérique.


La station huppée de St. Moritz, également dans les Grisons, représente le berceau du tourisme d'hiver. Des courses annuelles de chevaux et des tournois de polo se déroulent sur le lac gelé. Depuis 1907, la Coupe mondiale de polo sur neige se tient chaque année en janvier et février. Citons aussi les fameuses courses de chevaux White Turf.


Zermatt, au pied du célèbre Mont Cervin, dans le Valais, fait la joie des skieurs. Les loisirs d'hiver y sont nombreux, comme un tour en calèche à l'ombre du Mont Cervin. Visitez le musée du Mont Cervin ou assistez en janvier au Horu Trophy, l'un des plus grands tournois de curling du monde.


Toujours dans le Valais, à Fiesch-Eggishorn, sur le versant ensoleillé de la vallée du Rhône, une des plus longues pistes de luge (13 km) vous attend pour une belle glissade. Du haut de l'Eggishorn vous jouissez d'une vue imprenable sur le célèbre glacier d'Aletsch, patrimoine mondial de l'UNESCO.


Fan de montgolfières? En janvier, le Château d'Oex accueille le célèbre festival où l’on peut survoler avec délice le magnifique paysage enneigé.


BON A SAVOIR
➢ Dates des événements 2016 : Kandersteg : Belle Epoque : du 24 au 31/01/16 // Arosa : Ice Snow Football : 21 et 22/01/16 // Sankt-Moritz : World Cup Polo on snow : du 29 au 31/01/16 et les courses de chevaux White Turf: 7, 14 et 21/02/16 // Zermatt : Horu Trophy : du 14 au 17/01/16 // Château d’Oex : Festival de montgolfières : du 23 au 31/01/16
➢ Si vous voyagez en voiture vous devrez acheter une vignette automobile pour les autoroutes suisses (CHF 40). A noter que de nombreux hôteliers vous remboursent la vignette pour tout séjour dans leur établissement.
➢ En Suisse, la monnaie est toujours le Franc suisse, n’oubliez pas de changer de l'argent avant votre départ.
➢ Goûtez absolument un des plats typiques, qui vous plaira beaucoup surtout après une journée sur les skis ou une journée en plein air, comme une bonne raclette - fromage fondu servi avec pommes de terre cuites en chemise, des cornichons et oignons marinés. Une fondue au fromage est également recommandée.
➢ La Suisse produit d'excellents vins, les plus célèbres - qui se combinent à merveille avec une raclette ou une fondue - sont le Fendant blanc et le Dôle rouge.
➢ La Suisse offre au cours de l'hiver des centaines de petits et grands événements qui captivent l'imagination des touristes. Vous pouvez consulter la liste complète dans votre langue sur le site de Suisse Tourisme.


Voyage en Laponie finlandaise

publiée le 20 octobre 2015


Une alternative aux vacances de neige, pour faire le plein d'activités dans les plus belles réserves naturelles d'Europe.


Un paysage immaculé où il convient de savourer à pleins poumons le calme et la tranquillité... Enfourchez un scooter des neiges ou admirez les lieux depuis votre traîneau tiré par des chiens ou des rennes! Ou encore adonnez-vous quelques heures aux joies de la pêche blanche… La majorité des activités sont proposées avec l'accompagnement d'un guide local.


Certes, il fait froid, mais une tenue thermique est mise à votre disposition sur place. Libre à vous donc de vous prélasser dans la neige, même par une température de -30 degrés!


Gardez à l'esprit qu'il ne fait clair que quelques heures par jour. Profitez ainsi de ces instants privilégiés pour partir à l'aventure. Après quoi, vous savourerez un agréable repas à votre chalet, votre hôtel ou, mieux encore, au restaurant de l'hôtel de glace, entièrement sculpté en glace. Nous vous conseillons en effet de passer au moins une nuit dans ce fabuleux hôtel, façonné par des artistes venus des quatre coins du monde et décoré de sculptures de glace.


L'édifice proprement dit et ses œuvres d'art sont construits à partir d'énormes blocs de glace extraits du lac gelé, le tout renouvelé, bien sûr, chaque année. Un éclairage d'ambiance vient ensuite illuminer l’ensemble.


L'hôtel présente non seulement un espace froid, mais aussi une zone chauffée comprenant des toilettes, des douches, un sauna, un restaurant.


Avec un peu de chance, vous pourrez assister, en soirée, à un phénomène naturel d'exception : une aurore boréale. Une expérience qui restera à jamais gravée dans les mémoires...


BON A SAVOIR


• Malgré son coût plus élevé (comptez facilement 1 500 € par personne, vols et activités compris), cette destination constitue une alternative originale aux vacances de ski traditionnelles.
• Nous conseillons le Village du Père Noël aux familles avec enfants, tandis que les amoureux en quête de romantisme voudront peut-être célébrer leur union à la chapelle de l'Hôtel de glace.
• À la réservation d'un programme complet, un pack thermique est mis à votre disposition pour les activités, afin de vous protéger des températures particulièrement fraîches.
• Des tracés d'itinéraires de randonnée sont souvent prévus. La réception se fera un plaisir de vous offrir son aide en la matière. Nous vous conseillons de vous munir de bottes (ou raquettes) de neige.
• Il vous est possible de skier à différents endroits. Néanmoins, tenez toujours compte de l'extrême fraîcheur et de la très courte durée des journées. Certaines pistes de ski sont dotées d'un éclairage.
• Au menu : saumon, truite, steak de renne, jambon… Ne manquez pas de goûter aux spécialités de la région !
• S'il faut toujours un brin de chance pour assister à une aurore boréale, vous pouvez légèrement forcer le destin : un guide local vous fait en effet profiter de son expérience en vous fournissant des explications.


Shanghai, chic et branchée

publiée le 06 octobre 2015


Ville la plus importante et la plus riche du pays, Shanghai éblouit en alliant à merveille culture chinoise et héritage colonial.


Le quartier du Bund, lieu de promenade favori des habitants, compte parmi les paysages urbains les plus impressionnants au monde. Depuis l’une de ses rives, jalonnée d’édifices coloniaux, vous contemplez un panorama somptueux sur Pudong et ses gratte-ciel vertigineux. La Perle de l’Orient constitue l’œuvre architecturale la plus spectaculaire. Tout particulièrement le soir, lorsque cette tour de télévision brille de mille feux sous une pluie de lumière.


Adoptez l’attitude branchée des Chinois : prenez place à l’un des nombreux bars sur les toits pour commander un repas copieux ou un savoureux cocktail. Rien de tel pour conclure une petite journée de lèche-vitrine. En effet, les centres commerciaux sont légion dans la région. Sans parler de la Rue de Nankin, qui s’étend sur 6 km : empruntée quotidiennement par environ un million de visiteurs, elle représente l’une des rues marchandes les plus animées de la planète.


De la culture à foison. Outre les nombreuses expositions temporaires, nous pouvons d’ores et déjà vous conseiller le Temple du Bouddha de Jade, les Jardins Yuyuan, la Cathédrale Saint-Ignace et le Musée de Shanghai.
Le quartier de Xintiandi incarne un concept unique, où murs et demeures antiques ont été conservés. Un quartier plein de vie, regorgeant de galeries d’art, de petites boutiques, de cafés et de restaurants.


Il est très facile de gagner d’autres lieux intéressants de Chine au départ de Shanghai. Visitez Xian et son armée de terre cuite, la Grande Muraille de Chine, Pékin, Guilin… De nombreuses possibilités de vols s’offrent à vous mais les trains ultramodernes à grande vitesse vous permettent également de voyager très facilement.


Les conseils malins :
• Parcourez en moins d’une heure les 150 km qui séparent Shanghai de Hanghzou grâce au train à grande vitesse. Hanghzou fait partie des villages flottants de la région. Parmi ceux-ci, Wuzhen, Tongli et Qibao valent notamment le détour.
• Prenez place au bar situé sur le toit du Ritz-Carlton de Pudong pour profiter d’une vue fantastique et pleine de style. Une cuisine asiatique et internationale vous attend au 58e étage.
• Shanghai compte plus de 20 millions d'habitants et constitue la ville la plus riche et la plus grande de Chine. Les prix sont donc, de manière générale, nettement plus élevés que dans le reste du pays.
• Vu le manque de connaissances linguistiques sur place, il est important de bien se renseigner avant son départ. Votre agent de voyage peut bien entendu vous être utile en la matière.
• La région jouit d’un climat subtropical aux 4 saisons. Les hivers sont plutôt froids, les températures avoisinant 0 °C, tandis que les étés sont chauds et humides


Monaco : mini-état mondain

publiée le 08 septembre 2015


Le minuscule état de Monaco abonde en curiosités et centres d'intérêt. Un véritable symbole de l'art de vivre!


La principauté compte 4 quartiers : Monte-Carlo, La Condamine, Monaco-ville et Fontvieille. Bien entendu, Monte-Carlo est connue dans le monde entier pour son prestigieux casino et ses hôtels majestueux. À deux pas du casino se trouve le magnifique opéra de Monte-Carlo, la Salle Garnier. Il est l’œuvre de l’architecte Charles Garnier, concepteur également du casino. Moins connu que le casino mais tout aussi intéressant à visiter, le paisible jardin japonais combine harmonieusement la pierre, l’eau et la végétation.


Vous brûlez d’envie de visiter le port de Monaco ? Alors, direction La Condamine pour en prendre plein la vue ! C’est en effet ici que sont amarrés chaque jour des yachts de luxe et bateaux de croisière exclusifs. À propos, saviez-vous que, chaque année, le départ et l’arrivée du Grand Prix de Monaco ont lieu ici-même ?


Le palais princier des Grimaldi compte probablement parmi les curiosités majeures. Il est perché au sommet de Monaco, sur 'Le Rocher', dans la capitale de la principauté, Monaco-Ville. Profitez de la vue imprenable sur le mini-État, et ne manquez pas la relève de la garde à 11h55 !


À une centaine de mètres de là se trouve la cathédrale Saint-Nicolas. De style néo-roman-byzantin, l’édifice abrite les tombes des princes et évêques de Monaco. C’est également ici que repose Grace Kelly, ancienne actrice et épouse de Rainier III. Après quelques minutes de marche, vous découvrirez une immense façade surplombant la mer: le musée océanographique est un véritable paradis pour les passionnés du monde sous-marin.


À l’issue de cette série de visites instructives, prenez un bol d’air dans le jardin exotique de Monaco, le havre de paix par excellence ! Ce jardin botanique envoûtant est réputé pour ses plantes grasses à profusion, dont de nombreux cactus. Par ailleurs, il abrite une grotte souterraine présentant des stalactites et des stalagmites. Le soir, clôturez votre city-trip en beauté, par exemple en flânant le long du port de Fontvieille, partie moderne de Monaco, en vous installant à une petite terrasse ou dans un bon petit restaurant…


À DECOUVRIR AUSSI
• Princesse Grace Rose Garden: le 18 juin 1984, le prince Rainier III, entouré de sa famille, inaugurait ce jardin de roses en hommage à son épouse décédée. Jouxtant le Parc de Fontvieille, ce jardin écologique contient des milliers de rosiers, appartenant à des centaines de variétés différentes. Grâce à la technologie moderne et à un QR-code, vous avez la possibilité de tout savoir sur les différentes roses.
• Le Grand Prix Monaco Formule 1 a lieu sur un circuit légendaire, composé de couloirs étroits et de virages serrés. Des cartes donnant le tracé du parcours du circuit sont disponibles auprès de la plupart des offices du tourisme.
• Le Monaco Top Cars collection (Musée de l'automobile de Monaco à Fontvieille) expose une collection unique d’une centaine de voitures parmi les marques les plus chères comme Mercedes, Jaguar, Rolls-Royce et Maserati. Mais on y voit également d’anciens modèles, comme la Ford T, et surtout de nombreuses marques françaises, qui ont disparu entre-temps.
• Considéré comme l’un des meilleurs cirques au monde, le Circus Festival se déroule chaque année à Monte-Carlo depuis 1974.
• Le Printemps des Arts est un festival artistique de théâtre, musique et déclamation. Les animations et présentations ont lieu dans plusieurs salles et théâtres de Monaco. Des activités adaptées aux enfants sont également au programme.


BON A SAVOIR
• Monaco ne dispose pas d’un aéroport, mais vous pouvez prendre l’avion de Bruxelles-Nice (1h40) puis, de l’aéroport de Nice, prendre facilement le bus jusqu’à Monaco.
• Une autre option consiste à prendre le TGV au départ de Bruxelles. Le trajet le plus rapide entre Bruxelles-Monaco est de 8h44 ; il inclut 2 arrêts (à Paris et à Nice).


Florence, capitale de l'art

publiée le 25 août 2015


Joyau de la Toscane et berceau de la Renaissance italienne, Florence regorge de trésors d’art et d’architecture.


Une visite de Florence passe obligatoirement par la Piazza del Duomo. Cette place emblématique, au cœur de la ville, abrite en son sein un ensemble d’édifices et de talents. Communément appelée ‘le Duomo’, la cathédrale Santa Maria del Fiore surplombe la cité de sa gigantesque coupole, conçue par Brunelleschi. Le Campanile est signé Giotto, tandis que le Battistero di San Giovanni est l’œuvre de Ghiberti. À l’arrière de la cathédrale, le Musée dell’Opera dell’Duomo renferme statues, sculptures et autres reliques originales de la construction du Dôme.


Incontournable, la Piazza della Signoria est le lieu de rendez-vous des Florentins et le point de repère des touristes. Elle présente une collection admirable de statues, les deux plus illustres étant la Fontaine de Neptune et le David de Michel-Ange. À noter que pour cette dernière, il s’agit d’une réplique, l’original se trouvant dans la Galleria dell’Accademia. Dominant la place, le Palazzo Vecchio vous attend au sommet de sa tour de guet pour une vue sensationnelle sur la ville. À deux pas de là, la Loggia dei Lanzi est un véritable musée à ciel ouvert. Mais en termes de musées, la Galerie des Offices reste sans commune mesure : les tableaux prestigieux des grands maîtres de la Renaissance s’y côtoient, dont la célébrissime Naissance de Vénus de Botticelli et l’Annonciation de Léonard de Vinci.


Nous voici à présent sur les rives de l’Arno. On a peine à croire que le Ponte Vecchio date du Moyen Âge en voyant la quantité de petites boutiques et maisons qui s’y dressent ! Pour gagner l’Oltrarno (c’est-à-dire l’autre côté du fleuve) en évitant la foule, il est préférable d’emprunter le Corridor de Vasari. Destiné à l’origine aux Médicis, ce passage secret est truffé d’autoportraits de grands artistes. Il vous mènera tout droit au Palazzo Pitti, considéré comme le ‘Versailles florentin’. Les Jardins de Boboli entourent le palais. Grottes, statues et fontaines se succèdent dans ce parc à l’italienne grandiose, tandis que son belvédère offre un panorama époustouflant. Ce n'est donc pas sans raison que l'intégralité de la ville de Florence est inscrite au Patrimoine Mondial de l'Unesco!


À DECOUVRIR AUSSI
➢ Si Florence s’inscrit résolument sous le signe de l’art et de la culture, elle est loin de se limiter au statut de ville-musée. Ce ne sont en effet pas les animations qui manquent, entre les boutiques de Santo Spirito (dans l’Oltrarno) et les discothèques de la Piazza del Carmine, sans oublier les bars de San Frediano et de San Niccolo.
➢ La cuisine florentine s’inspire d’aliments simples comme le pain, l’huile d’olive, le fromage et les légumes. Un repas typique commence par des antipasti ; les affettati misti sont notamment de la charcuterie fine servie en entrée. Le premier plat est souvent une soupe : un minestrone de légumes, un broco di carne à la viande ou encore une ribollita au chou et aux haricots secs avec du pain toscan. Le plat le plus connu est sans conteste la bistecca, une tranche de bœuf saignante grillée. L’arista (carré de porc rôti) est une autre spécialité de la région. Les Toscans aiment accompagner leurs plats de haricots à cosse ; on peut déguster ceux-ci all’uccelletto, c’est-à-dire sautés à la poêle avec de la sauge et au coulis de tomates. Comme boisson, optez pour le vin local par excellence : le Chianti. Clôturez le repas sur une note sucrée, par exemple avec une schiacciata à la florentine, sorte de fougasse saupoudrée de sucre glace et fourrée à la crème.
➢ À la recherche de produits frais traditionnels ? Situé sur la place du même nom, le Mercato Centrale vous propose le meilleur de la Toscane sur le plan gastronomique. Un étalage de saveurs et de couleurs !
➢ Un séjour à Florence, c’est aussi une immersion dans un paysage vallonné et verdoyant, au cœur d’une nature sauvage. Le cadre se prête à merveille aux randonnées et aux balades à vélo ou à cheval. Nombreux sont les jardins et parcs florentins, le plus grand étant Le Cascine (16 ha !).


BON A SAVOIR
➢ Florence jouit d’un climat tempéré de type méditerranéen. La chaleur peut être étouffante l’été. Les températures descendent dès le mois de septembre, avec l’arrivée des premières pluies. Les hivers sont froids mais de courte durée. La période d’avril à juin semble donc un bon compromis pour éviter les trop fortes chaleurs et la foule de vacanciers.
➢ Visitez malin avec la Firenze Card : cette carte vous donne accès pendant 3 jours à une trentaine de musées, sites et églises. Les transports en commun sont inclus dans le prix.


Découvrez Bangkok

publiée le 14 juillet 2015


Petites échoppes, gratte-ciel modernes, vastes centres commerciaux, temples superbes... Voilà Bangkok!


Avec ses quelques 10 millions d'habitants, Bangkok n'est pas une ville à visiter en voiture. Outre le taxi traditionnel, on trouve le tuk tuk, petit véhicule à trois roues et à pédales haut en couleurs. Tenez-vous bien et laissez-vous conduire! Pour échapper à la circulation, vous pouvez vous déplacer en bateau-taxi, bateau-navette ou skytrain, un métro aérien très pratique.


Le long de la rivière Chao Phraya, le visiteur découvre entre autres le temple Wat Phra Kao et le très beau Grand Palais. Ce dernier renferme des mosaïques d'or, des statues mystérieuses, des petites fontaines, des temples... et surtout d'innombrables représentations de Bouddha! A proximité du Grand Palais se trouve le plus ancien temple de Bangkok, le temple de Wat Po. Là repose un bouddha couché de 45 mètres de long et 14 m de haut! Toujours le long de la rivière, le temple Wat Arum, montre toute sa hauteur avec beaucoup de style.


Le quartier Thon Buri (ancienne capitale), a conservé en grande partie son charme d'antan avec ses nombreux klonghs (canaux). De longues barques vous emmènent le long des maisons de bois et vous font ainsi découvrir la vie quotidienne des habitants.


Chinatown, un des plus anciens quartiers de la ville, vous étonnera lui aussi. Grandes avenues, boutiques, échoppes et pharmacies proposent des remèdes chinois. Bien sûr, c'est le soir que l'ambiance prend toute son ampleur. Les échos des bars à karaoké et l'activité dans les rues contribuent à une ambiance inoubliable. Un massage, une séance de rasage ou un petit en-cas pour à peine un euro?


Le soir, optez pour un dîner dans l'un des nombreux restaurants panoramiques, spécialités gastronomiques et vue imprenable! Nous vous conseillons de combiner la capitale avec des villes plus au nord comme Chiang Mai et Chiang Rai ou avec une semaine de repos total sur l'une des plages paradisiaques du sud.


À DECOUVRIR AUSSI
• Wellness : on trouve des salons de massage à chaque coin de rue. Surprenant et efficace, le « fish-spa » où de petits poissons viennent soigner vos pieds en mangeant les cellules mortes...
• Shopping : marchés permanents typiques dans tous les quartiers. Pour les amateurs de marques internationales, des dizaines de centres commerciaux les attendent comme par exemple MBK, Central World ou Siam Paragon.
• A recommander en dehors de la ville : le marché flottant d'Ayutayah
• A la rue, des échoppes vous proposent de délicieux petits repas pour à peine 1 euro. Des mets typiques et très frais car ces marchands ambulants ne cuisinent bien souvent qu'un plat unique dont le débit est donc certain. Contrairement aux restaurants, on peut voir d'un coup d'œil si l'hygiène est bien respectée. Observez à quelles échoppes se rendent les habitants... et vous connaîtrez les meilleures adresses!
• A conseiller, le restaurant panoramique « Rooftop Restaurant » à Lebua State Tower.


BON A SAVOIR • Belgique : GMT+1 // Thaïlande : GMT+7
• Changer vos euros contre des Bahts se fait uniquement sur place (banques et bureaux de change plutôt que directement à l'hôtel)
• La Thaïlande jouit d'un climat tropical avec 3 saisons : saison fraîche et sèche de novembre à février - saison chaude et sèche de mars à mai - saison des pluies de juin à octobre inclus (averses tropicales, fortes mais de courte durée, une à deux fois par jour)


Tanzanie : surprenante Afrique !

publiée le 30 juin 2015


La Tanzanie, c’est l’Afrique telle que vous en rêvez. Au programme : safaris, plages et exotisme.


Nulle autre région au monde n’abrite une telle concentration de grands mammifères que la Tanzanie. Notre quête des Big Five démarre au nord du pays, entre le lac Victoria et le Kilimandjaro. Ici, les réserves naturelles semblent se succéder sans interruption. Peuplé de girafes, de lions, de léopards et d’autres grands félins, le parc du Serengeti accueille chaque année un spectacle grandiose : la migration de millions de zèbres et de buffles. Le parc naturel bordant le cratère du Ngorongoro se veut l’endroit rêvé pour admirer des hordes d’éléphants dans leur cadre naturel; nous y croisons également une espèce en voie de disparition : le rhinocéros noir. Moins connu, le lac Manyara vaut tout autant le détour. Des colonies entières de flamants roses y réclament un petit coin d’eau, parfois surpris par le bâillement d’un hippopotame. Avec ses baobabs séculaires, le paysage aux couleurs enchanteresses ne laisse aucun visiteur indifférent.


Nous apercevons au loin le sommet du Kilimandjaro, point culminant du continent africain. Derrière ce nom évocateur se cache un cadre féérique au cœur de plaines immenses. L’ascension de ce massif volcanique apparaît relativement aisée, à condition de s’y préparer un minimum et de se faire accompagner d’un bon guide. Nous partons du village de Marungu, au pied du Kilimandjaro, et en atteignons le sommet au bout de quatre jours. Rares sont les animaux que nous croisons en chemin, mais l’Uhuru Peak nous offre une vue imprenable.


Histoire de reprendre notre souffle après une telle expédition, nous embarquons pour une autre destination magique de la Tanzanie : Zanzibar. Le centre historique de la capitale, Stone Town, nous plonge dans l’effervescence du marché local. Nous y découvrons la raison du surnom de Zanzibar, ‘l’île aux épices’. Jadis plaque tournante du commerce international d’épices, l’archipel a conservé son parfum d’herbes exotiques. Pour clôturer les vacances en beauté, rien de tel qu’une dernière bouffée de paradis : farniente à l’ombre d’un palmier sur l’une des nombreuses plages de sable blanc, un plongeon dans la mer turquoise… et un cocktail à portée de main !


À DECOUVRIR AUSSI
• Réputée pour ses chimpanzés, la réserve naturelle de Gombe longe le lac Tanganyika, à l’ouest de la Tanzanie. Conjuguée aux montagnes de Mahale, cette visite prolongera à merveille d’une semaine votre séjour.
• Vous avez l’âme plus aventurière encore ? Dans ce cas, optez pour un safari à travers les parcs naturels du sud : s’ils sont moins vastes et moins connus que les réserves du nord, ils valent tout autant le détour. Visitez par exemple le Ruaha National Park.
La côte de Zanzibar est bordée de récifs de corail spectaculaires. La majorité des hôtels offrent la possibilité de réserver des activités de plongée et d’apnée. N’hésitez pas à en faire la demande !


BON A SAVOIR
➢ En raison de la présence de reliefs assez élevés au nord du pays, des gelées nocturnes peuvent survenir même en été, suivies par une forte remontée des températures le jour. Un seul mot d’ordre : prévoyance !
➢ Le bus dessert la majorité des villages et constitue donc le principal mode de transport pour visiter la région par ses propres moyens. En revanche, il est déconseillé de louer une voiture sans chauffeur.
➢ Aucun vol direct n’est assuré entre Bruxelles et la capitale, Dar es Salaam, mais des escales sont notamment possibles à Amsterdam ou à Paris. Comptez environ 12 heures de trajet.


Autour de Réthymnon (Crète)

publiée le 16 juin 2015


Rethymnon, 3ème ville de Crète, a su conserver un charme quelque peu provincial grâce à son vieux centre et son quartier historique. Les ruelles piétonnes ne manquent pas d'animation et les nombreuses boutiques proposent des souvenirs variés mais aussi des articles de mode, bagagerie et bijouterie de marque. Baladez-vous entre le port vénitien et l'imposante forteresse (Fortezza) en passant devant les maisons vénitiennes et ottomanes, les minarets, les petites places et leurs fontaines,... La forteresse vénitienne fut construite en 1573 afin de protéger le port. Elle offre non seulement un beau point de vue sur la ville mais aussi un peu de fraîcheur en ses murs épais. A proximité, le musée archéologique rassemble les objets découverts lors des fouilles des nombreux sites de la région. La fontaine Rimondi (1629), non loin du port, présente des colonnes corinthiennes en hommage à la Grèce et des têtes de lion en référence à Venise.


Au pied de la vieille ville, s'étend sur plusieurs kilomètres une plage de sable, fort fréquentée en été, mais heureusement assez vaste. Savourez un rafraîchissement sur l'une des terrasses du port vénitien. La vue est charmante.


Nous vous conseillons de louer une voiture afin de parcourir la région. De nombreux sites archéologiques, monastères et villages typiques (par exemple Margarites, Anogia, Spili et sa fontaine aux 19 têtes de lion) vous attendent. L'histoire du monastère de Preveli est intimement liée à la résistance face aux diverses occupations, notamment lors de la seconde guerre mondiale. Une partie du monastère fut d'ailleurs détruite par les Allemands en représailles. La visite du monastère est bien agréable avec une vue plongeante sur la plage de Preveli et la visite du petit musée installé dans les anciennes écuries. Ensuite, profitez de la plage de Preveli, protégée par des rochers escarpés. Le fleuve se jette dans la mer à cet endroit et les recoins ombragés ne manquent pas grâce aux palmiers et lauriers-roses.


Vous pourrez aussi descendre vers la côte sud (Plakias), pas trop éloignée à ce niveau de l'île. Le relief montagneux de la région permet aux amateurs de randonnées d'assouvir leur passion.


Plus à l'est, se trouve Heraklion, capitale de la Crète depuis 1971 et ville étudiante avec une population jeune et des rues animées. Bâtiments au passé glorieux et traces architecturales des divers occupants (Arabes, Romains, Byzantins, Turcs) jalonnent la ville. A l'est d'Heraklion (5 km), le palais de Cnossos, haut vestige de la civilisation minoenne. Le Musée archéologique de Cnossos complètera votre visite car c'est là que sont gardés bijoux, fresques originales et objets minoens trouvés lors des fouilles.


Laissez-vous séduire par la douceur de vivre crétoise!


A noter :
• La Crète constitue la région la plus ensoleillée de Grèce avec ses 300 jours de soleil par an. L'île bénéficie d'un climat méditerranéen chaud et sec, atténué par une brise agréable. Toutefois, les vents peuvent s'intensifier et souffler surtout sur la côte sud où vient parfois s'ajouter le sirocco. Avril et mai jouissent d'un climat doux et permettent de voir la Crète fleurie. En été, la température peut atteindre 40°C, mais les vents rendent la chaleur plus supportable. La fin de l'automne et l'hiver sont plus humides et si les températures demeurent généralement douces, la neige peut toutefois faire de brèves apparitions...
• C'est en Crète que l'on vit le plus longtemps! Le secret? Ses habitants consomment traditionnellement de nombreux fruits et légumes frais, fruits secs, fromages (chèvre et brebis), peu de viande, du miel, un peu de vin rouge... et bien sûr de l'huile d'olive locale!
• Au menu de la plupart des restaurants : mezze, moussaka, aubergines farcies, tourtes aux légumes,... Bien sûr, fruits de mer et plats de poissons variés sont également proposés. Côté viandes, brochettes, boulettes de viande hâchée (keftedès), ragoût de lapin (stifado), etc. Nougats, beignets au miel et fruits frais termineront le repas.


En train vers Amsterdam

publiée le 02 juin 2015


L'offre ferroviaire sur Amsterdam s'est élargie récemment. Savourez un minitrip dans cette ville si étonnante.


Une visite à Amsterdam est un rendez-vous à ne pas manquer!


Vous êtes plutôt shopping? Une très large offre commerciale ravit tous les goûts, des plus classiques aux plus branchés avec de nombreux grands magasins, boutiques et marchés agréables.


Pour les 'branchés culture', les musées et expositions ne manquent pas. Citons entre autres, le Rijksmuseum, le Musée Van Gogh, le Palais Royal sur le Dam, la Maison d'Anne Frank, l'Hermitage Amsterdam, etc.


Les plus jeunes trouveront beaucoup de plaisir à découvrir la technologie et la science au NEMO, visiter le Musée de Madame Tussauds ou le zoo.


Un peu de romantisme? Savourez une promenade en bateau le long des canaux et découvrez les vieux bâtiments à pignons. Flânez ensuite dans le quartier populaire du Jordaan et ses petits remparts, plus intime ou le charmant Oud-Zuid. Qui dit Amsterdam, dit aussi vélo, bien sûr! Alors, en selle pour découvrir la ville!


Un peu de repos dans l'un des parcs de la ville ne sera pas de refus, par exemple au Vondelpark ou Oosterpark.


Et puis bien sûr, il vous faudra aussi tester diverses expériences comme l'achat d'oignons de tulipes au Bloemensingel ou les fameux Coffee Shops hollandais par exemple!


À DECOUVRIR AUSSI
• Pas moins de 37 musées (!) vous sont proposés en accès libre avec la I’Amsterdam City Card ainsi qu'un tour en bateau, un accès libre aux transports en commun et diverses autres réductions.
• Piscine : en été par beau temps, le Badbuiten propose une piscine sur un bateau-bar, le long du Amstel www.badbuiten.nl
• Vondelpark : de juin à août, représentations gratuites de théâtre en plein air. Programme sur www.openluchttheater.nl
• Naviguer vous-même sur les canaux? Pas de problème, vous pouvez louer un bateau auprès de différentes sociétés de location. Les modèles les plus petits n'exigent pas de permis. Par exemple www.boaty.nl


BON A SAVOIR
• En 1h50 et pour un prix à partir de 29 € par trajet, le Thalys vous emmène à Amsterdam tout au long de la journée (départ Bruxelles ou Anvers).
• Une nouveauté : le train InterCity relie 16 fois par jour les deux capitales via l’aéroport de Bruxelles National, Malines et Anvers. Des prix très intéressants sont proposés pour ces trajets IC. Durée : 3h19. Plus d'infos en cliquant ici.
• Transport dans la ville :
o Vélo : le moyen de transport par excellence !
o Canal bus : ticket par journée (aux environs de 20 €)
o Tram, bus et métro vous emmèneront aux différents coins de la ville (accès illimité avec la carte GVB 24, 48 ou 72 h).


Le plein d'énergie à Cologne !

publiée le 19 mai 2015


Quatrième ville en importance de l’Allemagne, Cologne jouit d’une renommée mondiale, notamment grâce à son Dom. Inscrite au Patrimoine Mondial, cette cathédrale de style gothique, majestueuse et élancée, est le fruit de plus de 600 années de travail. Mais la ville compte bien d’autres attraits encore, par exemple à la période de Noël, lorsque les alentours de la Cathédrale se parent de magie.


Cologne est située le long du Rhin, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Il vous est d’ailleurs possible de traverser le fleuve en empruntant l’un des nombreux ponts ou le Rheinseilbahn, qui relie les deux rives à hauteur du Zoobrücke. Vous pouvez aussi parcourir le Rhin en bateau, le temps d’une balade. À l’ouest du Rhin, le centre-ville ou Altstadt renferme un véritable paradis pour les accros du shopping : l’Alter Markt et l’Heumarkt.


Curieux d’en apprendre davantage sur les origines de l’Eau de Cologne ? Les amateurs de musées peuvent se rendre au Glockengasse 4711, siège de la Farina-Haus. Cette résidence a vu naître la fragrance, avant d’abriter la parfumerie. C’est désormais un musée.


Enfin, une sortie au Kölner Zoo séduira les plus jeunes. Ce parc animalier a beau figurer parmi les plus anciens d’Europe, il n’en est pas moins incontestablement l’un des plus modernes. Vous pouvez y admirer pas moins de 7000 animaux ! La jungle et le parc aux éléphants sont vraiment incontournables. La ville présente un autre atout pour les enfants : le Schokoladenmuseum. Ce charmant musée retrace sans égal 3000 ans d’histoire et de production de chocolat. Vous y retrouverez notamment les fameux lapins de Lindt ou la vache Milka grandeur nature! Son bâtiment original, en verre et aluminium, vaut à lui seul le détour.


En résumé, chacun trouve son compte à Cologne. Demandez de plus amples informations à votre agent de voyages!


BON À SAVOIR
Située juste au-delà de la frontière, la ville est très facile d’accès en train ICE ou par le Thalys, qui mènent tous deux au centre-ville. Tarifs à partir de 19 euros, durée : 1 h 47 avec arrivée en gare de Cologne (Köln Hauptbanhof). En voiture, la distance Bruxelles-Cologne est d’environ 224 km. Des parkings payants sont disponibles dans le centre. Eco-vignette obligatoire pour circuler dans les espaces verts d’Allemagne (www.umwelt-plakette.de).
Prenez part au tour bourguignon et savourez une délicieuse bière Kölsch dans l’une des multiples brasseries aux abords de la cathédrale. Dégustez-la, selon la tradition, accompagnée de l’Halve Hahn : il s’agit de pain de seigle avec du fromage vieux, des oignons et de la moutarde. Parmi les autres régals de la région, citons les moules ‘Rijnlandse Sauerbraten’ ou encore le célèbre boudin, surnommé le ‘caviar rhénan’.


À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT
• Le Musée romain-germanique : fondé en 1974, il abrite des trésors archéologiques de l’Antiquité et de la Rome Antique.
• Le Musée Ludwig : cette immense collection d’œuvres d’art moderne du 20e siècle et plus réunit de grands maîtres comme Picasso, Chagall, Christo, Lichtenstein, Warhol et Duchamp. Vous y trouverez tous les courants artistiques imaginables : une journée entière de pur bonheur !
• Carnaval : il débute 40 jours avant Pâques à Cologne, le 11 novembre, à 11 h 11. Une grande fête se donne à l’Alter Markt et dans le centre historique. Le premier jeudi (‘Weiberfastnacht’), les femmes ont le droit de couper aux ciseaux la cravate de leur mari. Les moments forts sont le samedi, le dimanche et surtout le lundi (‘Rosenmontag’), jour du grand cortège. Le carnaval se clôture le dimanche par le traditionnel brûlage du ‘Nubbel’, homme de paille incarnant le carnaval et le péché.
f • Marchés de Noël : chaque année, les premières semaines de décembre, Cologne accueille des marchés de Noël traditionnels. Les plus connus sont ceux de l’Am Dom (dans la Cathédrale), l’Alter Markt et l’Heumarkt, dans le centre-ville historique.


London Calling !

publiée le 05 mai 2015


Dans la capitale britannique, les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas. Ainsi, l’hiver donne lieu à de jolies photos, tandis qu’au printemps, la ville bouillonne au rythme des multiples événements gratuits à partager en famille. Découvrons ensemble 'The capital of cool'!


La toute première visite incontournable est celle de la Cathédrale St-Paul, dans le quartier commerçant de ‘La City’. La coupole de ce majestueux bâtiment est la deuxième plus haute au monde, après celle de la Basilique Saint-Pierre à Rome. Son spacieux intérieur, de style baroque et ultra imposant, a été le théâtre du mariage de lady Diana. Une première série d’escaliers vous mène à la ‘Whispering Gallery’. L’acoustique exceptionnelle de ce lieu porte vos murmures jusqu'au fin fonds de la coupole. Poursuivez votre ascension vers la ‘Golden Gallery’ pour profiter d’un magnifique panorama de Londres.


Situé dans le quartier chic de l’Est londonien (à Stratford), l’Olympic Park vaut lui aussi le coup d’œil. Le quartier proprement dit est un patchwork de cultures et regorge de marchés couverts : les ‘Spitalfields’. Les artistes dans l’âme seront conquis par les innombrables boutiques et galeries d’art de Shoreditch. C’est dans le parc même qu’eurent lieu les Jeux Olympiques de 2012. Il comprend notamment : le stade olympique, qui deviendra dès 2016 le port d’attache du club de football West Ham United, la tour ArcelorMittal Orbit et, bien sûr, le village olympique. Il vous est également possible de faire un tour en bateau ou une balade guidée à travers le domaine, qui fourmille de jolis sentiers de promenade et de fontaines interactives.


Enfin, Londres est une ville très verdoyante, parsemée de jardins et de parcs à l’anglaise, riches en caractère. Ne manquez pas de visiter le St. James's Park et son lac où les oies aiment à patauger.


À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT
• L’Abbaye de Westminster : vivement recommandée ! Cette œuvre d’art, signée par Christopher Wren, est l’église la plus ancienne et la plus importante de la ville. Elle abrite en son sein une multitude de styles, dont le célèbre ‘style Tudor’. Ce lieu est le cadre de cérémonies de couronnement et autres événements (notamment le mariage du couple William et Kate). Nous vous conseillons un passage par le 'Poets' Corner', où reposent quelques illustres écrivains, dont Shakespeare et Dickens.
• Downing Street : la résidence officielle du Premier ministre britannique ; accès interdit.
• Buckingham Palace : goûtez à l’atmosphère particulière créée par les soldats de Queen's Life Guard, tirés à quatre épingles et jouant de la musique. En semaine à 11 h, et le dimanche à 10 H (sous réserve).
• Trafalgar Square et Charing Cross Road : leurs innombrables librairies en font le paradis des bibliophiles !
• La National Gallery : premier musée de Londres en importance. Vous y trouverez des œuvres du 13e jusqu’au début du 20e siècle, et l’entrée est entièrement gratuite ! Les amateurs d’art moderne privilégieront la Tate Gallery.
• Le British Museum : entrée gratuite ! Fondé en 1753, ce musée retrace deux millions d’années d’histoire de l’humanité et de trésors culturels issus du monde entier. Outre la collection permanente, un large éventail d’expositions et d’événements vous est proposé. Infos complémentaires et heures d’ouverture sur http://www.britishmuseum.org/.
• La course d’aviron Oxford-Cambridge : cette compétition de 8,6 km sur la Tamise a lieu chaque année, au mois d’avril. Elle oppose les deux universités les plus prestigieuses du pays. La course est gratuite pour les spectateurs.
• Le Marathon de Londres : organisé en mars, il permet aux participants de courir le long des principaux sites de la ville.


Londres est accessible via l’Eurostar Bruxelles-Midi – Londres St. Pancras ; durée minimale du trajet : 2 h 01. La ville est desservie par un réseau de bus hypermoderne et par le ‘tube’ (système de métro), qui vous mène rapidement depuis St. Pancras aux quatre coins de la ville. L’Oyster Card est pratique pour des déplacements en métro à prix réduit. Cette carte permet aux enfants de moins de 11 ans, accompagnés d’un adulte, de voyager gratuitement en métro, tram et bus.


Lac de Lugano

publiée le 21 avril 2015


Grâce à son atmosphère méditerranéenne, Lugano - la plus grande ville du canton du Tessin - rayonne toute l’année.


Lugano est située en Suisse dans une baie de la rive nord du Lac de Lugano, qui s’étend jusqu’à la frontière italienne. La ville est ceinturée de sommets magnifiques : du haut du Monte San Salvatore et du Monte Brè, vous admirez un panorama splendide sur la ville et le lac. Rien de tel qu’une promenade dans le centre-ville historique et piétonnier, ou le long du lac, dans le Parco Civico, agrémenté de plantes subtropicales et d’œuvres d’art modernes. Plusieurs musées exclusifs valent également le détour: le Museo cantonale d'arte, qui expose des tableaux de Degas, Renoir et Klee, ou encore le Museo delle Dogane, musée des douanes figurant parmi les plus originaux musées de Suisse. Si les multiples terrasses du cœur de la ville invitent le visiteur au farniente, les amateurs de lèche-vitrine trouvent aussi leur bonheur, notamment dans la rue principale: la via Nassa.


Le lac se prête également volontiers à une randonnée en bateau. Embarquez par exemple pour Morcote et son jardin botanique, pour le Parco Scherrer orné de palmiers et de cèdres, pour la charmante église Santa Maria del Sasso (datant de la Renaissance), pour les arcades sur la rive du lac ou encore pour le village de pêcheurs de Gandria.


Constitué de petites ruelles, ce lieu était uniquement accessible par voie navigable jusqu’en 1935. Le lac peut aussi vous mener à l’une des grottes de la région : un cadre exceptionnel pour un dîner typique et délicieux. Avant de devenir de petits restaurants, ces grottes servaient aux fermiers locaux comme lieu d’entreposage pour le vin, les fromages etc. Si vous voyagez en famille, vos enfants seront certainement ravis de visiter la Swissminiatur à Melide, non loin de là. Ou prélassez-vous tout simplement sous les palmiers au bord du lac en profitant du soleil, qui brille plus de 2 200 heures par an.


A noter :
• Empruntez le téléphérique jusqu’au Monte Salvatore pour revenir au lac à la marche ; visitez le Monte Brè (funiculaire) et sa vue magnifique, le Monte Generose, le village de pêcheurs de Gandria, Morcote et le Swissminiatur à Melide.
• Lugano vous propose un large éventail de possibilités de shopping, à commencer par Via Nassa, la rue principale truffée de marques de luxe et réputées. Il est également agréable de faire les boutiques le long de la charmante Piazza Riforma et dans la Via Pessina.
• Si vous voyagez en voiture, comptez 805 km de Bruxelles à Lugano. Vous passez par Luxembourg, Metz, Strasbourg, Bâle, Lucerne, le Tunnel du Saint-Gothard et Bellinzone. En avion, Brussels Airlines vous emmène à Zurich en 1 h 15 environ. Vous poursuivez ensuite en voiture ou en train de Zurich à Lugano (env. 200 km).
• L’unité monétaire est le franc suisse : pensez donc au change !
• Parmi les spécialités régionales, citons les amaretti (biscuits aux amandes), la busecca (soupe de panse de bœuf à base de légumes finement coupés, de jambon parfois, et généralement accompagnée de sbrinz, fromage râpé à pâte dure de Suisse Centrale), le fromage de chèvre et les gnocchi (boulettes de farine de pomme de terre). Goûtez aussi les traditionnelles saucisses luganaises (servies avec de la polenta). En guise de dessert, vous trouvez la torta di pane (tarte au sucre brun à base de lait, de poudre de cacao, de raisins secs et d’un soupçon de grappa). Enfin, vous devez absolument déguster le Merlot de la région : ce vin, à la robe rouge sombre, est le meilleur du canton du Tessin.
• Abritée par les montagnes, Lugano jouit d’un climat très doux. Grâce aux nombreuses heures d’ensoleillement (plus de 2 000 par an !), la végétation méditerranéenne est très souvent en fleurs en février. Il gèle rarement, hormis aux mois de décembre et de janvier. L’été, la période la plus chaude se situe entre juin et août, mais il fait très agréable dans l’ensemble, les températures maximales atteignant 23 °C en moyenne.
• Il est possible de voyager à moindre frais en train, avec le Swiss Travel Pass (valable dans toute la Suisse, y compris pour le bus et le bateau) ou la Swiss Family Card.


Sur les traces des Cathares

publiée le 31 mars 2015


Cet épisode de l'Histoire de France a marqué les imaginations. Sillonnée par les troubadours et gouvernée de manière indépendante par les membres de la noblesse locale, la région autonome du Languedoc tomba sous l’emprise d’une réinterprétation du christianisme. Le catharisme fit de nombreux adeptes. Toutefois, tant le roi de France que le pape à Rome voulurent reprendre le contrôle sur la région, ce qui donna lieu à des scènes sanglantes.


Dans ce paysage abrupt, vous découvrez les ruines spectaculaires des forteresses où les Cathares avaient cherché refuge: elles sont les témoins silencieux de cette sombre période. La région est traversée par un sentier long de 250 km (GR367) reliant les différents châteaux entre eux. Si les fervents randonneurs font l’intégralité du parcours à pied, il vous est aussi possible de le scinder en magnifiques excursions d’une journée.


Le château cathare le mieux conservé est le Château de Peyrepertuse. Depuis le village voisin de Rouffiac des Corbières, un sentier vous mène au sommet. Depuis la forteresse, une vue imprenable s'offre sur le paysage souvent survolé par des aigles. Au loin, vous apercevez un autre site cathare : à 5 km de là, le Château de Quéribus est accessible depuis le village de Cucugnan. La forteresse la plus mythique est sans nul doute celle de Montségur. Ultime refuge, elle devint le symbole de la résistance cathare. Le panorama est spectaculaire et il n’est pas rare de trouver un guide local qui initie les visiteurs à l’histoire de ce lieu.


La région regorge également de villages pittoresques comme Quillan ou Couiza. Des vacances dans le Pays Cathare passent inévitablement par une visite de Carcassonne et de sa cité médiévale, entièrement rénovée au 19e siècle. Laissez-vous envoûter par la féérie de ce lieu avant de plonger dans une ambiance animée et conviviale.


A noter :

  • La gastronomie de la région se caractérise par une cuisine du terroir très variée. Citons entre autres le traditionnel cassoulet maison, la terrine de foie gras, les cuisses de canard confites ou encore les noix de Saint-Jacques à la Provençale.
  • Dans la région de Limoux, légèrement au sud de Carcassonne, vous trouverez la Blanquette de Limoux. D’après la tradition locale, cet excellent mousseux est plus ancien et, bien sûr, meilleur que le champagne!
  • L’été, le climat se prête idéalement aux vacances, même si de vives tempêtes peuvent parfois se manifester dans les montagnes. L’hiver, privilégiez les sommets assez élevés pour pouvoir aussi vous adonner au ski.
  • Prévoyez de préférence des chaussures de marche pour visiter les châteaux. Le sentier est bien entretenu de manière générale, mais peut également se montrer escarpé et rocailleux par endroits.
  • La majorité des châteaux sont ouverts toute l’année, sauf en janvier. Ils ferment temporairement en cas de mauvais temps, de tempête par exemple.
  • L’Office du Tourisme vous permet généralement de visiter les châteaux sous l’accompagnement d’un guide. (http://www.tourisme-midi-pyrenees.com)


Rhodes aux multiples facettes

publiée le 17 mars 2015


Que vous aimiez la plage, la culture ou la nature, cette île ensoleillée réunit les ingrédients pour des vacances mémorables...


Notre découverte de l'île démarre au cœur de Rhodes. À travers le dédale de rues et ruelles pavées, nous parcourons plusieurs siècles d'histoire : nous partons de l'acropole antique, passons par des églises byzantines, pour rencontrer des palais de croisés, des mosquées, des thermes turcs et une synagogue juive du 16e siècle. Datant du Moyen Âge, les remparts de la ville, longs de quatre kilomètres, sont restés quasi intacts et constituent un cadre se prêtant magnifiquement aux balades.


Dans la vieille ville, le Palais des Grands Maîtres est à ne manquer sous aucun prétexte : cet imposant château fort de la fin du 14e siècle domine les toits de la ville. À un jet de pierre se trouve un autre incontournable. Intégré dans un hôpital du 15e siècle, le musée archéologique présente une collection fascinante d'œuvres antiques. Outre les multiples trésors d'art de la vieille ville, le Port de Mandraki, unique en son genre, vaut aussi largement le détour. Enfin, la place animée de Nea Agora, qui accueille le marché, vous permet de vous reposer dans l'un des nombreux cafés, à l'ombre d'un péristyle.


Nous faisons un petit crochet par le monastère byzantin (10e siècle) du Mont Filérimos. Si le site archéologique est impressionnant, vous serez surtout émerveillé par la vue splendide sur la côte. Visitez également Pétaloudès. L'été, des centaines de milliers de papillons batifolent dans cette réserve naturelle. Ses magnifiques cascades en font également une belle destination hors saison.


Notre parcours à travers l'intérieur peu hospitalier du pays finit par nous mener le long de la côte est. Le village côtier de Kolymbia offre de séduisantes plages de sable couleur or. Nous profitons ainsi pleinement de la chaleur agréable du soleil de la Grèce et de l'eau rafraîchissante de la Méditerranée. En vous dirigeant plus vers le sud, vous arrivez le long d'une côte surprenante, jonchée de baies et de plages. Au loin, vous apercevez l'acropole de Lindos, qui semble veiller sur la ville d'un blanc immaculé. La vue est imprenable !


Nous traversons enfin un paysage sauvage, en passant par Appolakia, sur la route de Monolithos, point de départ idéal des longues promenades. Entre les rochers se cachent des vestiges de l'antiquité, notamment une chapelle paléochrétienne taillée dans la roche. Le coucher de soleil sur l'une des petites plages de galets ne s'oublie jamais...


A noter :

  • En dehors des zones les plus touristiques, Rhodes jouit d'une excellente cuisine grecque aux nombreuses influences de la Turquie. Vos vacances ne seront vraiment complètes que si vous vous régalez copieusement de mezzés accompagnés d'un bon verre de vin blanc d'Embona, région viticole par excellence à Rhodes. Comme dans le reste de la Grèce, le fromage de chèvre et l'ouzo sont omniprésents.
  • Les côtes ouest et est sont toutes deux bien desservies par les transports en commun. Aussi, il vous est possible de vous procurer un billet d'un jour ou d'une semaine. Si vous préférez découvrir également l'intérieur du pays, une voiture de location vous sera indispensable. Demandez conseil à votre agent de voyages.
  • Il existe un billet vous permettant de combiner l'entrée aux trois grands musées de la ville de Rhodes : le musée archéologique, le musée byzantin et le Palais des Grands Maîtres.
  • Les routes de la côte est sont parsemées de magasins proposant de la céramique colorée typique de la région.
  • Parmi les autres souvenirs prisés, des éponges sont notamment en vente dans le port de Mandraki à Rhodes. Attention : les spécimens les moins chers viennent des Caraïbes ; les plus chers, de l'île voisine de Kalimnos.
  • Depuis Rhodes, vous pouvez partir une journée pour les îles pittoresques de Halki et de Simi : les bateaux à destination de Simi partent du port de la ville de Rhodes (2h de trajet) et vous pouvez prendre un ferry pour Halki (ou Chalki) à Rhodes ville (2h) ou à Kamiros Skala (1h15).


Le printemps éternel à Tenerife

publiée le 03 mars 2015


Tenerife se distingue par une immense variété de paysages offrant un saisissant contraste entre le Nord, à la végétation luxuriante et verdoyante, et le Sud, aride et parsemé de cactus.


Le Pic du Teide, volcan symbole de Tenerife classé au patrimoine de l'Unesco et situé dans le Parc National du même nom, offre un paysage saisissant. Avec près de la moitié de sa surface classée en zones protégées, Tenerife ravira tous les amoureux de la Nature... Grâce à cette diversité naturelle, on pourra pratiquer des sports nautiques (surf, kite surf, windsurf), tandis qu'à l'intérieur de l'île, les amateurs de golf, randonnée, escalade, canyoning ou VTT s'adonneront à leur activité favorite au cœur de paysages étonnants. L'île a bien d'autres surprises en réserve pour les moins téméraires: l'embarquement à la rencontre des colonies de baleines et de dauphins qui vivent au large de l'île, la contemplation des étoiles-la pureté du climat de Tenerife en fait un endroit parfait pour l'observation du ciel– sans oublier bien sûr la détente et la relaxation dans l'un des nombreux spas de l'île...


Côté culture et art de vivre, les villages typiques du littoral nord inspirent la tranquillité; c'est aussi au nord, dans les centres urbains historiques, que se trouvent les plus beaux sites du patrimoine architectural et artistique de l'île. A citer ainsi le centre historique de Santa Cruz de Tenerife, capitale de l'île, à proximité des principaux ports. De très nombreux bâtiments témoignent de l'histoire de l'île, comme l'Eglise de la Concepcion, datant de 1500. L'église de San Francisco, la plaza Principe de Asturias, la plaza de La Candelaria ou le marché de Nuestra Senora de Africa sont autant d'étapes obligées lors de votre visite de la ville.


Les pyramides de Guïmar et le parc ethnographique adjacent sont d'une valeur archéologique exceptionnelle. On peut y admirer 6 pyramides esthétiquement alignées et étudiées par des chercheurs du monde entier.


A noter aussi que des festivals pittoresques et colorés se déroulent toute l’année comme le carnaval de Santa Cruz.


¡Viva la Fiesta!


En pratique :

  • Durée de vol : environ 4h50.
  • Décalage horaire : Bruxelles : GMT +1 // Tenerife : GMT +0
  • Climat : Tenerife est baignée toute l'année par un climat très agréable (l'éternel printemps'). Les températures restent douces tout au long de l'année, une moyenne de 23°C. Une île où il fait bon séjourner toute l'année!
  • Gastronomie : De délicieux vins (la tradition remonte au 15e siècle!) et des plats simples à base de produits régionaux constituent la clé de la gastronomie de Tenerife. Les plats de viande les plus courants sont composés d'agneau et de lapin, préparé dans un genre de gazpacho ou encore de la viande de porc déclinée selon une profusion de recettes différentes. Naturellement, le bord de mer apporte aussi une belle variété de poissons. On sert de délicieux poissons en marinade par exemple. Les papas arrugadas (petites pommes de terre) accompagnent délicieusement tous ces mets.


A noter :

  • Le Pico del Teide : avec ses 3718 mètres, le plus haut point de l'île mais aussi de toute l'Espagne!
  • Carnaval de Santa Cruz : très grand carnaval à la réputation internationale : musiques, couleurs, danses et des milliers de spectateurs! Fêtes traditionnelles et animations tout au long de l'année.
  • Siam Park : parc aquatique spectaculaire sur la Costa Adeje. Une valeur sûre pour les amateurs!
  • Tenerife Walking Festival : pour les groupes de randonneurs, les familles ou simplement tout amateur de marche (du 10 au 14 mars 2015). Les températures, les paysages variés et les 1500 km de sentiers de randonnées sont idéaux pour cette activité.


Grasse au parfum envoûtant...

publiée le 10 février 2015


Berceau du parfum, le charmant village historique de Grasse se prête délicieusement aux promenades !


Grasse est une petite ville française d'origine médiévale située en Provence, région qui regorge de villages de montagnes pittoresques. Jouissant d'une réputation mondiale en tant que berceau du parfum, elle a notamment constitué la source d'inspiration pour 'Le Parfum', best-seller de Patrick Süskind.


Sa situation entre la Côte d'Azur et l'intérieur du pays en fait la destination idéale pour une excursion d'une journée en scooter, en voiture ou en transports en commun. En effet, quel plaisir d'atterrir dans ce coin pour clôturer un agréable circuit à travers les impressionnantes collines! Aux alentours, d'autres villages pittoresques valent également le détour : Gourdon, Saint-Paul de Vence, Valbonne, Coursegoules... La ville de Grasse est labellisée 'Ville d'Art et d'Histoire', comme nombre d'autres villes et villages de la région : la Provence vaut donc assurément une visite !


Sans surprise, la ville abrite le musée du parfum le plus original au monde : le Musée International de la Parfumerie vous plonge dans la fabrication, d'hier et d'aujourd'hui, non seulement du parfum, mais aussi du savon et d'autres produits corporels. Ainsi, vous découvrez la manière dont les pétales de fleurs atterrissent dans des alambics pour créer, au final, un parfum délicieux. Un savoir local qui figure, par ailleurs, sur la liste du patrimoine immatériel de l'humanité. Trois noms de grands parfumeurs restent d'actualité : Fragonard, Molinard et Gallimard. De plus, la ville compte une trentaine de parfumeries, lieux de fabrication de senteurs exportées aux quatre coins du monde. Le 'Jardin de la princesse Pauline' commémore le séjour de Pauline Bonaparte, sœur de Napoléon, qui se rendit dans la ville pour y suivre une cure au début du 19e siècle.


Bref, la ville de Grasse et les environs se prêtent aussi bien à un city-trip de courte durée sous le signe de la détente qu'à un séjour plus long. Bienvenue dans le monde fabuleux du parfum!


A noter :

  • La région provençale jouit d'un climat méditerranéen. Par conséquent, il pleut rarement l'été, il fait délicieusement ensoleillé et pas trop chaud. Les hivers sont doux et les précipitations tombent à la fin de l'automne et au début de l'hiver.
  • La gastronomie provençale jouit d'une réputation mondiale et offre un éventail d'odeurs et de saveurs. Concernant les plats, outre la viande, le menu affiche également beaucoup de poisson, en raison de la proximité de la Méditerranée. Ainsi, un des plats typiques est la bouillabaisse, succulente soupe de poisson, qui se déguste traditionnellement avec des croûtons et de la rouille, délicieuse sauce à base de poivrons rouges, d'ail et de crème. Concernant les boissons, outre le vin de renommée mondiale, on boit aussi beaucoup de Pastis, liqueur anisée au goût prononcé fortement diluée dans de l'eau. Les vignobles les plus connus se trouvent à Châteauneuf-du-Pape. Parmi les nombreuses appellations de qualité dans la région, citons les Côtes du Rhône, les Côtes du Ventoux, les Côtes-de-Provence et Bandol.
  • Le service 'Ville d'Art & d'Histoire' de la ville de Grasse vous propose des visites guidées autour de thèmes déterminés, comme 'Grasse, sur la Route des Peintres' ou 'La Route Napoléon', une balade en suivant la route que Napoléon a traversée le long de la Côte d'Azur en 1815.


L'Algarve authentique

publiée le 27 janvier 2015


Sous son appellation exotique, l'Algarve désigne une délicieuse région côtière bordant l'Océan Atlantique, dans le sud-ouest du Portugal. Au-delà de belles plages de sable doré et des baies paisibles emplies de romantisme, vous y découvrez une nature préservée, des paysages de montagnes, de forêts, une multitude de pins, ainsi qu'une population particulièrement accueillante. S'étendant sur près de 150 km, la côte compte parmi les plus belles d'Europe et le soleil y brille plus de 300 jours par an.


Si vous empruntez l'avion, vous atterrirez dans la ravissante capitale de l'Algarve, Faro. Il fait bon flâner entre les murs du centre-ville, à travers l'enchevêtrement de ruelles et de petites allées. Vous retrouvez les curiosités les plus remarquables sur la place Largo da Sé : la cathédrale gothique et son magnifique intérieur du 17e siècle, ainsi que le palais épiscopal. À deux pas de là, l'église de Saint-François présente de magnifiques carreaux de faïence (azulejos), qui retracent la vie du Saint. En dehors des murs de la ville, bon nombre de magasins et restaurants vous attendent dans un quartier animé.


Parmi les centres touristiques les plus populaires de l'Algarve, Albufeira et le village de pêcheurs Portimão vous convient à l'effervescence de la nuit. Malgré un essor rapide, Albufeira a réussi à préserver remarquablement son authenticité : dans cette petite ville, les nombreux bâtiments anciens côtoient les falaises de couleur rouge, tout en ayant gardé son centre intact. Le château attire, lui aussi, tous les regards. Vilamoura ravira les vacanciers en quête d'animation. Cette station touristique populaire se veut la destination d'un grand nombre de personnalités de la jetset. Elle abrite un grand port de plaisance et propose un éventail d'activités sportives.


Ancienne capitale de l'Algarve, Silves vaut assurément le détour. Ce village doit sa renommée à ses agrumes. Les cigognes viennent y passer l'hiver, leurs grands nids ornant alors les toits des maisons blanches typiques. Témoin silencieux de la domination islamique d'antan sur la région, le Castelo offre une vue imprenable sur le village.


La région doit également une grande part de sa notoriété à son offre de cures et de golfs. Plusieurs stations thermales de renom se situent à proximité de Monchique. Pour les amateurs de nature, une visite du parc naturel de Ria Formosa s'impose. De plus, une excursion en jeep à travers l'arrière-pays et ses villages endormis restera gravée dans les mémoires !


A noter :

  • La gastronomie algarvienne est dominée par le poisson, en particulier la sardine et le maquereau de la région. Les Portugais ont une prédilection pour les sardines grillées accompagnées d'une petite salade de tomates. Parmi les spécialités de la région, la caldeirada est une soupe de poisson qui mêle tous les produits de saison. La seiche farcie est un véritable régal. On retrouve également beaucoup de fruits de mer, de crustacés, de langoustes. À l'intérieur du pays, des plats plus consistants figurent au menu, principalement à base de haricots, de petits pois et de viande (le gibier est apprécié, tout comme le poulet grillé : le frango piri piri, mariné au paprika). Le bacalhau (cabillaud) est aussi fréquemment proposé, selon différents modes de préparation. En Algarve, il se prépare à la poêle avec beaucoup d'ail, des oignons et des pommes de terre. Les vins du pays sont délicieux, mais présentent souvent une haute teneur en alcool.
  • Les amateurs de balades peuvent parcourir les 240 km de la Via Algarviana à travers de magnifiques paysages et le long de la côte, du Rio Guadiana, sur la frontière espagnole, au Cap Saint-Vincent.
  • Les enfants trouvent également leur bonheur : plusieurs parcs aquatiques sont présents, ainsi que le zoo et le parc de loisirs Zoomarine à Guia, non loin d'Albufeira. Ce lieu de baignade offre, par ailleurs, de sympathiques excursions en bateau.
  • L'Algarve est le paradis des férus d'ornithologie. À bord d'un bateau, visitez le Ria Formosa et partez à la découverte des nombreuses variétés d'oiseaux et d'animaux évoluant dans les eaux de ce parc naturel, qui s'étend sur 18 000 ha.

  • Highlands écossais : 100% nature !

    publiée le 13 janvier 2015


    Glasgow, plus grande ville d'Ecosse située à quelque 70 km d'Edimbourg, est très connue pour sa culture, son architecture et son design. La collection Burell, legs privé de l'armateur millionnaire William Burell, propose aux amateurs du genre de découvrir près de 9000 oeuvres d'art. Au programme: tapisserie, verrerie, statuaire (certaines statues de Rodin) et peinture (entre autres certains tableaux de Degas et Cézanne). A ne pas manquer non plus, la Glasgow School of Art, oeuvre de Charles Rennie Mackintosh, le citadin le plus illustre de la ville. Paradis pour les amateurs d'art, Glasgow satisfait tout autant les adeptes du shopping. Princes Square, Buchanan Street et Sauchiehall Street comptent un très grand nombre de boutiques. Pour rejoindre les Highlands depuis Glasgow, on longe le magnifique lac Loch Lomond, sur la frontière entre les Low- et les Highlands ainsi que le parc National de Trossachs, le plus ancien d'Ecosse. A conseiller, le petit village de Luss et ses petites maisons ouvrières joliment restaurées. A la limite nord du lac Lomond, nous trouvons l'auberge légendaire The Drovers Inn, véritable curiosité locale. L'histoire de la plus ancienne auberge des Highlands remonte à plus de 300 ans. On y déguste le traditionnel 'Haggis', particulièrement savoureux!


    C'est à Glencoe (lieu de tournage du dernier James Bond Skyfall), la vallée la plus connue d'Ecosse, que se déroula l'affrontement sanglant entre les McDonalds et les Campbells, les deux clans écossais les plus connus. Le centre local des visiteurs fournit maints détails à ce sujet. Les lacs des Highlands comblent les amateurs de pêche à la ligne. Cette région, berceau du tourisme écossais, compte plusieurs châteaux, comme le Castle Campbell et le Castle Stirling. Après une magnifique balade à travers des collines, nous arrivons à la petite ville d'Oban, porte d'accès vers les îles Hebride, un groupe exceptionnel d'îles vierges sur la côte ouest. Depuis Oban, on rejoint en trois quarts d'heure Craignure, charmant petit port sur l'île de Mull. Cette île quasi immaculée au paysage authentique offre quelques belles et vastes plages de sable blanc peuplées seulement... d'innombrables moutons! Tobermory, seule et unique petite ville colorée de l'île, propose une visite de sa distillerie (la seule de l'île également!).


    Une balade le long de la côte occidentale assez broussailleuse demeure une expérience inoubliable. Si vous disposez d'encore un peu de temps, visitez aussi les îles Harris, Lewis et Skye, cela en vaut la peine!


    De retour sur la terre ferme, direction le superbe fort William. A proximité, se situe le Ben Nevis, plus haut sommet de Grande-Bretagne à 1344 mètres au-dessus de la mer. Ensuite, en suivant la route vers le Fort Augustus, on arrive finalement au fameux Loch Ness...et son célèbre monstre! Quelques heures de route permettent de revenir à Edimbourg depuis Inverness. Une autre solution est de longer la côte Est via les villes d'Aberdeen et Dundee.


    Une chose est certaine : la nature majestueuse des Highlands ne s'oublie jamais…


    • Les Highlands écossais ont un climat maritime tempéré avec beaucoup de périodes humides. Les plus hauts sommets restent souvent cachés dans la brume. Précipitations nombreuses, neige en hiver. Néanmoins il ne gèle que rarement. Les étés sont généralement doux et ensoleillés.
    • Parmi les spécialités, l'Aberdeen Angus, reconnue comme meilleure viande de boeuf au monde. Cette viande se révèle juteuse et tendre après la cuisson, avec un petit goût inégalable. A la carte aussi, le saumon autre succulente spécialité écossaise. Parmi les autres spécialités de poissons, le cabillaud, le flétan, l'aiglefin, la plie et le merlan. N'oublions pas le fameux Haggis, plat national écossais. Les abats de moutons constituent l'ingrédient principal de ce plat. Le Haggis est généralement servi avec tout un cérémonial musical à la cornemuse. Autres délicieux plats écossais : bouillon, colcannon (pommes de terre avec du chou), crowdie (fromage crémeux),...
    • Et puis bien sûr, la boisson nationale, le whisky! Distillé à partir de la fermentation d'une céréale maltée et vieilli en fûts en bois. Le Single Malt whisky s'obtient à partir d'orge maltée. La visite d'une distillerie, avec bien sûr une dégustation, fait partie de tout bon voyage en Ecosse!

    • Tyrol : Sur le Chemin de l'Aigle

      publiée le 16 décembre 2014


      Le Chemin de l'Aigle constitue une route de randonnée étonnante qui emmène le promeneur à la découverte du Tyrol à travers les plus beaux sentiers de la région. Vous aurez l'impression de survoler ces paysages de montagne enchanteurs, comme si vous étiez perché sur les ailes d'un aigle, animal-symbole du Tyrol. La voie principale du Chemin de l'Aigle compte 280 km et est divisée en 23 étapes. Une série de voies complémentaires ont été rajoutées par la suite, comme des trajets régionaux (Pitztal, Ötztal,...) ou des ascensions plus difficiles par exemple. L'ensemble totalisant 126 étapes possibles pour 1480 km de randonnées, depuis la promenade facile jusqu'au trajet alpin de plus haute altitude. La route principale vous mène de St. Johann, au-dessus de la capitale tyrolienne, Innsbruck, à la station de ski St. Anton am Arlberg. Peter Freiberger, à qui l'on doit le Chemin de l'Aigle, sillonna pendant des mois les montagnes tyroliennes en veillant à ce que tout le monde puisse trouver satisfaction, tant les familles avec enfants que les randonneurs sportifs accomplis. Une attention particulière est portée aux curiosités croisées en chemin, si bien que la balade se transforme en une découverte des richesses de la région. Chaque étape met l'accent sur un thème différent. Une brochure spécifique (disponible en français) vous livrera toutes les informations sur le degré de difficulté, la durée, si la promenade est adaptée ou non aux enfants, etc.


      Nous avons effectué en reconnaissance un magnifique morceau du trajet, promenade facile à travers le Rofangebergte, au-dessus d'Achensee, le plus grand lac du Tyrol. Un parcours de 5 heures, réalisable avec des enfants à partir de 10 ans. Le téléphérique, au départ de Maurach, vous emmène vers le magnifique sommet Erfurter Hütte (1831 m). De là, vous descendez vers Maurach par un chemin assez large et ensuite vous vous dirigez vers Pertisau. Arrivé au petit hameau de Seespitz, vous pouvez interrompre la promenade par un tour en bateau sur l'Achensee. Ensuite, vous quittez Pertisau vers Gramaialm; un magnifique chemin à travers le Falzturnthal vous y mène. Tenez compte (surtout avec des enfants) de la distance à parcourir (8km aller simple). De Gramaialm, comptez 2 heures de marche jusqu'à la fin de l'étape, le Lamsenjochhütte. Pertisau lui-même vaut bien une visite. A côté du tour en bateau, vous pouvez aussi faire un tour avec le train à crémaillère historique d'Achenseee, datant de 1889! Une promenade autour du lac est à conseiller également, mais ce trajet ne fait pas partie du Chemin de l'Aigle.


      Si vous vous sentez pousser des ailes, vous pouvez aussi vous rendre du Lamsenjochhütte jusqu'à Innsbruck en 4 jours.


      Le Chemin de l'Aigle peut être ainsi découvert morceau par morceau lors de chacun de vos séjours au Tyrol. Des années de découverte en perspective!


      • CLIMAT : Au Tyrol, le climat est assez ensoleillé tant l'hiver que l'été, mais, selon les années, l'été peut parfois être aussi fort nuageux avec des précipitations. En balade, il est toujours plus prudent d'emporter un vêtement de pluie. Les températures d'été varient entre 15 et 25°. Parfois, il peut faire soudainement très chaud, mais en altitude bien sûr, il fait toujours plus frais. Le printemps et l'automne offrent un climat plus stable et bien agréable.
      • Toutes les informations sur le Chemin de l'Aigle et autres itinéraires se trouvent sur www.tirol.at/adlerweg (en français également).
      • Des brochures sont en vente sur place avec une information détaillée sur le Chemin de l'Aigle, les étapes, les régions du Tyrol et les points d'intérêt au long de votre parcours.
      • Il va de soi qu'il faut partir en randonnée avec un sac à dos, de bonnes chaussures de marche ou de montagne, un vêtement de pluie, de la crème solaire, une casquette, des jumelles pour encore mieux profiter des paysages et de la nature, sans oublier l'appareil photos pour immortaliser ces instants.
      • Avant de partir, informez-vous auprès des hôteliers sur l'évolution de la météo, les gens du coin connaissent leur région et savent souvent bien si le risque d'orage est réel (auquel cas mieux vaut annuler votre balade).
      • Certains hôteliers offrent un service de transport de bagages au cours des grandes randonnées (vers un autre hôtel ou un refuge).


      Inde : Le Triangle d'Or

      publiée le 09 décembre 2014


      Intense, immense, impressionnant : trois qualificatifs qui collent si bien à la peau du continent indien...


      En Inde, vous n'aurez pas assez de vos deux yeux et deux oreilles pour assimiler la variété infinie d'images, d'odeurs et de couleurs. Une visite à Delhi, Agra et Jaïpur (le Triangle d'Or) vous donnera déjà un très bon avant-goût de ce pays fascinant.


      A Delhi, ce qui saute aux yeux c'est une masse grouillante de plusieurs millions d'habitants et un amas de bus, taxis, voitures et pousse-pousse. Mais Delhi, c'est aussi le siège politique de l'Inde et le grand centre commercial du nord du pays. D'un point de vue culturel, les grands Mogols (empire Mogol 16e-19e siècles) y ont construit de nombreux bâtiments historiques, entre autres le célèbre Fort Rouge ou Lal Quila (Patrimoine Unesco).


      Autre curiosité à ne pas manquer dans le Vieux-Delhi : le Jama Masijd, la plus grande mosquée du pays. Cet impressionnant bâtiment religieux peut accueillir jusqu'à 25.000 croyants. En vous acquittant d'une petite somme, vous pourrez monter sur un ou deux minarets, après les 121 marches (!), vous jouirez d'une vue superbe à 40 mètres de hauteur. A New-Delhi, arrêtez-vous au mausolée de l'empereur Humayun. La tombe Humayun constitue un bel exemple de l'architecture Mogole et est considérée comme le précurseur du Taj Mahal.


      Pour vous rendre au Taj Mahal, mausolée le plus beau et le plus célèbre au monde, direction Agra (à 200 km de la capitale). Cette merveille fut construite sous l'ordre du Grand Mogol Shah Jahan afin d'y accueillir la dépouille mortelle de son épouse adorée Muntaz Mahal. La 3e ville, Jaïpur, est surnommée la cité rose en raison de la couleur ocre-rose des murs de la ville et de bon nombre de bâtiments.


      Les fabuleux et magnifiques palais de Jaïpur témoignent d'une richesse et d'un luxe incroyables. Le City Palace, au coeur de la ville, en constitue un bel exemple. Cet ensemble féérique de palais, aujourd'hui transformé partiellement en musée, sert encore aujourd'hui de résidence aux descendants des fondateurs de Jaïpur.


      A proximité du Palais se trouve Jantar Mantar, observatoire astrologique aux instruments astronomiques géants et fascinants. Un peu plus loin, le Palais des Vents (Hawa Mahal) avec ses merveilleuses façades rougeâtres et ses centaines de petites fenêtres. Jadis, ce fut là l'habitation des femmes du harem du Mahradja du Rajastan.


      A l'extérieur de Jaïpur, dans l'ancienne capitale Amber, le Fort Amber domine le paysage. Dans les palais de ce fort géant, vous pourrez vous forger une idée assez précise de la vie somptueuse des Mahradjas. Envie d'une balade à dos d'éléphant? Alors, empruntez ce moyen de transport original pour vous rendre au fort! A l'entrée principale, la statue de Ganesh (Dieu éléphant) vous envoie ses voeux de succès et prospérité.


      Voilà désormais le succès de votre voyage assuré!


      Féérique Cappadoce

      publiée le 02 décembre 2014


      La Cappadoce, en Turquie centrale, fait penser au pays des Schtroumpfs! L'air, l'eau et le vent façonnèrent un étrange paysage.


      Ürgüp se situe au centre de la Cappadoce. Le paysage que je découvre à l'aube, après mon arrivée de nuit, se révèle impressionnant. Aussi loin que l'on puisse voir, les formations rocheuses de tuf, résultant de millions d'années d'érosion, constituent un paysage éblouissant et plutôt étrange. Cette petite ville pittoresque d'environ 10.000 habitants représente un point de départ idéal pour partir à la découverte de cette magnifique région d'Anatolie.


      Le parc national de Göreme se compose de plusieurs vallées qu'il est possible de parcourir entre autres à pied ou à vélo. En point de mire, les églises creusées dans la roche (souvent monolithique) et dont les parois sont couvertes de fresques représentant la vie de Jésus. On dénombre dans la région quelque 360 églises de ce type, jadis port d'attache de petites communautés chrétiennes. Elles datent toutes d'avant 1200 et certaines même du 5e siècle. On découvre également toute une série d'habitations troglodytiques, creusées dans le tuf. Dans ce monde féérique, on s'attend à chaque visite à voir surgir le Grand Schtroumpf, mais il n'apparaît pas, hélas !


      L'après-midi, notre guide nous emmène dans l'une des nombreuses villes souterraines. L'une des plus connues de ces villes (et la région en compte pas moins de 200) s'appelle Kaymakli, à une vingtaine de kilomètres de Göreme. Elles ont été creusées dans la terre meuble lors des périodes de guerre et de persécution. Le guide nous précède pour effectuer la reconnaissance des lieux souterrains et nous le suivons dans cet enchevêtrement de couloirs. Ce véritable labyrinthe compte 8 étages reliés entre eux par des centaines de tunnels. La ville moderne actuelle fut construite par-dessus et de nombreux tunnels aboutissent à l'intérieur d'habitations actuelles. De nos jours, les habitants utilisent ces tunnels comme garde-manger ! Les archéologues arrivèrent à la conclusion que des gens habitaient ici depuis le 5e siècle avant Jésus-Christ. Pas seulement quelques personnes isolées mais plusieurs dizaines d'habitants ! Au gré de notre visite nous découvrons cuisines, chambres funéraires (où se trouvent encore quelques urnes), petites chapelles, etc. C'est assez hasardeux mais grâce à l'éclairage, nous retrouvons notre chemin! Le guide avait d'ailleurs bien prévenu tout le monde, «suivez bien car ici vous pouvez vous perdre facilement». Nous respirons de l'air frais grâce à un ingénieux système d'aération. Ces villes pouvaient être facilement dissimulées à la vue en bouchant (de l'intérieur) les entrées avec de grands rochers. Elles protégeaient donc les habitants lors des périodes difficiles. Non loin de là, à Derinkuyu se trouvent aussi plusieurs villes souterraines.


      A Avanos, les artisans proposent pour trois fois rien divers souvenirs typiques tels que vases en terre cuite, poteries, tapis,... Vous pourrez escalader les différents étages du château d'Uçhisar entièrement façonné dans la roche. Mais le must de tout voyage en Cappadoce c'est de découvrir la région en montgolfière. Au petit matin, vous pourrez faire cette excursion au-dessus d'un des paysages les plus fascinants du monde, qui, à juste titre, fut classé au Patrimoine de l'Unesco.


      Bonjour Saint-Martin !

      publiée le 18 novembre 2014


      Au coeur des Caraïbes, l'île de Saint-Martin séduit par sa convivialité et son étonnante frontière entre la France et les Pays-Bas...


      Saint-Martin doit ses principaux attraits à ses vertes collines, ses baies pittoresques, la splendeur de ses plages de sable fin et à l'un des derniers pans de la forêt tropicale. L'étendard bleu-blanc-rouge fièrement brandi à Fort Louis et la consonance des noms de rue (rue Général de Gaulle, rue de la République) évoquent instantanément le rattachement de l'île à la France. Mais ne vous y trompez pas, par avion, Saint-Martin se trouve tout de même à 9 heures de Paris. D'une superficie totale de 88 km², l'île se compose d'une partie française, majoritaire, et d'une partie néerlandaise. Elle fut découverte par les Espagnols, mais ces derniers y prêtèrent peu d'égard, se contentant d'y envoyer leurs prisonniers.


      Marigot est la principale agglomération de la partie française de l'île. Ne manquez pas d'admirer les habitations en bois, hautes en couleur, dont regorge cette charmante petite ville coloniale. Érigé au 18e siècle comme forteresse contre les potentielles invasions britanniques, Fort Louis surplombe cette petite commune, peuplée d'environ 6 000 âmes. De nombreux canons témoignent encore de cette époque. Mais c'est incontestablement la splendeur du panorama qui recueille toute l'attention : par ciel dégagé, vous apercevrez l'île voisine d'Anguilla. En arpentant les petites rues animées, vous pouvez vous restaurer d'un pain au chocolat, accompagné d'un café au lait dans la boulangerie locale. Le quartier portuaire de Marigot Bay est parsemé de boutiques de luxe, arborant de grands noms comme Louis Vuitton et Hermès. Découvrez de plus amples informations sur l'histoire de l'île dans le quartier du Musée de Saint-Martin. Enfin, tous les matins, les quais portuaires cèdent la place à un marché haut en couleurs où se mêlent melons, bananes et fruits exotiques.


      Grand Case est le deuxième village en importance de la partie française et, indubitablement, le coin le plus charmant de l'île. Le paysage doit son charme et son authenticité aux coquettes maisons de bois et aux jardins d'hibiscus colorés. Il abrite également l'une des trente-sept plages de sable d'un blanc immaculé qui émaillent l'île. Pour ne rien gâcher, cette plage n'est pas encore envahie par les touristes.


      Cul-de-Sac est un petit hameau situé dans le nord de l'île. Le lieu se prête à merveille à la visite d'Anse Marcel qui, par la limpidité de ses eaux, est sans conteste la plus belle baie de Saint-Martin. À bord de petites embarcations, des plongeurs partent de Cul-de-Sac pour explorer les épaves enfouies dans les fonds marins.


      La partie néerlandaise de l'île vaut, elle aussi, assurément le coup d'œil. Notamment pour une séance de shopping duty-free. Une petite demi-heure en taxi vous mènera de Marigot à la ville principale de Sint-Maarten (partie néerlandaise) : Philipsburg. La région s'articule autour de deux artères, Frontstreet et Backstreet, tandis que Wathey Square est le rendez-vous des amateurs de lèche-vitrine (duty-free). Les ruines de Fort Amsterdam et les jardins botaniques méritent également le détour.


      Une préférence pour l'intérieur du pays ? Situé à 425 m au-dessus du niveau de la mer, le Pic du Paradis est le point culminant de l'île. Il se prête à une agréable randonnée. Néanmoins, le must reste la blancheur immaculée des plages paradisiaques : un véritable régal pour les yeux. Avec un peu de chance, vous y verrez même les homards se trémousser !


      Citytrip à Milan

      publiée le 04 novembre 2014


      Milan, bijou artistique et culturel, capitale de la mode et, sous son aile, deux équipes de football rivales!


      Du sommet du Duomo gothique, vous jouissez d'une vue magnifique sur les trésors de la ville. La construction du Duomo commença au 14e siècle, sous les Visconti. Par temps clair, vous pouvez apercevoir les Alpes au loin. Au pied de l'édifice se trouve la Piazza Duoma, le cœur animé de la ville historique. En 1860, les bâtiments moyenâgeux furent démolis afin que la cathédrale puisse rayonner dans toute sa splendeur.


      Juste à côté, la Pizza dei Mercanti, centre commercial datant du Moyen Age, a gardé son caractère authentique de l'époque. A deux pas de là, se tient la Bibliotheca Pinacoteca Ambrosiana, fondée au début du 17ème siècle afin de promouvoir les traditions catholiques. Ce fut autrefois l'une des plus grandes bibliothèques d'Europe. Aujourd'hui, on y admire une impressionnante collection d'art, de Breughel à Leonardo Da Vinci en passant par Caravaggio.
      Le Duomo est donc le bâtiment phare de la ville. Cependant, la ville offre bien plus. Un autre lieu incontournable est La Scala, accessible depuis la Piazza Duomo en empruntant une galerie marchande couverte. Cet opéra prestigieux accueille les premières des plus grands compositeurs. Vous n'avez pas pu obtenir de billets? Vous pouvez alors vous rendre au petit musée plein de charme où sont exposés les costumes et les décors de représentations mondialement connues, comme par exemple celles de Bellini.


      Dirigez votre regard vers le nord-ouest et vous apercevez le Castello Sforzesco. Celui-ci attire l'attention avec ses créneaux au sommet de chaque tour et ses fortifications de briques rouges. Ce fut l'un des plus imposants palais de la Renaissance, d'une grandeur et d'une splendeur incroyables. Il abrite de nombreux musées exposant maintes œuvres depuis l'art antique jusqu'au design contemporain. Tout autour, un vaste parc vous attend pour la détente ou un pique-nique.


      Laissez-vous séduire par les hauteurs de la ville mais n'oubliez pas non plus de descendre pour explorer les lieux. Outre ses nombreux monuments et collections artistiques, Milan est aussi la ville du shopping par excellence. Tous les noms branchés du design y sont représentés. De plus, vous pouvez faire de bonnes affaires dans les boutiques outlet et magasins d'usine de la ville. Buvez un vrai cappuccino à l'italienne ou prenez l'apéritif sur la terrasse d'un des nombreux bars de la ville.


      La ville est tout en émoi ? Il y a alors de grandes chances que l'AC Milan et l'Inter Milan se livrent à un petit match de foot en 'famille'...


      Hiver en famille au soleil ? Orlando !

      publiée le 21 octobre 2014


      Cet hiver, oubliez vos skis et profitez du soleil généreux d'Orlando, une aventure magique et palpitante pour petits et grands!


      La situation d'Orlando au centre de la Floride et ses nombreux parcs d'attractions parent cette ville d'atouts considérables. Le gigantesque Walt Disney World Resort offre l'embarras du choix aux amateurs de parcs à thèmes. Le Disney's Animal Kingdom vous transporte dans la savane africaine alors que le Magic Kingdom met à l'honneur les personnages préférés de Disney. Spectacles, défilés et feux d'artifice se succèdent pour votre plus grand bonheur. Plutôt branché cinéma ? Foncez au Disney's Hollywood Studios où les incontournables films fantastiques et films en 3D n'attendent que vous ! L'Universal Studio invite les plus cinéphiles sur les scènes de films cultes et va jusqu'à ouvrir les portes de ses coulisses. Quatrième parc à thèmes Disney, Epcot sait allier divertissement futuriste avec son attraction Future World et plaisir gustatif avec son ensemble de petits pavillons joliment appelé World Showcase, où l'on déguste les plats de onze pays différents.


      Les températures douces toute l'année font des parcs aquatiques Disney (Disney's Typhoon Lagoon et Disney's Blizzard Beach) une attraction rafraichissante et sensationnelle. Si vous avez toujours rêvé de nager avec des dauphins, SeaWorld réalisera enfin votre rêve ! Les numéros spectaculaires des orques et des dauphins témoignent de la précieuse complicité de ces mammifères marins avec leurs dresseurs. L'on ne saurait lister tous les parcs d'attractions d'Orlando tant ceux-ci sont nombreux. Pour en profiter, mieux vaut programmer ces visites palpitantes sur plusieurs jours et porter des chaussures confortables.


      En marge de cet aspect ludique, Orlando propose également un plongeon culturel intéressant. L'Orlando Science Center, le plus grand musée du sud-est de la Floride, se décline en dix salles interactives qui emportent ses visiteurs dans les quatre coins de la Terre et vers d'autres galaxies. Poussez les portes du Orlando Museum of Art et découvrez l'art américain du 18e siècle à nos jours. Ce musée expose l'art africain, latino-américain et fait également honneur aux enfants avec ses comptines. Le Mennello, Museum of American Art affiche fièrement les innombrables paysages de la Floride produits par Earl Cunningham ainsi que d'autres œuvres d'art contemporaines. Dans le Downtown Orlando, vous pouvez faire une pause au bord du splendide lac Eola, 12 hectares de sérénité en plein centre-ville. Rassurez-vous, vous n'y tomberez pas nez à nez avec les fameux alligators floridiens qui se donnent en spectacle au Gatorland!


      Flâner dans les boutiques orientées '50s et '60s devient une réalité dans le Old Town Attraction. Ici, une panoplie de magasins, restaurants et attractions s'alignent dans un cadre exceptionnel. Enfin, l'International Drive propose une multitude de restaurants allant du mexicain à l'indien, en passant par la cuisine française.


      Pour bénéficier des vols au meilleur tarif, pensez à réserver le plus tôt possible!


      Québec : un carnaval blanc

      publiée le 07 octobre 2014


      Deux semaines de festivités, un palais de glace et deux cortèges nocturnes vous attendent à Québec pour le carnaval!


      La ville de Québec s'est parée de son blanc manteau en cette saison d'hiver. Un hiver sous la neige pendant plusieurs mois dans la région! Equipés de moufles et bonnets, les familles se rendent sur les Plaines d'Abraham, au cœur de la ville. C'est que le carnaval à Québec ne se résume pas à un simple cortège mais représente une véritable période de festivités variées.


      Pour l'occasion, on bâtit en glace un véritable palais, de grandes glissades et d'innombrables petites sculptures. Ici un ours, là un skieur ou encore...une tour Eiffel (!) ornent ainsi les rues de la ville. En se procurant le Pass du carnaval (effigie de Bonhomme Carnaval à accrocher à sa veste), on accède à toutes les activités pendant toute la durée de l'événement. Assister aux courses en canot, en motoneige ou attelage de chevaux, découvrir une bataille géante de boules de neige, la Grand-Roue, les glissades ou la pêche blanche (dans la glace) ne représentent que quelques exemples.


      En début et fin de période de carnaval, deux cortèges parcourent les rues en soirée. Des chars colorés aux thèmes les plus fous défilent alors que de nombreux jeunes danseurs et musiciens réchauffent les cœurs même sous les flocons! Avouons que les majorettes sont bien plus emmitouflées que chez nous... Le quartier pittoresque du Petit Champlain dans le vieux Québec et plusieurs artères commerciales se déclinent aux couleurs de Bonhomme Carnaval, le sympathique roi de la Fête. Et après les activités du jour, plongez-vous dans l'ambiance festive des bars du centre de la ville!


      Profitez de votre séjour pour visiter l'Hôtel de Glace (ou y loger!). Tout y est sculpté en glace : lits, chaises, décors, bar, verres et même la chapelle! Les suites sont sculptées chacune selon un thème particulier. Hôtel et mobilier éphémères sont ainsi reconstruits chaque année... Pour se réchauffer ensuite, rien ne vaut une bonne petite poutine locale (frites, sauce brune et morceau de fromage)!


      A proximité de Québec, le parc de la Chute-Montmorency constitue un endroit magnifique pour les balades. La Promenade de la Falaise vous offre une vue plongeante sur les chutes figées par le gel, superbe! La région de Québec offre aussi des possibilités de randonnées à raquettes, motoneige, traineau à chiens, escalades de glace, ski et autres.


      Le Carnaval de Québec vous offre un dépaysement extraordinaire, un plongeon incroyable dans le Grand Blanc!


      Partez pour Malte !

      publiée le 17 juin 2014


      L'archipel maltais se compose de trois îles : Malte, Gozo et la petite Comino. Un combiné idéal entre culture et douceur du climat !


      Dans la capitale, La Valette, promenez-vous le long des fortifications et admirez le port et ses alentours depuis les jardins de Upper Barracca. Passez ensuite par la Cathédrale Saint Jean, richement décorée. Si le cœur vous en dit, faites le tour de la ville en calèche. Vous sourirez sans doute en voyant les cabines téléphoniques : very British ! Car ici l’occupation britannique a laissé des traces : on roule encore à gauche !


      Heureusement pour nous, la gastronomie est plus proche de la Sicile et de la Grèce ! Aubergines farcies, Bragioli (roulades de viande) sans oublier la spécialité : le lapin ! Citons aussi les délicieux plats de poissons à déguster par exemple dans le petit port de pêche de Marsaxlokk où de charmantes barques aux couleurs vives se balancent au gré du vent. L’ancienne capitale, Mdina, vaut le détour, ne serait-ce que pour ses ruelles tranquilles et son imposante cathédrale. Les possibilités d’excursions en bateau sont nombreuses. Un petit trajet en barque pourra, par exemple, vous faire découvrir les Grottes Bleues.


      Outre les traces des Chevaliers de Malte, c’est la période de la préhistoire qui est à l’honneur sur l’île. Hagar Quim, l’hypogée de Paola ou les temples de Ggantija à Gozo témoignent remarquablement de cette ère très ancienne. Pour vous déplacer dans l’île, n’hésitez pas à emprunter les bus locaux : jetez un petit coup d’œil autour du conducteur, un nombre impressionnant de breloques et statuettes y sont suspendues, c’est presque un concours national !


      Buggiba, St Paul’s Bay ou Sliema sont de très belles stations balnéaires. Mais attention, Malte n’est pas une “destination plages” sauf si vous séjournez au nord de l’île où se trouvent les plages de sable. Enfin, terminons par Gozo, qui, outre son délicieux fromage de chèvre, offre un véritable paradis aux amateurs de plongée…


      Pour un séjour unique à Malte, n’hésitez pas à nous demander conseil !


      À NOTER


      • La cuisine maltaise connaît des influences méditerranéennes et anglaises. Les plats de poissons sont bien évidemment abondants. Citons entre autres la soupe maltaise Aljota (consommé de poissons), les poulpes farcis, le lampuki sauce maltaise (poisson typique du coin),... Autre composante typique de la cuisine maltaise, le lapin, par exemple en ragoût relevé aux herbes et à l'ail ou en spaghetti sauce lapin (sauce de réduction du ragoût). Bières et vins locaux accompagnent agréablement les repas. Ancienne colonie anglaise, les Maltais boivent du thé...of course.
      • Pour circuler dans Malte, sachez qu'on y roule à gauche! Si vous ne vous risquez dans cette aventure, des bus locaux parcourent les différents coins de l'île.
      • Depuis les Jardins d'Upper Baracca, on jouit d'une vue superbe sur le port de La Valette. Cette promenade verte au coeur de la capitale, réalisée au 17e siècle, était à l'origine l'espace privé des chevaliers italiens.
      • Une excursion en voilier est à recommander vivement pour découvrir le pourtour de l'île.
      • Prises électriques : songez à apporter un adaptateur (prises de type britannique).
      • Animaux de compagnie : il est interdit d'apporter des animaux de compagnie à Malte.

      Rome éternelle

      publiée le 22 avril 2014


      Nous vous conseillons de diviser votre visite de la ville par thème : la Rome des Empereurs, la Rome chrétienne, la dolce vita à Rome, etc.


      La Rome des Empereurs démarre bien sûr au Colisée, théâtre unique de l'Antiquité, à présent symbole de la ville. Ici se tenaient les combats de gladiateurs pendant lesquels des animaux sauvages livraient une bataille acharnée. Un vieux proverbe dit «Tant que le Colisée sera debout, Rome sera debout ».


      Autres centres d'intérêt issus de l'Antiquité, le vaste Forum Romanum et ses nombreuses curiosités (comme les vestiges de la maison de Jules César) et l'inégalé Panthéon. Hommage à l'ensemble des dieux, cet ancien temple romain sur la Piazza Rotonda attire tous les regards avec sa gigantesque coupole, extraordinaire prouesse technique à l'époque. Le Panthéon inspira d'ailleurs un certain Michel-Ange pour la construction de la Basilique Saint-Pierre...


      La Basilique Saint-Pierre, reconnue comme le plus grand centre de la Chrétienté, constitue l'église principale du Saint-Siège. Le tombeau de l'apôtre Pierre se trouve sous l'autel principal. L'église fut construite pendant 120 ans par dix architectes dont Bramante fut le premier. Visitez les grottes vaticanes où la plupart des papes sont inhumés, notamment Jean-Paul I et II et Jean XXIII. Montez les nombreuses marches vers la coupole d'où vous découvrez un panorama extraordinaire sur la ville. A ne pas manquer : les musées du Vatican. Vu l'offre immense de ces musées, nous vous recommandons de préparer votre sélection à l'avance ou de suivre l'un des itinéraires balisés. Points forts: la Pinacothèque, les chambres de Raphaël, le département étrusque et naturellement la Chapelle Sixtine avec les fresques de Botticelli et le Jugement Dernier de Michel-Ange.


      Une seule visite ne suffit pas pour découvrir une ville comme Rome. Lors d'une première visite, ne manquez pas le majestueux escalier de la Trinité des Monts (Piazza di Spagna), un coin où il fait vraiment bon se promener à Rome. Autour de la place, on trouve des boutiques des grands couturiers et des magasins d'art. Passez aussi par Trastevere, le quartier animé de Rome avec ses nombreux bars et restaurants. Installez-vous à l'une des terrasses de la belle Piazza Navona et admirez ses impressionnantes fontaines.


      En parlant de fontaine, ne manquez pas la fontaine de Trevi. Si vous y jetez une pièce, la légende dit que vous reverrez Rome un jour!


      En pratique


      • La distance entre l'aéroport Fiumincino/Leonardo de Vinci et le centre est d'environ 26 km. Il faut compter quelque 30 minutes avec le train Leonardo Express. En taxi, cela revient à environ 50€.
      • Les adeptes de shopping découvriront la vraie haute couture italienne dans les étalages des Via Condotti, Via Borgognona et Via Frattina (piétonne). Les amateurs d'art nouveau, bijoux et antiquités se donneront rendez-vous Via dei Coronari et Piazza Navona. Les quartiers commerçants les plus populaires se situent Via Nazionale, Piazza Colonna et Piazza Barberini.
      • Difficile d'y trouver une place (préférez le matin) mais c'est une véritable institution, l'Antico Caffè Greco sur la Via Condotti, 86. Même s'il n'y a pas de place, entrez pour découvrir son ambiance particulière! Et bien sûr, à Rome, il faut aussi goûter les glaces, par ex. chez Ci Gusta (via Palombella, 32, près du Panthéon) ou chez Giolitti, entretemps très touristique vu sons succès (Via Uffici del Vicario).
      • Encore un peu de temps pour des excursions autour de Rome? A recommander alors : Tivoli avec la Villa d'Hadrien et surtout la Villa d'Este et ses jardins uniques. Citons aussi la cité balnéaire d'Ostia sur la mer Tyrrhénienne et Ostia Antica, avec ses fouilles archéologiques. Enfin le pape François rendit récemment accessible au public la résidence Castel Gandolfo.

      Helsinki, capitale du design

      publiée le 25 mars 2014


      Design et Helsinki cheminent depuis longtemps main dans la main... Une destination citytrip idéale pour l'amateur d'art et de shopping!


      Cela apparaît comme une évidence, Helsinki constitue un ensemble joliment harmonieux mais en aucun cas uniforme. Ici, les architectes ont construit dans différents styles, du classique à l'Art nouveau en passant par le minimalisme mais ont toujours gardé à l'oeil l'unité d'ensemble. Et si chaque quartier de la ville possède son atmosphère unique, la nordic touch se ressent partout dans toute sa sérénité.


      Depuis déjà les années '50, les architectes et concepteurs finois ont conquis le monde. La ville entière est plongée dans le design contemporain mais chérit aussi les traditions esthétiques plus anciennes. Ce n'est guère étonnant, on créa à Helsinki un énorme quartier du Design. Sur la carte de la ville, quelque 25 rues forment ce quartier où l'on trouve non moins de 200 galeries, boutiques, musées, bureaux de création, restaurants et cafés branchés. Là vous êtes vraiment à la source des créations comme les vêtements colorés dessinés chez Marimekko ou les superbes créations de mobilier et accessoires de Iittala ou Muuto. Le coeur vibrant de l'industrie créative finnoise est le Design Forum Finland, un endroit stylé où vous pouvez découvrir le must du design contemporain. Le Musée du Design mérite vraiment une visite. Vous voyer défiler l'histoire des grands noms du design finnois du 19e siècle à nos jours. A côté de cela, des expositions temporaires passionnantes sont régulièrement proposées.


      A Helsinki, le mot design s'entend dans une interprétation très large. Cela touche aussi le développement urbain ou l'écologie, et tout ceci non limité à ce seul quartier, bien évidemment! Le vélo constitue la manière idéale de découvrir la ville. Empruntez la route le long de la voie de chemin de fer - à présent sentier pédestre et cycliste- et découvrez les plus beaux exemples d'architecture contemporaine du quartier Ruoholahti. Vous pouvez aussi effectuer l'un des circuits thématiques en tram et découvrir ainsi un aperçu de la richesse de la ville.


      Oxygénez-vous à pleins poumons dans l'un des parcs de la ville. Helsinki est, en effet, l'une des métropoles les plus vertes du monde. Très prisé auprès des habitants, le Jardin d'Hiver, représente le lieu de rencontre par excellence depuis le 19e siècle. Le plus ancien parc de la ville est le Alppipuisto Park, lieu parfait pour un pique-nique ou tout simplement pour respirer un peu après une virée shopping! La situation unique d'Helsinki, le long de trois rives entourées par la mer, renforce indéniablement le charme de la ville. Helsinki enchante et séduit, mais cela vous l'aurez déjà compris...


      À NOTER


      • Les anciens abattoirs ('Teurastamo' en finnois) sont transformés en un marché couvert branché avec restaurants, bars et magasins. Ce lieu accueille régulièrement des expositions et représentations. (www.teurastamo.com/en/teurastamo.html)
      • Toutes les adresses et événements (comme des soirées tardives shopping) du Design District sont regroupés sur un site www.designdistrict.fi/news ; vous y trouvez aussi des parcours à thème jalonnés, simples à télécharger et à imprimer.
      • Le marché aux puces de Hietaniemi connaît une ambiance bien agréable, surtout en été quand le marché se tient à l'extérieur. Un succès de foule! (Lönnrotinkatu 34, tous les jours de mai à septembre, fermé le dimanche d'octobre à avril).
      • Les différents quartiers de la ville se découvrent aisément à pied mais les transports en commun sont bien organisés. Le tram quadrille toute la ville. Ainsi, le tram 2 vous emmène le long des principaux points d'attraction, la ligne 4 ravit les amateurs d'architecture et la ligne 6 vous emmène vers les hauts-lieux du design.La carte à la journée est très intéressante et valable aussi par exemple pour le ferry vers Suomenlinna (www.hsl.fi/en/tickets-and-fares?qt-tickets_and_fares=1#qt-tickets_and_fares)

      Incroyable Pékin

      publiée le 11 mars 2014


      Découvrir la capitale chinoise, Pékin (Beijing) sous ses multiples facettes, sa culture et son passé grandiose.


      La Place Tienanmen ou 'Place de la porte de la paix céleste' impressionne vraiment le visiteur. C'est la plus grande place au monde et un million de personnes peuvent facilement s'y rassembler. C'est le cœur de Pékin et son centre politique. Point phare de la place, le portrait de Mao au-dessus de la porte, trait d'union vers la Cité Interdite, grand point d'attraction de la métropole. A proximité de là, l'impressionnant mausolée où est enterré l'ancien dirigeant. Prévoyez suffisamment de temps pour une visite à la Cité Interdite. Vous pouvez la découvrir grâce à un audio-guide. La Cité Interdite, parfois aussi appelée Palais Impérial, fut le cœur vivant de l'empire pendant près de 5 siècles. A l'intérieur de ces murs très épais régnaient les empereurs sur des dizaines de milliers de fonctionnaires, employés et concubines. Les bâtiments, érigés à l'origine par la dynastie Ming au 15e siècle, sont constitués principalement de bois. Partout, on aperçoit de grandes urnes remplies d'eau en prévention contre les incendies. Le palais impérial était totalement inaccessible à la population jusqu'au dernier empereur, Pu Yi, chassé de la ville en 1918 lors d'un coup d'état militaire.


      Le Temple du Ciel, autre attraction de la ville, se trouve au milieu d'un parc très fréquenté où de nombreux Chinois viennent se détendre en pratiquant le très populaire Tai-chi. C'est ici que les empereurs des dynasties Ming et Qing pratiquaient jadis le culte des ancêtres.


      Découvrons ensuite la nécropole Ming. Seuls les tombeaux des empereurs Ming se situent à proximité de la ville. Treize des seize empereurs Ming y sont enterrés, à quelque 50 km au nord ouest de la capitale. Promenez-vous aussi le long de la belle Voie des Esprits (ou Voie Sacrée), longue de 7 km, et offrant à la vue de nombreuses statues d'animaux et de mandarins. Plus loin, on aboutit à la tombe de l'empereur Yongle. Il fait bon se promener dans ce vaste parc où l'on échappe à la pression de la ville. Cette visite se combine souvent avec la découverte de la Grande Muraille qui demeure le must de toute visite à Pékin! Ce haut lieu touristique s'étend sur plusieurs milliers de kilomètres et attire chaque année 5 millions de visiteurs. C'est à Badaling (60 km au NO de Pékin) que l'accès se présente le mieux et l'affluence ne manque pas. On peut même y faire une ascension en téléphérique. Promenez-vous le long de la Muraille, passez par quelques tours, moyens de communication des soldats grâce au feu. Vous remarquerez que c'est parfois très pentu, une expérience inoubliable!


      Après ce fameux plongeon culturel, on peut profiter d'un peu de détente et de shopping. La principale rue commerçante est Wangfujing, où l'on trouve quelques uns des plus grands centres commerciaux de Chine. C'est qu'en matière de shopping, Pékin est également une ville fascinante!


      EN PRATIQUE


      • Décalage horaire : Bruxelles : GMT+1 / Pékin : GMT+8 /li>
      • La monnaie chinoise est le renminbi (RMB). L'unité est le Yuan. 1 euro = environ 8,25 yuan /li>
      • Climat : La meilleure période pour se rendre à Pékin est de mai à mi-juin et de fin août à mi-octobre. Pékin connaît 4 saisons, avec un hiver froid et sec, de temps en temps un peu de neige et beaucoup de soleil. A partir de mai, la température monte rapidement et atteint son apogée en juillet-août où on peut dépasser les 30°C, parfois 35°C. La majeure partie des précipitations tombe en juin, juillet et août. En automne, la température est agréable mais les soirées se rafraîchissent rapidement./li>
      • Baguettes : en Chine, on mange avec des baguettes (parfois jetables). Les restaurants et hôtels haut de gamme disposent également de couverts. Néanmoins, cela vaut la peine de déguster au moins l'un de vos repas avec des baguettes!/li>
      • Le plat le plus célèbre est sans conteste le canard à la Pékinoise. Dans les meilleurs restaurants, ce plat se sert avec tout un cérémonial. La préparation de ce plat exige beaucoup de temps, facilement jusqu'à trois jours.

      Riga à l'honneur en 2014

      publiée le 11 février 2014


      En 2014, Riga sera consacrée Capitale Européenne de la Culture (avec Umea en Suède). Une raison supplémentaire d'effectuer un City-trip dans la capitale lettone!


      Riga est devenue en 1991 la capitale de la république lettone. Depuis, la ville a pris des allures bien occidentales : boutiques de mode, modèles luxueux de voitures dans les rues, cocktails en tous genres sur les terrasses (chauffées!).


      La vieille ville (tout à fait rénovée) offre aux visiteurs d’innombrables ruelles et maisons moyenâgeuses au charme tranquille et désuet.


      Quelques monuments incontournables : la Cathédrale, la Maison des Têtes Noires (jadis confrérie des Marchands … célibataires), la Tour Poudrière, le Monument de la Liberté (1935) ou cet ensemble d’habitations du Moyen Age surnommé Les Trois Frères.


      Les saisons sont rythmées à Riga par diverses fêtes traditionnelles: des Festivités du Printemps aux marchés de Noël en passant par la Fête de L’Automne ou encore la Fête de la ville en juillet. Toute l'année 2014, Riga accueillera de nombreuses manifestations culturelles au sein de ses monuments historiques mais aussi dans les rues. Citons entre autres 'La route de l'ambre', Créativité dans l'art et la science', 'Les fameux Lettons nés à Riga', le spectacle son et lumière «Staro Riga »,... Grande année que 2014 pour les Lettons, puisqu'au 1er janvier, la Lettonie adoptera l'euro.


      Ne manquez pas le quartier Art Nouveau, vous n’en croirez pas vos yeux : les bâtiments Art Nouveau y ont poussé comme des champignons! Si tous ne sont pas encore remis à neuf, la plupart ont déjà connu un superbe travail de rénovation. Des ornements floraux aux figures humaines en passant par le style vertical, Riga vous propose une incroyable vitrine de l’Art Nouveau. Plus d’informations ? Passez nous voir !


      À NOTER


      • Les Baltes font le commerce de l'ambre depuis des millénaires et cette pierre constitue un élément important de la culture lettone. Un petit truc : l'ambre est électrostatique contrairement au plastique. Frottez le bijou contre votre manche et placez-le au-dessus d'un petit bout de papier. Si ce dernier vient se coller au bijou, il s'agit plus que probablement d'ambre!
      • Riga 2014 : manifestations et activités à retrouver sur le site www.riga2014.org
      • La capitale dispose de restaurants de cuisine locale mais aussi d'un grand nombre de restaurants aux spécialités culinaires diverses (chinoises, italiennes, indiennes, françaises,...). La cuisine lettone conserve les empreintes de son histoire : elle marie la cuisine suédoise, la cuisine allemande et la cuisine slave. Le pain noir de seigle y est très populaire ainsi que le poisson fumé aux oignons (se mange froid ou chaud). Goûtez le piradzini, un chausson chaud fourré aux oignons et au bacon, ou au chou et aux oignons. Côté desserts, le klingeris est un gâteau traditionnel en forme de bretzel, proche d'une brioche aux raisins et aux épices. La 'soupe de pain' (maizes zupa) est le dessert le plus typique. Du pain noir est mixé avec des fruits secs et cuit dans du lait, résultat très onctueux!
      • Vols directs avec Brussels Airlines (en collaboration avec Air Baltic). Durée de vol : 2h45
      • Depuis le 1er janvier 2014, la Lettonie est passée à l'euro.
      • L'automne et la fin de l'hiver sont assez sombres. Préférez la période de juin à fin août (journées d'été particulièrement longues). Si vous ne craignez pas le froid, la période de Noël revêt un charme particulier, la ville se couvre alors d'un blanc manteau. Gants, bonnets et vêtements chauds indispensables!

      Au pied de l'Etna

      publiée le 28 janvier 2014


      La Sicile dans toute sa diversité: parfum de citronniers, chaleur alanguissante, riche passé culturel et paysages fort variés...


      Catane, au pied de l'Etna, ressuscita littéralement plusieurs fois de ses cendres. La ville ne fut pas vaincue par les guerres, tremblements de terre et éruptions volcaniques. Au contraire, depuis son classement au Patrimoine Mondial de l'Unesco, le centre monumental fut rénové petit à petit et resplendit à présent comme jamais.


      L'Etna domine chaque point de la ville, non seulement par sa silhouette omniprésente en arrière-plan mais aussi par le contraste noir et blanc des monuments en pierres de lave et leur éclat particulier. La Via Etna traverse la ville du nord au sud, des jardins botaniques jusqu'à la Piazza Del Duomo, le cœur animé de la cité. Autour de la place où règne une certaine animation, on peut admirer de nombreux monuments baroques, de belles fontaines et... un éléphant en pierre de lave devenu symbole de la ville. Profitez de cette vue admirable tout en sirotant un petit cappuccino en terrasse.


      Ne manquez pas la Via Crociferi, l'un des trésors moins connu de Catane. Passez par l'arc de San Benedetto et vous découvrirez dans la rue une enfilade d'églises baroques et de cloîtres, certains transformés à présent en musées. De là vous êtes proche du Monasterio dei Benedettini, un ensemble de cloîtres impressionnant datant du 16e siècle et à présent reconverti en bâtiment universitaire. Un tour guidé ici est à recommander absolument! On reste dans le baroque? Catane est aussi la ville du compositeur Vincenzo Bellini et compte de nombreux théâtres. Vous avez votre compte de baroque? Place alors à l'Antiquité avec de nombreux amphithéâtres et thermes. Ou encore un petit tour à la Pescheria et son marché aux poissons quotidien, une ambiance incroyable!


      Naturellement Catane constitue le point de départ idéal pour une excursion vers l'Etna. Ce cracheur de feu géant tient toute la ville sous sa coupe et le parc naturel qui l'entoure représente un must absolu! La ville est aussi un excellent point de départ pour découvrir la région. Entres autres excursions d'un jour, le magnifique théâtre de Taormina, l'un des plus beaux au monde, la baroque Syracuse mais aussi les magnifiques céramiques romaines de la Villa Casa del Natale. Au cours de vos visites, admirez les paysages extraordinaires et variés. Un petit coup de fatigue? Direction les longues plages de sable sur la côte de Catane!


      À NOTER


      • CLIMAT : L'hiver constitue la saison la plus arrosée, les températures sont modérées bien que les reliefs dominant Palerme et autour de l'Etna soient parfois recouverts de neige. Le printemps est une bonne période pour visiter la Sicile, surtout en mai-juin. L'été peut être torride, surtout quand souffle le sirocco, vent sec et brûlant d'origine africaine. En été, il pleut rarement, mais des orages peuvent se produire.
      • GASTRONOMIE : La cuisine sicilienne est un riche mélange de parfums et de saveurs, de traditions locales et d'influences diverses. La découverte de la cuisine locale est à recommander absolument!
      • Pour découvrir l'intérieur du pays, nous vous recommandons vivement de louer une voiture
      • Une randonnée vers l'Etna constitue un must absolu. Cela peut se faire en jeep mais aussi à pied. Vous pourrez grimper jusqu'à une certaine hauteur en fonction de la météo et de la situation du volcan. Selon les conditions climatiques, vous visiterez la face nord ou sud. Dans tous les cas, munissez-vous d'un pull bien chaud et de bonnes chaussures de marche. Sur le volcan, il peut faire terriblement froid et la descente vers le gouffre est assez ardue. Plus d'infos via votre agent de voyages ou à l'hôtel.

      Normandie: 1944-2014

      publiée le 14 janvier 2014


      La Normandie à l'honneur en 2014 pour le 70e anniversaire du Débarquement. Le département de la Manche vous invite à revivre le D-Day et le déroulement de la Bataille de Normandie. Au matin du 6 juin 1944, 156.000 soldats débarquent sur les côtes normandes, parmi eux 20.000 parachutistes. Ce 70e anniversaire sera l'occasion de découvrir ou redécouvrir de nombreux sites et musées à la mémoire de ces véritables héros.


      Dans la Manche, de nombreuses initiatives ont vu récemment le jour pour favoriser ce tourisme de mémoire. Ainsi, les casemates de la Batterie d'Azeville ont 'retrouvé' leurs peintures de camouflage en mai dernier, recréées grâce à des photos d'archives. Les vestiges du Mur de l'Atlantique, ligne de défense allemande, sont toujours visibles. Le nouveau Normandy Tank Museum expose l'une des plus importantes collections privées en France de blindés et véhicules militaires de la Seconde Guerre Mondiale.


      Proche du Mont-Saint-Michel, le cimetière américain de Saint-James et ses 4410 stèles blanches rappelle le lourd tribut payé par ces jeunes gens venus libérer l'Europe. Le Musée du Débarquement d'Utah Beach, magnifiquement rénové en 2011, conserve une grande collection de témoignages. Il accueille l'un des trois exemplaires de bombardier B26 Marauder encore visibles dans le monde. Une visite au Mémorial de la Liberté retrouvée à Quinéville plonge le visiteur dans la vie quotidienne des Français sous l'occupation.


      Vous souvenez-vous de ce petit village de Sainte-Mère-Eglise devenu célèbre par son malheureux parachutiste blessé au pied et accroché par la toile de son parachute au clocher de l'église... Emprisonné, John Steele s'échappe pour rejoindre les troupes alliées, est hospitalisé en Angleterre et aura finalement la vie sauve. En souvenir, un mannequin parachutiste reste désormais suspendu au clocher de l'église... Cette petite ville propose plusieurs activités en lien avec le Débarquement. Ainsi, le Musée Airborne s'enrichira en mai 2014 d'une extension en forme d'aile d'avion. Retrouvez-vous à l'intérieur d'un C47 avec ses parachutistes prêts à sauter la fameuse nuit du Débarquement... La Ferme-musée du Cotentin propose de découvrir avec une tablette tactile l'organisation de la vie agricole sous l'occupation, une visite inédite ! Autre initiative, l'Office de Tourisme de la ville propose un circuit de 50 km autour de Sainte-Mère-Eglise avec un visio-guide. Grâce à un système GPS, le visiteur revit les événements sur son écran au fur et à mesure des 11 sites visités. Un carnet de route adapté aux enfants est disponible.


      Si la période des festivités officielles est d'ores et déjà très prise, le département de la Manche vous invite tout au long de cette année 2014 à vous replonger dans le souvenir de ces événements.


      À NOTER


      • Bruxelles - Sainte-Mère-Eglise : 552 km
      • Gastronomie : Huîtres, crevettes, bigorneaux, crabes, araignées, tourteaux, moules, praires et autres crustacés garnissent somptueusement les plateaux de fruits de mer proposés par les restaurants situés en bord de mer. Andouilles (à base de porc et fumées, à déguster froides et coupées en rondelles) et andouillettes (à base de veau et non fumées, à manger fumantes, grillées au feu de bois).
      • Depuis les premières heures de la Normandie, on trouve des écrits témoignant d'une activité fromagère. Camembert, Livarot, Bricquebec, Pont-L'Evêque et autres fromages AOC constituent un délicieux plateau de fromages locaux.
      • Aujourd'hui, la pomme est devenue indissociable de la Normandie, tout comme le cidre et le calvados! A présent, les producteurs diversifient leur fabrication et proposent aussi du poiré (à base de poires).
      • Sainte-Mère-Eglise n'est pas connue que pour son parachutiste, mais aussi pour ses biscuits! Le Biscuit de Sainte-Mère-Eglise (5, rue de la Division Leclerc) est un biscuitier qui, outre ses délicieux biscuits, propose un grand nombre de produits locaux. Une adresse à retenir!
      • Dans le hangar à dirigeables d'Ecausseville, les enfants (à partir de 7 ans) peuvent s'essayer à un vol en Aéroplume, allongé sous un ballon d'hélium avec des ailes battantes. Une expérience que les plus jeunes ne sont pas prêts d'oublier!

      Magique Miami

      publiée le 17 décembre 2013


      Miami offre un cocktail équilibré de soleil, détente, nature et glamour, le tout agrémenté d'une petite touche latino-américaine...


      Dites 'Miami' et aussitôt des images d'océan et de soleil viennent à l'esprit... Miami Beach nous offre un plongeon direct et immédiat dans l'une ou l'autre série télévisée américaine... Plage de sable blanc, eau de mer turquoise, joggeurs bien bronzés et, en arrière-fond, des maisons Art Déco. Au sud de Miami, surnommé South Beach ou Sobe, on visite le célèbre quartier Art Deco District. C'est le seul lieu au monde avec autant de bâtiments Art Déco (+ 800!). Après le terrible ouragan de 1926, la plupart des bâtiments furent détruits. Tout fut reconstruit selon le style en vogue entre 1920 et 1940, mais avec une petite note tropicale (palmiers, flamants roses, tons pastel,...). D'où le nom Tropical Art Deco. Les plus beaux bâtiments Art Déco se situent sur Ocean Drive, Collin Avenue et Washington Avenue. A Ocean Drive, arrêtez-vous devant le numéro 1116, la Casa Casuarina, connue comme l'ancienne Versace Mansion. Le fameux créateur de mode était l'ancien propriétaire de ce superbe exemple Art Déco qu'il fit modifier en palais de style toscan. Le 15 juillet 1997, il fut abattu devant l'escalier de sa maison. Par la suite, cette villa fut transformée en hôtel de luxe.


      La Eight Street, mieux connue comme Calle Ocho, constitue le cœur du célèbre quartier latino Little Havana avec un tas de petits magasins et restaurants cubains. Lors de votre visite au Bay of Pigs Museum (Baie des Cochons), vous approfondirez l'histoire cubaine. Le petit musée se situe dans la 9th street (et SW 18th avenue). Photos, articles de presse et divers documents évoquent le coup d'état manqué à Cuba en 1961 par les opposants de Castro soutenus par les USA.


      Les amateurs de nature seront également comblés à Miami. Les deux grands parcs nationaux de Biscayne et Everglades se prêtent à merveille aux randonnées à pied, à vélo ou à cheval. Le Parc National de Biscayne compte quelque 700 km2 dont 95% sont recouverts d'eau. Un paradis pour les plongeurs avec de nombreux récifs coralliens. Sur place, on peut louer un kayak, un canot ou tout autre transport aquatique pour découvrir la baie et les multiples îlots (environ 40!). Pour ceux qui veulent admirer les fonds marins sans se mouiller, le glass-bottom boat (fond en verre) constitue une bonne solution. Le Parc National d'Everglades se trouve - avec raison - sur la liste du Patrimoine de l'Unesco. Cette énorme zone marécageuse constitue aujourd'hui encore le milieu de vie des Indiens et on y croise crocodiles, alligators et bon nombre de reptiles et oiseaux. Visitez-le à pied, en canoë ou en air-boat (petit hydroglisseur). Avec ce dernier, on glisse comme si on volait au-dessus de l'eau et de la végétation des marais!


      Prêt pour le départ? Passez nous voir pour un conseil dans le choix de votre séjour à Miami!


      Vol direct pour Miami!


      Envolez-vous avec Jetairfly vers la Floride. Un vol direct Zaventem-Miami sera opéré deux fois par semaine dès le 4 avril. L'aller simple déjà à partir de 199,99 euros! Séjournez au cœur de la branchée Miami ou à Fort Lauderdale, la 'Venise de l'Amérique'. Parcs d'attraction, sports nautiques et shopping vous attendent...


      Skier au Canada

      publiée le 10 décembre 2013


      C'est au cœur du Québec, dans les Laurentides, que se niche Tremblant, station de ski piétonnière très prisée. A 130 km au nord-ouest de Montréal, Tremblant constitue un must des sports d'hiver en Amérique du Nord! La station se situe à 230 mètres d'altitude, avec un sommet des pistes à 875 mètres, mais soyez sans crainte: là-bas, l'enneigement est assuré pendant les longs mois d'hiver! Charme des maisons aux couleurs pastel, infrastructures modernes pour le ski et autres sports de neige, chaude ambiance après-ski...L'influence française se reflète dans les petits restaurants et les boutiques, nous sommes bien au Québec! La remontée 'Cabriolet' traverse Tremblant de part en part et permet de rejoindre facilement tous les coins de la station. Le ski se pratique sur 4 versants du Mont Tremblant. Le versant sud (donnant sur le lac) offre des pistes variées pour rejoindre la station, le versant nord propose des descentes plus difficiles, le versant 'Soleil' privilégie raquettes et ski de fond à travers de pittoresques sentiers. Enfin, le versant 'Edge' est destiné à la fois aux familles et aux skieurs hors-pistes. Au total, la station offre 80 km de pistes de différents niveaux. En dehors du ski, une foule d'activités hivernales s'offrent aux vacanciers: traîneau à chiens, équitation dans la neige, motoneige, escalade sur glace, observation de cerfs,... Trois secteurs de snowparks attendent les amateurs: Parc Nord (débutants), Parc Alpine et Parc Adrénaline (chevronnés). Pour les randonneurs, un réseau de plus de 80 km de sentiers est mis à leur disposition (à pied ou en raquettes). Les plus jeunes (à partir d'un an) pourront être déposés à la halte-garderie à la base du versant sud.


      Pour se détendre après le ski, en route vers l'un des nombreux Spa, comme par exemple l'aquaclub La Source (à moins que vous ne disposiez d'un Spa directement à votre hôtel...). Dans les petits bars, cafés et crêperies, l'après-ski se prolonge souvent bien tard alors que la place centrale accueille des groupes musicaux. Mais peut-être préférez-vous effectuer quelques glissades sur la patinoire ou assister à un match de hockey sur glace (sport national canadien s'il en est!). Plus tard dans la soirée, après un café au coin de la cheminée dans le lobby-bar de votre hôtel, vous tenterez peut-être votre chance au tout nouveau casino... qui sait?


      A noter, pour les familles, que de nombreux hôtels offrent des chambres très vastes et des suites familiales de 40 à 50 mètres carrés! Ces chambres-là aussi sont offertes en promo pour les réservations précoces! Vous pouvez réserver en même temps que votre hôtel, votre ski-pass (avec une belle réduction!), votre matériel de ski et des sorties en motoneige ou traîneau à chiens.


      Enfin, que diriez-vous de combiner vacances de ski et culture? Il vous est tout à fait possible de combiner un séjour à Tremblant avec la découverte de la métropole animée de Montréal. Montréal vaut le détour: balade en calèche dans le cœur historique, visite de l'impressionnante cathédrale, promenade le long du vieux port sur le Saint-Laurent, parc Mont-Royal ou visite des sous-sols (Montréal dispose aussi d'une véritable ville souterraine!).


      À NOTER


      • Les personnes de moins de 21 ans ne peuvent se faire enregistrer seules dans la plupart des hôtels. Elles doivent être accompagnées de minimum une personne de + de 21 ans.
      • Motoneige : un permis de conduire belge ou international valide est requis et l'âge minimal pour conduire est de 21 ans.
      • Le sirop d'érable, bien sûr, se retrouve dans de nombreuses déclinaisons culinaires et les 'cabanes à sucre' ne sont jamais loin (récolte et traitement de la sève sucrée)! Le jambon fumé au bois d'érable mérite aussi d'être cité. Au Québec, vous pourrez déguster d'excellents plats de saumon et autres poissons (l'océan n'est pas loin!). La célèbre smoked meat de Montréal consiste en un petit pain fourré de viande de porc fumée préparée selon une ancienne recette traditionnelle. Les pommiers sont nombreux et le cidre de pommes, tout comme de savoureuses tartes aux pommes, sont fabriqués dans la région. Et puis, comment ne pas citer la fameuse poutine...Ce mets se compose de frites et de morceaux de fromage recouverts d'une sauce brune ou barbecue. A manger résolument après le ski et non avant!

      Jersey, l'exotisme près de chez vous

      publiée le 3 décembre 2013


      Les îles anglo-normandes: un mélange de flegme britannique et de charme français, couronné par un climat privilégié toute l'année. Petit tour à Jersey...


      Jersey, la plus méridionale et la plus étendue des îles anglo-normandes, se situe en réalité bien plus près de la France (12 km) que de sa patrie britannique (170 km). Ses dimensions lilliputiennes de 16 km sur 10 et 115 km2 de superficie totale n'empêchent pas une grande variété et beauté de paysage.


      Le vélo ou la marche constituent les deux meilleurs moyens de transport pour partir à la découverte de Jersey... à condition de ne pas craindre le relief marqué des 75 km de chemins qui sillonnent l'île. Commencez votre tour par la capitale Saint-Hélier, qui doit son nom à un ermite né au 6e siècle... à Tongres! Laissez-vous séduire par les nombreux magasins de souvenirs et jetez un coup d'œil au Marché Central couvert où les caisses de fruits et légumes rivalisent de couleurs. Une belle ambiance à vrai dire! Plus culturel, le passionnant Musée Maritime de Jersey dans un entrepôt à proximité du port. Par là aussi se trouve la plus grande attraction de l'île: les tunnels de guerre, qui esquissent le récit de l'occupation allemande pendant la seconde guerre mondiale. Hitler lui-même donna l'ordre de faire de Jersey une forteresse inébranlable et des milliers de prisonniers y furent conduits. Plus tard, un hôpital militaire moderne fut installé dans ces sous-sols, pouvant accueillir jusqu'à 500 patients.


      Autre point de curiosité, le château de Mont Orgueil, sur la côte Est. Au sommet d'un éperon rocheux, il domine fièrement le paysage et plonge les plus jeunes dans les récits de cape et d'épée. Si vous aimez vous balader sur le sable mouillé, vous pouvez vous y rendre à pied à marée basse. Les enfants peuvent se défouler dans le château et se déguiser en gente demoiselle ou vaillant chevalier.


      Autre visite agréable pour petits et grands, le Durell Wild Life Trust, un zoo particulier, issu de l'initiative d'un riche citoyen qui consacra sa fortune à rassembler des animaux exotiques menacés d'extinction. On y découvre dans un très beau cadre de nombreux mammifères (notamment des gorilles) tout comme des oiseaux, reptiles, amphibiens,... Une visite à ne pas manquer!


      Envie de découvrir l'île sous toutes ses facettes? Longez alors les 25 km du sentier côtier. A chaque virage, une vue splendide vous attend! Une façon idéale de vous plonger dans l'histoire de l'île et de découvrir les nombreux petits ports et plages de sable. Envie de plus? Rejoignez en bateau l'île fleurie de Guernesey et les trois petites îles surprenantes d'Alderney, Sark et Herm.


      EN PRATIQUE


      • Traversée avec la voiture : Se rendre à Saint-Malo (645 km au départ de Bruxelles) et prendre le ferry avec Condor Ferries. Durée de la traversée: environ 1h20. Suggestion: profitez-en pour découvrir Saint-Malo pendant un jour ou deux avant d'effectuer la traversée! Pour info : traversée Jersey-Guernesey : durée environ 1 heure
      • Traversée piéton : Depuis Carteret ou Granville, il est aussi possible pour les piétons d'effectuer la traversée vers Jersey avec Manche Iles Express (Carteret, durée d'environ 45 minutes; Granville, durée environ 60 minutes)
      • CLIMAT : Jersey connaît un climat maritime tempéré avec des étés pas trop chauds et des hivers pas trop froids. En hiver, l'île bénéficie du courant chaud du Gulstream et peut être parfois sujette à des vents forts, voire des tempêtes. Les fortes tempêtes (vent de force 8 à 10) se produisent très occasionnellement, mais quasi jamais en été. Aux périodes les plus chaudes de l'été, la température peut atteindre les 25°. Meilleure saison pour voyager : de mai à septembre.

      Roadtrip au Far West

      publiée le 26 novembre 2013


      Si le Far West vous fascine, rendez-vous en Amérique centrale! Dans les Etats du Colorado, de l'Arizona et de l'Utah, découvrez les territoires où s'affrontaient cow-boys et indiens...


      Même si cela semble très tentant de parcourir ce trajet à cheval, nous conseillons tout de même de louer une voiture! Notre route démarre à Mesa Verde. Ce parc naturel du Colorado était jadis peuplé par les Indiens Anasazi. Les guides du parc expliquent volontiers pourquoi ce peuple intrigant disparut soudainement de façon mystérieuse. Sur place, vous pouvez loger dans un Lodge et bénéficier alors le soir d'une vue splendide sur tout le parc au soleil couchant. Au restaurant (à un jet de pierre des Lodges), on se laisse volontiers tenter par un délicieux et gigantesque steak.


      Après un trajet en voiture de trois heures à travers le désert (optez pour l'air conditionné dans la voiture!), vous arrivez au point le plus célèbre dans l'ouest américain, Monument Valley. Ces formations rocheuses uniques (et la chaleur...) vous coupent littéralement le souffle, quelle merveille! On y circule en voiture ou, tel un vrai cow-boy, à cheval. L'hôtel The View (exploité par des Indiens Navajo) offre une vue magnifique sur ces rochers mondialement connus. Le soir, après un repas typiquement indien pris au restaurant de l'hôtel, on part assister à la projection en plein air d'un film de John Wayne (le cow-boy par excellence) alors que les impressionnantes formations rocheuses nous lancent leurs derniers reflets rougeâtres juste avant la tombée de la nuit.


      Envie de passer du côté des cow-boys pour un moment (à moins que ce ne soit celui des indiens...)? N'hésitez pas à venir vous informer à l'agence sur les séjours possibles dans cette région des Etats-Unis!


      À NOTER


      • GASTRONOMIE : Les steak houses sont bien sûr l'endroit indiqué pour déguster une bonne viande rouge. Il vous faudra choisir entre différentes sortes de steaks (comme le tenderloin, le sirloin, le New York,...). En général, les plats sont archi copieux! Les Indiens cultivent, comme jadis, maïs, fèves et potirons sur les hautes terres. Outre la traditionnelle salade, voilà donc de quoi accompagner votre pièce de viande. Attention, sur les territoires indiens, l'alcool est strictement prohibé. Il ne vous sera donc pas possible de déguster une petite bière...
      • Monument Valley, entrée sur la route 163 (38 km de Kayenta et 33 km de Mexican Hat), entrée payante, le 'Monument Valley Visitors' Center' se situe à 0,5 mile après l'entrée du parc. Juste en face commence la piste de pierres et graviers de 30 km.
        • en minibus: dès votre arrivée dans le parc, des Indiens vous proposent divers circuits accompagnés d'un guide Navajo. En plus de la boucle accomplie par les voyageurs individuels, on accède à une partie supplémentaire (notamment Mystery Valley). On peut aussi approcher des Navajos et visiter un 'logan' (habitation traditionnelle en bois, brindilles et argile, certes fort touristique...).
        • en voiture: comptez 2 à 3 h, un plan vous sera remis où sont repris les 'monuments' les plus époustouflants (blocs rocheux aux formes particulières).
        • à cheval: la balade avec guide Navajo dure environ 1h30. Calme absolu et moment exceptionnel garanti. Songez à éviter les heures chaudes, l'idéal est de partir vers 18h (emportez eau et chapeau!). Possible avec des enfants à partir de 8 ans (même sans expérience). Des formules plus longues sont proposées également.
        • en hélicoptère: survol aérien du Grand Canyon et de Monument Valley, budget assez élevé...

      New-York en famille

      publiée le 12 novembre 2013


      New York en version parents-ados? Voici nos bons plans, que ce soit pour la période Noël ou à tout autre moment de l'année!


      New York, ville de la démesure, tout y est plus grand que partout ailleurs. Aussi, pour un séjour en famille, évitez de vouloir visiter la city de fond en comble, d'ailleurs, vous n'y arriverez pas!


      Traversez Times Square en levant les yeux vers les enseignes lumineuses. Eventuellement, faites la file au kiosque TKTS pour acheter à moitié prix les entrées d'une comédie musicale pour le soir même. C'est à Times Square aussi qu'il faut être au réveillon de Nouvel An afin de décompter avec la foule les dernières secondes avant l'An Nouveau...


      Le shopping de vos adolescents passera certainement par les environs de la Fifth Avenue. Abercrombie & Fitch, Urban Outfitters et autres enseignes branchées. Incontournable également, le M&M's store. Imaginez la célèbre pastille chocolatée déclinée dans toute la panoplie des accessoires sur 3 étages: t-shirts, bijoux, tasses, décorations de Noël,... Après le chocolat, la technologie et l'immense Apple Store où l'on peut tester les derniers iPads, iPods et autres. Les plus jeunes se plongeront, eux, avec délice dans l'immense Disney Store. En décembre, illuminations high tech et pères Noël en tous genres agrémentent le shopping!


      Une petite faim se fait sentir? Peut-être l'occasion d'essayer les Food Trucks, ces petites camionnettes spécialement aménagées proposent chacune leurs spécialités culinaires, salées ou sucrées, souvent d'un très bon niveau. Plats du jour à base de riz, pâtes, légumes, viande ou poisson,...


      Testez votre équilibre sur la patinoire du Rockfeller Building, le second plus haut building après l'Empire State Building (lui aussi un must!). Entre 20 heures et minuit, vous pourrez monter en ascenseur vers les plateformes d'observation ('Top on the Rock') situées entre les 67e et 70e étages. De là, une vue impressionnante sur Central Park, la Statue de la Liberté et l'Hudson River vous attend. A la période de Noël, les patinoires agrémentent les divers parcs new-yorkais de même que les marchés de Noël. Un grand sapin multicolore est alors installé à la patinoire du Rockfeller building. A cette saison, les calèches autour de Central Park se parent de guirlandes chatoyantes. Emmitouflez-vous, le froid peut être rigoureux! Heureusement, les vendeurs de marrons chauds ne sont jamais très loin. La patinoire de Central Park, ses centaines de petits écureuils, ses immenses pelouses et lacs artificiels détiennent un petit bout du mythe new-yorkais. L'été, il est possible de pratiquer de la barque ou d'y jouer avec des maquettes de voiliers. Toutefois, restez prudent et ne vous y aventurez pas la nuit.


      Le lendemain, après 15 minutes de bateau depuis Battery Park vers Liberty Island, découvrez la Statue de la Liberté et ses imposants 103 mètres de hauteur! Son socle abrite l'American Museum of Immigration. Vous pourrez y assister à une introduction audio-visuelle relatant toute l'histoire des Indiens d'Amérique et des migrants.


      Côté musées, il faudra effectuer un choix précis en fonction des intérêts des jeunes voyageurs: la section Egyptologie au Metropolitan Museum of Art, la salle des dinosaures de l'American Museum of National History ou la culture indienne au National Museum of the American Indian? A moins que 'The New York Experience' ne vous tente plus avec son récit de la ville en quadriphonie sur 16 écrans... A vous de choisir!


      Vos enfants en redemandent? Alors, il faudra revenir!


      Pérou: une destination variée!

      publiée le 29 octobre 2013


      Le Pérou offre de multiples possibilités à ses visiteurs: nature magnifique, culture intrigante et... aventure!


      La plupart des circuits, individuels ou en groupe, commencent et se terminent à Lima, la capitale. Une ville très étendue avec environ 9 millions d'habitants. Miraflores et Barranco constituent les quartiers les plus importants à proximité du centre-ville.


      De Lima, nous nous dirigeons vers Paracas, avec les îles Ballestas, version miniature des îles Galapagos. Pingouins, otaries, flamants roses et pélicans vivent ici en très grand nombre. Après un transfert de quelques heures, nous arrivons à Nasca, une ville un peu poussiéreuse, surtout connue pour les glyphes Nazca. Aujourd'hui encore, ces dessins géants représentent un mystère. Quelle fut l'origine de ces tracés? Beaucoup d'explications à ce sujet, mais aussi des hypothèses très variées!


      D'Arequipa, déjà à 2000 mètres d'altitude, nous nous dirigeons vers Chivay, la haute montagne où nous admirons les plus grands oiseaux au monde sur le Cruz del Condor. Impressionnant! Ensuite, nous poursuivons vers Puno, à 4000 mètres, qui sera le point de départ idéal pour le lac Titicaca. Les îles flottantes des Indiens Uros (faites de roseaux) constituent la principale curiosité de la région. A Amantani, les touristes peuvent séjourner aux côtés des habitants. Une expérience unique afin de se plonger complètement dans la tradition locale! La famille prépare le repas et, le soir venu, vous revêtez le poncho traditionnel pour assister à une fête Inca. On quitte Puno avec l'Andean Explorer, train du début du siècle dernier, pour se rendre à Cusco, probablement la plus belle ville du Pérou. Là, un vol en avion nous emmène à Puerto Maldonado, du côté de la jungle. En plein cœur de la jungle, nous optons pour un très beau lodge. Ici, les excursions s'imposent à nous, une soirée à la recherche de... tarentules (!), une croisière sur la rivière pour tenter d'apercevoir des caïmans, une partie de pêche de piranhas,... De la fenêtre de la chambre, nous admirons perroquets, singes et grands papillons colorés, une vision mémorable.


      Après trois jours dans la jungle, nous retournons vers Lima pour une dernière soirée dans la capitale. Les adieux se font en douceur et... gourmandise autour d'un repas chez Gaston Acurio, chef péruvien très renommé.


      Comme on l'avait dit... nature, culture et aventure!


      EN PRATIQUE


      • Décalage horaire : Bruxelles : GMT+1 Pérou GMT-5
      • 1 EURO = environ 3,70 PEN (Sol péruvien)
      • Quels vêtements emporter pour un circuit au Pérou? En fait, un peu de tout! Cela dépend des lieux parcourus au cours votre circuit, mais sans aucun doute, vous connaîtrez des différences de température très importantes. Dans la jungle, il peut y avoir 35°C et plus, alors que la nuit, au cours d'un trekking en altitude, vous pourrez connaître -10°C!
      • Le cocktail le plus connu est le Pisco Sour. Ce cocktail viendrait, à l'origine, de la ville de Pisco et est composé de l'alcool local très relevé, mélangé à du jus de citron et un blanc d'œuf. Ce cocktail se décline avec de nombreuses variantes.
      • Ne pas être effrayé si on vous propose au menu du cuy, particulièrement apprécié dans la région de Cusco. Le cuy est connu chez nous comme animal domestique... le cobaye!

      Sous le charme californien

      publiée le 8 octobre 2013


      Cheveux au vent, vues dégagées, petites baies insoupçonnées et plages de sable doré... bienvenue sur la Highway 1, cette route unique longeant la côte ouest de San Francisco à Los Angeles.


      Au nord de la Californie, San Francisco, berceau des chercheurs d'or, des hippies et de la révolution Internet, constitue un excellent point de départ de votre road trip! Mais avant de monter en voiture, profitez de la vie dans la Golden City. San Francisco est l'une des rares villes américaines où il fait bon se promener à pied et à vélo. Attention, les routes peuvent être pentues! Passez au ralenti le long des magasins et cafés dans le bas de la ville, puis dirigez-vous vers le grand parc de la ville, visitez au passage les magnifiques musées et poursuivez par Fisherman's Warf, le long de la promenade du Golden Gate, jusqu'au pied du fameux pont. Une balade couronnée par une vue superbe sur la baie!


      Prêt pour un incroyable road trip? Ouvrez toutes les vitres de votre Cadillac et traversez le Golden Gate pour monter sur la Highway 1.


      Monterrey constitue la première étape sur la route vers Los Angeles. Ce petit village de pêcheurs devint mondialement connu quand John Steinbeck y situa l'action de son roman Cannery Row. Aujourd'hui, le village de pêcheurs s'est transformé en station balnéaire populaire baignée d'un charme victorien et entourée d'une nature époustouflante. Ne manquez pas le 17-Mile Drive qui vous emmène le long du Lone Cypress, un arbre vieux de plus de 200 ans perché sur un rocher dangereusement incliné. Ensuite, vers le sud, arrive la partie la plus surprenante de la Highway 1, Big Sur. La ligne côtière fantaisiste fait alterner impressionnantes falaises, plages désertes et paysages grandioses. En descendant la route, vous passez devant l'une des plus étonnantes extravagances architecturales: Hearst Castle. Pour les amateurs de luxe décadent!


      Etape suivante, Santa Barbara, station balnéaire à l'architecture de style espagnol et avec, pour arrière-fond, la montagne de Santa-Ynez. Succulente cuisine mexicaine, shopping et farniente sur la plage, voilà le sud de la Californie! Depuis Santa Barbara, il n'y a plus que 150 km jusqu'à Los Angeles. Montez d'un cran le volume de la radio et, avant d'arriver à Los Angeles, arrêtez-vous aux plages illustres de Malibu Beach, Santa Monica ou Venice Beach. La meilleure manière de révéler la star qui sommeille en vous! Plongez ensuite dans l'atmosphère hollywoodienne unique de Los Angeles. Visitez les studios de cinéma, repérez quelques stars sur le Walk of Fame, longez en voiture le mythique Sunset Boulevard, flânez le long des boutiques de luxe de Beverly Hills,... Les amateurs d'art sentiront leur cœur battre un peu plus vite en parcourant les extraordinaires collections du musée Getty.


      Sous le charme californien et encore un peu de temps devant vous? Songez à un retour vers San Francisco par l'intérieur du pays, le long des parcs nationaux. Là vous attendent Death Valley, le Grand Canyon, le parc National du Yosemite,... A moins de garder cette partie spectaculaire pour un prochain voyage? A vous de voir!


      EN PRATIQUE


      • Pour les vols de Bruxelles à Los Angeles ou San Francisco avec une escale, comptez de 12 à 15 heures au total. Décalage horaire : Los Angeles GMT -8 // Bruxelles GMT+1
      • Les vins californiens sont connus dans le monde entier. A San Francisco, Dogpatchwineworks constitue une excellente 'Winery' (maison de vins) où l'on peut déguster une grande variété de vins californiens (www.dogpatchwineworks.com).
      • Entre Monterey et Santa Barbara, vous pouvez nager à la rencontre de dauphins et baleines quasi toute l'année. Infos www.montereywhalewatching.com ou pour Santa Barbara www.condorexpress.com/whale-watching.
      • Louer une décapotable? Bonne idée, voilà la meilleure façon de ressentir le 'Californian feeling'! Faites-le néanmoins à l'avance via votre agence de voyages. Une façon d'éviter à coup sûr toute mauvaise surprise! Prévoyez des vêtements chauds, surtout à San Francisco. Au nord, un vent froid peut souffler toute l'année.

      Punta Cana : paradis sous les palmiers…

      publiée le 10 septembre 2013


      La République Dominicaine offre un étonnant mélange de plages de sable blanc et de paysages tropicaux. Parcs naturels, sports nautiques et usines de rhum et cigares constituent de précieux atouts pour cette destination!


      Non, vous ne rêvez pas: des palmiers se balancent au gré du vent et la mer turquoise des Caraïbes vient lécher le sable blanc... Ce n'est pas une carte postale mais bien l'un des paysages réels de la région de Punta Cana, au sud-est de la République Dominicaine. Là-bas, les sports nautiques sont rois: véliplanchistes, plongeurs et autres sportifs aquatiques y trouveront leur bonheur. A noter que le ski nautique et le jet-ski sont en principe interdits par la loi dans toutes les zones de l'île pour la tranquillité des vacanciers. Comme la plage descend en pente douce, cette destination convient parfaitement aux familles avec enfants.


      Les amateurs de nature et environnement trouveront également leur bonheur. Le parc écologique de Punta Cana, zone protégée de plus de 900 hectares, accueille une faune et flore des plus riches et englobe un récif corallien de 8 km. Des visites guidées sont organisées pour découvrir au mieux cet environnement extraordinaire. A quelques kilomètres d'Arena Gorda (où s'est ouvert l’hiver passé le tout nouveau RIU Palace Bavaro), découvrez en famille le parc marin Marinarium à bord d'un bateau à fond transparent. Le Parc National de l'Est, formé de forêts humides, englobe l'île de Saona et ses paradisiaques plages de sable blanc. Il comprend aussi plus de 400 grottes dont bon nombre sont ornées de peintures rupestres réalisées par les anciens habitants de l'île (avant l'arrivée des colons espagnols), les Tainos. Là-bas, les espèces végétales et animales ne se comptent plus!


      La ville d'Higüey, à environ 50 km de Punta Cana, attire, elle, de nombreux pèlerins pour sa vierge miraculeuse dans la Cathédrale Nuestra Senora de Altagracia. La capitale, Santo Domingo, également au sud de l'île, vous séduira avec son architecture coloniale et ses charmantes venelles étroites. Vous pourrez aussi partir à la découverte des contreforts des chaînes montagneuses de l'Est en pick-up.


      Pour plus d'informations sur la région de Punta Cana, n'hésitez pas à venir nous voir!


      EN PRATIQUE


      • Vols directs Jetairfly sur Punta Cana au départ de Bruxelles plusieurs fois par semaine (temps de vol entre 9 et 13 heures selon l'escale éventuelle)
      • Décalage horaire de 5 heures
      • Ne pas perdre de vue que les Caraïbes sont, entre juillet et novembre, une zone sensible aux ouragans
      • Pas de vaccin obligatoire, prévoyez un produit anti-moustiques et évitez de boire l'eau du robinet
      • Cigares : la République Dominicaine se hisse au 1er rang des producteurs de cigares (600 millions d'unités par an). Un petit 'truc' : vérifiez toujours la présence de l'inscription 'Hecho A Mano' (fait à la main).

      CUBA : plage, nature et culture

      publiée le 27 août 2013


      Dites 'Cuba' et des images de voitures old timer, de cigares et salsa vous viennent aussitôt à l'esprit. Au-delà de ces images, Cuba constitue un centre d'intérêt exceptionnel pour les voyageurs...


      La ville coloniale de La Havane vous transporte en quelques secondes dans les années 50. Plongez dans la culture cubaine, admirez sa merveilleuse architecture... et ses merveilleux Oldtimers américains! La capitale compte trois quartiers: Havana Vieja, la partie la plus ancienne avec de nombreux vestiges historiques, Centro Havana, aux bâtiments d'époques et styles architecturaux variés et Vedado, le centre politique et administratif de la ville avec ses grands immeubles modernes.


      Dans le vieux centre, nous nous baladons avec ravissement le long des ruelles pittoresques. Une visite au « Museo de la Revolucion » s'impose pour mieux comprendre l'état socialiste cubain. Impossible de passer à côté du « Capitolio », cette imposante réplique du bâtiment de Washington datant de 1929. Il abrite à présent le Ministère des Sciences, de la Technologie et du Milieu. Le soir, nous nous rendons le long du boulevard Malécon. Se plonger dans le tempo de La Havane constitue une expérience à recommander! Pour déguster un Cuba Libre ou un rafraîchissant Mojito, nous choisissons la « Bodeguita del Medio », jadis le café de prédilection de l'écrivain Ernest Hemingway qui y écrivit plusieurs de ses célèbres romans.


      Mais Cuba ne se résume pas à La Havane. Nous nous rendons à Trinidad, véritable musée en plein air, classé - tout comme La Havane - au Patrimoine Mondial de l'Unesco. Cette petite ville coloniale restaurée avec goût dégage une atmosphère agréable et apaisante. Le charme opère surtout le soir. Les Cubains se rassemblent alors à la « Casa de la Musica » ou la « Casa de la Trava » pour jouer de la musique et danser au son d'une sensuelle salsa.


      Nous faisons ensuite étape à Santa Clara, ville de la Révolution. Les fans de Che Guevara pourront visiter l'impressionnant mausolée du chef de la guérilla.


      Notre intérêt pour les balades « nature » nous emmène vers l'ouest de l'île, direction Viñales. Un environnement magnifique pour des promenades à pied ou à cheval ou simplement un petit moment de farniente sur l'une de ces belles plages quelque peu abandonnées.


      A Pinar del Rio, comme dans toute cette région, véritable berceau des fameux cigares cubains, nous croisons de grandes plantations de tabac. Les grottes et les « magotes » (rochers calcaires) façonnent avec originalité le paysage.


      Nous terminons par Varadero, superbe lieu de vacances au succès toujours grandissant. Plages de sable kilométriques, eau azur et complexes hôteliers extraordinaires: tous les ingrédients sont rassemblés pour un séjour plage bien agréable. Varadero ravira les plongeurs: coraux et grottes sous-marines les y attendent!


      Cuba, c'est sûr, nous y retournerons un jour!


      EN PRATIQUE


      • Y ALLER: Vols directs Jetairfly le mardi et dimanche
      • DECALAGE HORAIRE: Belgique : GMT+1 / Cuba : GMT-5
      • MONNAIE: 1 peso (CUC) = environ 1,08 USD (ou 0,75 €) selon le cours du jour
      • Attention! Suite au boycott anti-américain, les dollars US, les cartes Maestro, American Traveller chèques et cartes de crédit American Express / Diners ne sont pas acceptées. Seules les cartes Visa et Mastercard sont admises car elles n'ont aucun lien avec des banques américaines. Soyez donc prévoyant!
      • CLIMAT: Cuba bénéficie d'un climat subtropical avec des températures avoisinant les 27°C toute l'année. Période la plus favorable: d'octobre à mai. Comme pour toutes les destinations dans les Caraïbes, la saison des ouragans s'étend de juillet à mi-novembre (risque accru en septembre et octobre).
      • GASTRONOMIE: La cuisine cubaine n'est probablement pas la plus raffinée mais celui qui cherche un peu découvrira de très bonnes adresses. Vous pourrez vous rendre dans les Paladares, petits restaurants privés, les restaurants d'état ou les restaurants des chaînes internationales (comme Melia). Pour un bon début, faites-vous plaisir avec un petit Mojito ou Daiquiri bien frais. Ne manquez pas au cours de votre séjour de déguster une langouste... servie avec les inévitables haricots noirs (!) et du riz. Autres accompagnements possibles: des bananes cuites ou une salade mixte. Régalez-vous!
      • SANTE: Pas de vaccin particulier exigé, emportez néanmoins votre trousse pharmaceutique de base ainsi que des produits contre les moustiques. Evitez de boire l'eau du robinet.
      • DEPLACEMENTS: les possibilités de transport abondent, de la Chevrolet 1954 à la vieille Lada en passant par le vélotaxi et autres... Dans tous les cas, établissez bien clairement le prix à l'avance!

      Highlands écossais : 100% nature!

      publiée le 25 juin 2013


      Notre suggestion: passer en un rien de temps de la branchée Glasgow aux Highlands écossais et combiner ainsi la visite d'une ville intéressante et des balades en pleine nature !


      Glasgow, plus grande ville d'Ecosse située à quelque 70 km d'Edimbourg, est très connue pour sa culture, son architecture et son design. La collection Burell, legs privé de l'armateur millionnaire William Burell, propose aux amateurs du genre de découvrir près de 9000 oeuvres d'art. Au programme: tapisserie, verrerie, statuaire (certaines statues de Rodin) et peinture (entre autres certains tableaux de Degas et Cézanne). A ne pas manquer non plus, la Glasgow School of Art, oeuvre de Charles Rennie Mackintosh, le citadin le plus illustre de la ville. Paradis pour les amateurs d'art, Glasgow satisfait tout autant les adeptes du shopping. Princes Square, Buchanan Street et Sauchiehall Street comptent un très grand nombre de boutiques. Pour rejoindre les Highlands depuis Glasgow, on longe le magnifique lac Loch Lomond, sur la frontière entre les Low- et les Highlands ainsi que le Parc National de Trossachs, le plus ancien d'Ecosse. A conseiller, le petit village de Luss et ses petites maisons ouvrières joliment restaurées. A la limite nord du lac Lomond, nous trouvons l'auberge légendaire The Drovers Inn, véritable curiosité locale. L'histoire de la plus ancienne auberge des Highlands remonte à plus de 300 ans. On y déguste le traditionnel 'Haggis', particulièrement savoureux!


      C'est à Glencoe, la vallée la plus connue d'Ecosse, que se déroula l'affrontement sanglant entre les McDonalds et les Campbells, les deux clans écossais les plus connus. Le centre local des visiteurs fournit maints détails à ce sujet. Les lacs des Highlands comblent les amateurs de pêche à la ligne. Cette région, berceau du tourisme écossais, compte plusieurs châteaux, comme le Castle Campbell et le Castle Stirling. Après une magnifique balade à travers collines, nous arrivons à la petite ville d'Oban, porte d'accès vers les îles Hebride, un groupe exceptionnel d'îles vierges sur la côte ouest. Depuis Oban, on rejoint en trois quarts d'heure Craignure, charmant petit port sur l'île de Mull. Cette île quasi immaculée au paysage authentique offre quelques belles et vastes plages de sable blanc peuplées seulement... d'innombrables moutons! Tobermory, seule et unique petite ville colorée de l'île, propose une visite de sa distillerie (la seule de l'île également!).


      Une balade le long de la côte occidentale assez broussailleuse demeure une expérience inoubliable. Si vous disposez d'encore un peu de temps, visitez aussi les îles Harris, Lewis et Skye, cela en vaut la peine! De retour sur la terre ferme, direction le superbe fort William. A proximité se situe le Ben Nevis, plus haut sommet de Grande-Bretagne, à 1344 mètres au-dessus de la mer. Ensuite, en suivant la route vers le Fort Augustus, on arrive finalement au fameux Loch Ness... et son célèbre monstre! Quelques heures de route permettent de revenir à Edimbourg depuis Inverness. Une autre solution est de longer la côte Est via les villes d'Aberdeen et Dundee.


      Une chose est certaine : la nature majestueuse des Highlands ne s'oublie jamais...


      GASTRONOMIE
      La cuisine écossaise a remarquablement évolué ces dernières années. On mange remarquablement dans bon nombre de restaurants mais à un prix tout de même assez élevé. Parmi les spécialités, l'Aberdeen Angus, reconnue comme meilleure viande de boeuf au monde. Cette viande se révèle juteuse et tendre après la cuisson, avec un petit goût inégalable. A la carte aussi, le saumon, autre succulente spécialité écossaise. Parmi les autres spécialités de poissons, le cabillaud, le flétan, l'aiglefin, la plie et le merlan. N'oublions pas le fameux Haggis, plat national écossais dont les abats de moutons constituent l'ingrédient principal. Le Haggis est généralement servi avec tout un cérémonial musical à la cornemuse. Autres délicieux plats écossais : bouillon, colcannon (pommes de terre avec du chou), crowdie (fromage crémeux),...


      Et puis bien sûr, la boisson nationale, le whisky! Distillé à partir de la fermentation d'une céréale maltée et vieilli en fûts en bois. Le Single Malt whisky s'obtient à partir d'orge maltée. La visite d'une distillerie, avec bien sûr une dégustation, fait partie de tout bon voyage en Ecosse!


      A NOTER


      • Le drapeau national écossais serait le plus ancien au monde. La croix de Saint André était déjà utilisée, selon la tradition, au 9e siècle. Elle fait partie de l'Union Jack depuis 1606.
      • Le Loch Ness est l'un des lacs les plus profonds et les plus grands d'Ecosse, avec une longueur de 37 km et une largeur de 1,6 km. Le lac a une profondeur de 226 mètres. C'est, après le Loch Lomond, l'un des plus grands lacs de Grande-Bretagne. Selon la légende, un monstre règne sur ce lac, répondant au nom de Nessie. S'il existe un tas de vagues photographies, l'existence du monstre n'a jamais pu être prouvée.
      • La meilleure période pour visiter l'Ecosse se situe entre avril et septembre; des vêtements chauds et imperméables sont néanmoins toujours à prévoir.
      • Le continent écossais possède une côte très étendue, 9.911 km de long. Si on y ajoute les îles, on arrive à une côte de 16.490 km. Il y a quelque 790 îles dont la plupart appartiennent aux Iles Shetland, Orkney ou Hebride. Lewis et Harris est la plus vaste, avec 2.200 km2.
      • Les Highlands écossais ont un climat maritime tempéré avec beaucoup de périodes humides. Les plus hauts sommets restent souvent cachés dans la brume. Précipitations nombreuses, neige en hiver. Néanmoins, il ne gèle que rarement. Les étés sont généralement doux et ensoleillés.

      Destination Cracovie

      publiée le 11 juin 2013


      Cité des rois de Pologne et ancienne capitale, Cracovie appartient au club très fermé des douze plus belles villes du monde classées à l'Unesco. A découvrir absolument!


      Le plan du centre historique, épargné par la guerre, demeure quasi inchangé depuis des siècles. Mais aujourd'hui, cette ville universitaire connaît une joyeuse effervescence! Les anciennes maisons abritent, pour la plupart, un bar, un restaurant, un café ou une boutique. Ainsi, les 'bars à lait' (souvent fréquentés par les étudiants pour leur ambiance sympathique et leur tarif raisonnable) se dissimulent souvent au fond d'une cour, d'un couloir ou en sous-sol. Cité à taille humaine, Cracovie se découvre aisément à pied, plaisir encore accru par l'aspect piétonnier du coeur de la ville. Si un trajet vous semble un peu long, le coût très raisonnable des taxis ne doit pas vous faire hésiter. Autre solution : les nombreux petits véhicules électriques 'City Tours'. Le coeur de la ville se concentre autour du Rynek (Grand-Place du Marché). Le beffroi de l'Hôtel de Ville et plusieurs églises entourent l'imposante Halle aux Draps. Tendez l'oreille à l'heure précise, un trompettiste sonne quelques notes du haut de la tour de l'Eglise Notre-Dame. Il pleut? Qu'importe, les souterrains du Rynek recèlent d'intéressants vestiges retraçant l'histoire de la ville!


      Dans l'espace laissé par les remparts (démolis au 19e siècle) se dresse une véritable oasis de verdure agrémentée de statues et fontaines. Au nord du Rynek, la rue Saint-Florian remonte vers l'unique porte de ville conservée de nos jours. A proximité, le musée des princes Czartoryski compte parmi ses richesses le délicat tableau de Léonard de Vinci 'La Dame à l'Hermine'. Côté musées, relevons le très intéressant musée de la Pharmacie proposant notamment des reconstitutions grandeur réelle de pharmacies des siècles passés.


      Pour descendre au sud du Rynek, empruntez la vivante rue Grodzka. Vous passerez devant maintes boutiques et longerez la façade baroque de l'Eglise Saints-Pierre et Paul avant d'atteindre la magnifique colline de Wavel. Dominant la Vistule, ce haut lieu national symbolise depuis le 11e siècle la coexistence du sanctuaire chrétien et du château royal. En visitant la cathédrale, lieu de couronnement et de funérailles royales, vous vous plongerez dans l'histoire de la dynastie polonaise. Le château royal se visite principalement pour ses remarquables appartements d'Etat. Pour retourner vers le Rynek, prenez cette fois la rue Kanonicza, sans doute la plus cléricale et la plus aristocratique de la ville. A l'est de la ville, le Collegium Maius constitue le plus ancien et plus prestigieux bâtiment de la fameuse université Jagellonne, fondée en 1364 par le roi Casimir le Grand. Ce lieu de savoir fut fréquenté par des étudiants aussi célèbres que Copernic ou le futur pape Jean-Paul II! Près de là, admirez aussi les vitraux Art Nouveau de la Basilique des Franciscains.


      De l'autre côté de la Vistule, vous plongerez dans la terrible histoire de la population juive de Cracovie avec les quartiers de Kasimierz et Podgorze. L'ancienne usine d'Oscar Schindler (cfr film La liste Schindler) abrite désormais une exposition permanente relatant la vie des Cracoviens aux heures les plus sombres de l'occupation. Il est vrai que les camps d'Auschwitz et Birkenau ne se trouvent qu'à 60 km de là...


      Dans un autre registre, la mine de sel de Wieliczka, incroyable labyrinthe souterrain, offre à nos yeux de magnifiques statues de sel, lacs salins ainsi qu'une chapelle immense aux majestueux lustres en cristal de sel. Un seul mot : impressionnant!


      EN PRATIQUE


      • L'aéroport international Jean-Paul II de Cracovie-Balice (KRK) se situe à 11 km à l'ouest de Cracovie. Pour rejoindre le centre-ville, un taxi vous coûtera en journée environ 50 Zloty (PLN) ou le train pour +- 20 Zloty (PLN).
      • La meilleure période météorologique se situe entre mi-mai et mi-septembre. Les étés polonais sont chauds mais sans excès, les pluies et orages peuvent être nombreux. L'hiver enneigé confère un charme particulier à la ville alors revêtue de blanc... à condition d'apprécier le froid!
      • La plupart des musées offrent un accès libre un jour par semaine, ce jour varie selon les musées. Si vous êtes là suffisamment de temps, renseignez-vous pour aménager vos visites ces jours-là!
      • Il existe aussi la Krakow Tourist Card incluant la gratuité des transports en commun et des musées (néanmoins, la ville se parcourant aisément à pied et le prix des entrées aux musées étant très raisonnable, faites votre calcul avant).
      • Ne quittez pas la ville sans avoir goûté un obwarzanek, un bretzel en forme d'anneau parsemé de différentes sortes de graines et vendu par des marchands ambulants sur les principales artères.
      • Pour vous déplacer, le minibus vous transporte dans quasi tous les coins de l'île, de plus c'est, un moyen de transport très bon marché. Les taxis coûtent assez cher. Des ferrys relient les différentes îles pour un prix très raisonnable, à recommander!
      • Vous pouvez également circuler par vous-même en Guadeloupe, les routes sont bien entretenues mais parfois assez étroites.
      • Combinez idéalement la Guadeloupe avec la découverte d'autres îles des Antilles Françaises, comme la Martinique et Saint-Martin.

      Un papillon nommé Guadeloupe...

      publiée le 28 mai 2013


      Autrefois, la Guadeloupe était appelée par ses premiers habitants Karukera, littéralement 'île aux eaux splendides'. En 1493, Christophe Colomb lui donna son nom actuel.


      Vue du ciel, la Guadeloupe ressemble à un splendide papillon doré dont les ailes se déploient entre Basse Terre et Grande Terre. La Rivière Salée (petit détroit) et Pointe-à-Pitre, la capitale, relient les deux îles. Avec ses quelque 20.000 habitants à peine, Pointe-à-Pitre a gardé une atmosphère de ville française de province. Dans ses ruelles, l'ambiance est animée, surtout le mardi, jour du marché. Une variété immense d'épices et de fruits exotiques rivalisent de couleurs. A quelques pas du marché se situe l'ancienne demeure de Saint-John Perse, pseudonyme d'Alexis Léger. Cette belle maison coloniale, aujourd'hui devenue musée, est dédiée au souvenir du poète, prix Nobel de littérature en 1960. Contrairement à ce que son nom indique, Basse Terre offre un paysage plutôt montagneux. Sur fond de vastes bananeraie, apparaît le volcan de la Soufrière, fumant toujours légèrement depuis des siècles. Il culmine à 1467 mètres, entouré d'une nature éblouissante. Aux alentours, de nombreux sentiers balisés invitent à la randonnée. Les chemins quelque peu envahis par les lianes et les papillons virevoltants ajoutent une petite touche d'exotisme. En quelques heures de marche à travers la forêt tropicale, on atteint le sommet des impressionnantes chutes de Carbet, dévalant 225 mètres sur trois niveaux. A proximité des chutes, le parc Floréal de Valombreuse mérite une visite. Plus de trois cents plantes tropicales colorent ce véritable joyau de la forêt, entre autres de nombreuses variétés d'orchidées sauvages, comme les typiques lys blancs antillais et de magnifiques bougainvilliers et hibiscus. Des milliers d'oiseaux et papillons y voltigent en toute liberté.


      Grande Terre offre une image fort différente. Ici dominent d'immenses plantations de canne à sucre et, ça et là, de charmants moulins et des falaises abruptes. C'est aussi à Grande Terre que se trouvent les plus belles plages de sable blanc de la Guadeloupe, d'ailleurs assez fréquentées en haute saison. Des cocotiers et amandiers géants veillent à ombrager agréablement les plages de Port-Louis et d'Anse-Bertrand. A voir aussi, la Pointe des Châteaux, le point le plus oriental de Guadeloupe d'où vous apercevez la petite île de la Désirade. Dans la mondaine station balnéaire de Saint-François règne une ambiance particulière. Cet ancien village de pêcheurs est à présent très recherché par les magazines de mode qui y dépêchent sur place les top-modèles pour des séances photos. Dans les restaurants aux alentours, on vous sert un délicieux homard, tout fraîchement pêché.


      Les plages de Sainte-Anne (et ses palmiers) ou de Gosier, près de Pointe-à-Pitre, raviront les amateurs de bronzette. Vous pourrez vous y prélasser au soleil, nager dans l'océan turquoise et admirer, le soir venu, un coucher de soleil absolument magique.


      Après une bonne nuit de repos, vous voilà prêt pour une nouvelle journée au paradis...


      INFOS PRATIQUES


      • Vols depuis Paris en 9 heures;
      • 5h de moins qu'en Belgique en été et 6h en hiver
      • Climat très stable, avec toute l'année des températures variant entre 22 et 30°C. Saison des pluies en septembre, octobre et novembre. Période conseillée pour voyager : entre février et avril.
      • La cuisine locale bénéficie de la proximité de la mer avec des plats typiques comme le bouillon de légumes aux poissons, le court-bouillon aux coquillages, les langoustes grillées ou la fricassée d'escargots de mer.
      • La langue véhiculaire est le français mais les habitants parlent souvent créole entre eux.
      • Pour vous déplacer, le minibus vous transporte dans quasi tous les coins de l'île, de plus c'est, un moyen de transport très bon marché. Les taxis coûtent assez cher. Des ferrys relient les différentes îles pour un prix très raisonnable, à recommander!
      • Vous pouvez également circuler par vous-même en Guadeloupe, les routes sont bien entretenues mais parfois assez étroites.
      • Combinez idéalement la Guadeloupe avec la découverte d'autres îles des Antilles Françaises, comme la Martinique et Saint-Martin.

      Corse, île impériale

      publiée le 7 mai 2013


      Rochers biscornus, baies romantiques, vastes plages, charmant arrière-pays, montagnes enneigées et maquis donnent ses couleurs à la Corse, berceau de Napoléon.


      Admirez ce magnifique paysage hérissé de cactus étranges et de fleurs bigarrées, cette île ensorcelante qui abrite des villes et des villages pleins de charme et s'ouvre sur un arrière-pays où la nature reste authentique et prodigieuse.


      D'après bon nombre de Corses, la baie d'Ajaccio serait, juste après celle de Rio de Janeiro, la plus belle du monde. Vous avez dit chauvinisme ? Ajaccio s'enorgueillit de n'avoir jamais ni oublié, ni trahi son citoyen le plus célèbre : Napoléon Bonaparte. Celui-ci est né dans une petite maison discrète et très simple située dans la toute petite rue Saint-Charles. Les traces laissées par l'empereur se retrouvent partout. Sous les platanes de la place Maréchal Foch, il se dresse fièrement sur un socle en tenue de consul, tandis que quelques vieux Corses jouent à la pétanque à ses pieds. Le premier étage de l'Hôtel de Ville abrite aujourd'hui un musée Napoléon riche d'une vaste collection de documents personnels, de son masque mortuaire et d'un grand nombre de tableaux. Plus nombreux encore sont les tableaux qui pendent aux cimaises du Musée Fesch, qui doit son nom à un cardinal et oncle par alliance de Napoléon, qui a recueilli une gigantesque collection d'œuvres d'art rivalisant avec celle du Louvre et qui compte plusieurs chefs d'œuvre de maîtres flamands.


      Après la visite d'Ajaccio, la côte occidentale de l'île mérite d'être explorée. Tout au nord se trouve la petite ville d'Île Rousse, fondée par Pascal Paoli, un militant de l'indépendance corse toujours vénéré. Cette agréable bourgade doit son nom aux récifs de granit brun qui jaillissent çà et là de la mer. Une fontaine domine la vue sur la place du marché située au cœur de la ville. Dans l'arrière-pays, de sympathiques vignerons vous accueillent bien volontiers. La Corse produit en effet quelques excellents vins locaux dont la réputation n'est plus à faire.


      Une impressionnante citadelle domine encore toujours la petite ville de Calvi, autrefois génoise. Calvi est la patrie des soldats de la Légion étrangère. Cette ville, qui s'enorgueillit, à tort ou à raison, d'avoir vu naître le grand explorateur Christophe Colomb, est particulièrement appréciée par les touristes en été. De nombreux hôtels, bistrots et restaurants affichent d'ailleurs fièrement son nom. Calvi est également le point de départ d'une excursion unique en bateau vers le parc naturel de Scandola et la baie aux accents tropicaux de Girolate, un petit village qui s'étend pratiquement exclusivement le long de la mer.


      Un peu plus loin vous attend la station balnéaire de Porto, blottie au creux d'une crique profonde bordée d'eucalyptus. Elle se prolonge le long des célèbres Calanches de Piano, d'impressionnantes formations rocheuses. L'antique petit village grec de Cargèse, fondé par des exilés grecs, ne manque pas d'authenticité. Une discrète petite église orthodoxe la domine du haut des collines. Le lieu semble idyllique, à l'instar de toute la Corse, terre de nature et de beauté. N'attendez plus, la Corse se languit de vous…


      EN PRATIQUE


      • La manière la plus aisée de se rendre en Corse est l'avion qui offre trois vols directs par semaine vers la Corse durant l'été (généralement de Pâques à fin septembre) et atterrit tant à Ajaccio qu'à Bastia.
      • En voiture, l'embarquement se fait à Marseille (Bruxelles-Marseille 1040 km), Toulon ou éventuellement Nice. Différentes traversées sont possibles : vers Ajaccio, Bastia, Porto-Vecchio, Île Rousse... Il faut compter 12 à 13 heures de voyage ; vous quittez généralement le port le soir pour être à pied d'œuvre le matin.
      • La Corse bénéficie d'un climat typiquement méditerranéen avec des étés chauds et des hivers humides. Ceci est certainement vrai en particulier pour la bande côtière. Du fait de l'altitude, de grandes différences peuvent se marquer entre les températures régnant au centre du pays et celles que l'on enregistre à la côte. La partie montagneuse de la Corse présente un climat alpin : même en été, il faut tenir compte qu'à certains endroits, on marche dans la neige. Le vent souffle pratiquement toujours en Corse, ce qui influence également la température. Le mistral, par exemple, produit une agréable brise rafraîchissante en été tandis que la tramontane est responsable d'hivers plutôt froids.
      • La Corse s’étend sur 183 km de long et sur 52 km de large et possède un réseau routier bien entretenu. Toutefois, il est recommandé d'adopter une conduite très prudente. Le paysage est souvent escarpé et les routes sinueuses. Il est important d'en tenir compte car, si les distances semblent limitées, il est rare que l'on puisse dépasser 50 km à l'heure.
      • Vous souhaitez prendre des vacances à la plage ? Dans ce cas, découvrez les plus belles plages au sud, Santa Giulia et Palombaggia.
      • En 2013, le centième tour de France partira de Corse. Trois étapes sont prévues sur l'île (29 juin: Porto-Vecchio - Bastia, 212km/30 juin: Bastia - Ajaccio, 154km/1er juillet: 3 Ajaccio - Calvi, 145km)

      Saint-Pétersbourg, le rêve d'un tsar

      publiée le 23 avril 2013


      Saint-Pétersbourg constitue indéniablement la ville russe la plus proche du style européen. Fondée il y a seulement quelque 300 ans, elle reflète pourtant un bien riche passé historique...


      Les origines de la ville remontent à la construction d'une petite forteresse (en plein marécage!) destinée à se défendre contre les invasions suédoises. Dès 1712, Saint-Pétersbourg devint la capitale de l'immense Royaume de Russie.


      L'imposante église au centre de la forteresse Saint-Pierre et Paul sert à présent de dernière demeure au tsar Pierre le Grand, fondateur de la ville. A ses côtés furent inhumés tous les souverains issus de la lignée des Romanov. Après une visite à la forteresse un peu éloignée du centre, démarrez la découverte de la ville de préférence par la Place du Palais. Le bâtiment de l'Amirauté vous procure un repère idéal pour vous orienter dans la ville grâce aux flèches de ses tours dorées.


      A côté, sur le Place des Décabristes, vous découvrez la statue équestre en bronze de Pierre Le Grand, sise sur un énorme socle de granite. Il fallut non moins de 17 ans au sculpteur français Falconet pour achever ce monument, désormais l'un des symboles de la ville. A proximité, vous pouvez admirer la cathédrale Saint-Isaac, l'une des plus grandes églises au monde, désormais transformée en musée au patrimoine artistique bien fourni avec, entre autres, une très impressionnante iconostase. Depuis la coupole, vous découvrez une vue époustouflante. Toutefois, le point d'orgue des attractions touristiques et artistiques demeure évidemment le prestigieux musée de l'Ermitage. Imaginez: 2,7 millions de pièces de collection rassemblées au sein de ce superbe Palais d'Hiver. Jadis siège des appartements du tsar, ce palais constitue de nos jours l'un des plus grands musées d'art au monde. Avec une superficie de 46.000 m2 (et 1700 portes!), il vous faudra à peu près 7 ans(!) si vous admirez durant 60 secondes chacune des œuvres des 8 départements! Un choix s'impose donc! Au département peinture, ne manquez pas les pièces maîtresses, comme par exemple la Madonna Litta de Léonard de Vinci, la Danae de Rembrandt, une quarantaine de toiles de Rubens et une quinzaine de tableaux de la période tahitienne de Gauguin. Place des Arts, le Musée Russe propose la plus vaste collection au monde d'art russe dans un palais néo-classique fabuleux.


      Prenez le temps de flâner le long de la célèbre Nevski Prospekt, la rue commerçante par excellence. Vous n'y verrez d'ailleurs pas que de belles boutiques, vous tomberez aussi sous le charme des anciens palais russes. Enfin, ne quittez pas la ville sans un tour en bateau sur les canaux car Saint-Pétersbourg, à ce niveau-là, rivalise certainement avec Venise!


      EN PRATIQUE


      • Environ 5 heures de vol, escale comprise.
      • 1 heure de décalage horaire.
      • 40 Roubles (RUB) valent environ 1 €.
      • Saint-Pétersbourg, située sur la Neva et au bord du Golfe de Finlande, possède un climat humide avec des étés frais et un hiver plutôt doux... selon l'avis des Russes !

      Viva Valencia!

      publiée le 26 mars 2013


      Fan de bronzage, amateur de culture, adepte du shopping, amoureux de la nature ou fin gastronome : chacun trouvera son bonheur à Valence!


      Cette 3e plus grande ville d'Espagne offre tant à découvrir!


      Si le nombre de touristes et la pression sont bien moins grands qu'à Barcelone ou Madrid, Valence vaut tout autant le détour! Cette ville accueillante pour les cyclistes peut aussi facilement se visiter à pied, en bus ou métro. Prévoyez suffisamment de temps pour visiter la Ciutat de les Arts i les Ciences, vaste complexe moderne, à la fois scientifique et culturel. Vous y verrez notamment le plus grand aquarium d'Europe, l'Oceanografic, mais aussi des films 3D sur écrans géants à l'Hemispheric. Découvrir la science devient un jeu d'enfants au Museo de las Ciencias Principe Felipe. Le soir, laissez-vous emporter par le lyrisme d'un opéra au cœur du magnifique Palau de les Arts. Tout cela dans ce même complexe!


      Dans le plus ancien quartier de Valence (El Carmen), vous flânerez le long des ruelles romantiques. Un grand nombre de commerces, dont certaines boutiques vraiment uniques, vous y attendent. Tous vos sens seront mis en éveil lors de votre visite haute en couleurs et parfums au Mercado Central, le plus grand marché couvert d'Espagne. Passez ensuite par La Lonja (l'ancienne Bourse), chef d'oeuvre gothique classé au Patrimoine Mondial Unesco.


      L'après-midi, dégustez un rafraîchissant horchata dans une horchateria (voir ci-dessous). A la Calle Cabaleros, vous trouverez à coup sûr de succulents restaurants et bars à tapas. Songez à terminer la soirée par un petit verre d'Agua Valencia!


      Pendant les mois les plus chauds, vous aurez hâte de vous reposer sur les vastes et belles plages de Las Arenas ou Malvarrosa. Le long de la plage, sur le Paseo Maritimo, vous n'aurez que l'embarras du choix entre les délicieux restaurants spécialisés en poissons et paella.


      Québec, plaisirs d'hiver, plaisirs d'été

      publiée le 6 mars 2013


      Eté comme hiver, la ville de Québec et ses environs offrent aux visiteurs des possibilités de loisirs à profusion. Alors, version enneigée ou version plus estivale? A vous de voir! La ville de Québec, seule cité fortifiée d'Amérique du Nord, possède un cachet historique indéniable. Ville basse et ville haute déploient de nombreux atouts tandis que s'étire majestueusement le Saint-Laurent au fil des saisons. Il faut dire qu'à Québec, les saisons se marquent très fortement et changent complètement le paysage et les activités locales. A partir de novembre, la ville se couvre d'un blanc manteau pour 6 mois environ. Si les températures chutent fortement en-dessous de zéro, le froid demeure généralement sec et reste dès lors très supportable... à condition d'être vêtu comme il se doit! Les lacs et canaux des environs gèlent en profondeur pour le plus grand plaisir des patineurs! Des matchs de hockey sur glace, sport national, se tiennent même parfois sur ces patinoires extérieures comme le 'Pond Hockey' qui rassemble une centaine d'équipes sur le superbe lac de Beauport (à une quinzaine de km de Québec). La belle saison revenue, les sportifs échangeront leurs patins contre un vélo pour suivre les superbes itinéraires autour de ces mêmes lacs.


      En été, prenez le téléphérique du parc des Chutes de Montmorency (à quelques km du Vieux-Québec). Du sommet, vous distinguez la région entière et même jusqu'à l'Ile d'Orléans. Le Manoir Montmorency (café-restaurant et terrasse panoramique) est devenu un lieu de rendez-vous très prisé! Ce parc change complètement de visage en hiver et renouvelle ainsi ses attraits. L'escalade de glace sur le 'Pain de sucre' se révèle un exercice très apprécié tout comme la féérique balade guidée en raquettes le long du sentier des Résurgences.


      A Québec, février voit défiler Bonhomme Carnaval et son cortège dans une ambiance très chaleureuse. Ambiance aussi en mars pour 'les Glissades de la Terrasse', descente vertigineuse en luge sur une rampe de glace. Côté animations, l'été n'est pas en reste : juillet et août voient se succéder une série de festivals variés. Côté nature, les possibilités estivales sont quasi infinies : balade à cheval, pêche, canyoning ou circuit panoramique à bord du Train touristique du Massif de Charlevoix par exemple.


      Pour les gourmands, les cabanes à sucre leur permettront d'assister en hiver à la démonstration des 'tire à la neige' : de délicieuses sucettes de sirop d'érable coulées devant vous et durcies par le froid de la neige. Vers la fin de l'été, ce sera plutôt la fabrication du cidre local et, qui sait, peut-être la participation à la cueillette dans les vergers? Pour le magasinage (comprenez shopping...), l'immense Boutique de Noël dans le Vieux-Québec comblera vos envies de décoration pour le sapin. Le quartier du Petit Champlain riche en boutiques artisanales et cafés demeure plein de charme été comme hiver, version enneigée ou version fleurie...


      Alors plutôt l'été, plutôt l'hiver ? A vous de choisir!


      Se marier... au paradis !

      publiée le 3 février 2013


      Un mariage au bout du monde? Chaque année, un nombre croissant de couples choisissent une destination exotique pour se dire oui. Pourquoi pas vous ?


      Mariage au bout du monde
      Selon la destination choisie, le mariage peut être célébré sur la plage, dans les jardins de l'hôtel ou dans un autre bel endroit. Pour certaines destinations, la cérémonie doit nécessairement avoir lieu à l’Hôtel de Ville. Votre agence de voyages peut vous aider, en collaboration avec ses partenaires fiables et sérieux, à organiser cet événement de A à Z. Nous vous aiderons à rester vigilant car l'Etat belge ne reconnaît pas automatiquement la validité d'un mariage dans tous les pays. Le mariage sera légalement reconnu s'il est enregistré dans des documents légaux, reconnus en Belgique. A votre retour, il vous restera à légaliser votre certificat de mariage pour qu'il soit officiellement inscrit en Belgique. Dans tous les cas, la destination du mariage doit être déterminée minimum 4 mois avant le jour du mariage (documents à envoyer, etc).


      Un mariage religieux peut, lui aussi, être organisé. Après le mariage, une petite réception attend généralement les mariés. Mais si vous le souhaitez, une réception plus importante ou un repas de fête avec vos convives peuvent être prévus. Sur chaque destination, de nombreuses options s’offrent à vous : photos, enregistrement sur DVD, gâteau de mariage, fleurs, etc.


      Exemples de lieux possibles pour l'organisation de votre mariage : Jamaïque, Barbade, Aruba, Curaçao, Sainte Lucie, Ile Maurice,... Chaque destination possède cependant sa propre législation en matière de mariage, donc en cas de questions, prenez contact avec notre agence.


      Renouvellement de votre engagement
      A côté de la célébration de mariage proprement dite, certaines personnes souhaitent renouveler leurs vœux de mariage. Dans ce cas, une destination exotique se prêtera parfaitement à cette circonstance.


      Lune de miel
      Choisir une destination exotique pour son voyage de noces? Un excellent choix, sans aucun doute! De plus, de nombreux hôtels réservent une attention particulière aux jeunes mariés et bien souvent, la jeune mariée bénéficie d'une belle réduction, voire de la gratuité, sur le prix de son séjour (sur présentation de la copie de l'acte de mariage).


      Vous imaginez-vous une plage tropicale et des palmiers légèrement ondoyants comme salle de mariage ? Oui ? Alors passez nous voir !


      Istanbul, entre Asie et Europe

      publiée le 22 janvier 2013


      Entre modernité européenne et authenticité asiatique, Istanbul laisse ses visiteurs sous le charme...


      Autrefois baptisée Constantinople et Byzance, Istanbul fut élue capitale des empires romain, byzantin et ottoman. De superbes mosquées, des palais des 'mille et une nuits' et de typiques bazars orientaux nous plongent aujourd'hui encore dans cette magnificence. Istanbul se divise en trois zones. La vieille ville, véritable trésor culturel et architectural aux monuments impressionnants. Le quartier moderne, qui nous offre, lui, de larges boulevards, des rues commerçantes kilométriques et des coins animés en soirée! Enfin, le Bosphore, l'une des routes maritimes les plus fréquentées au monde, qui relie la Mer de Marmara à la Mer Noire.


      Le quartier de Sultanahmet, dans la vieille ville, concentre la majorité des édifices culturels et attractions touristiques. Commencez votre visite par le Palais de Topkapi, l'ancien palais des Sultans, avec ses merveilleux pavillons, son impressionnante salle du harem et sa riche collection d'art ottoman. Prévoyez au moins un demi-jour pour cette visite, si possible le matin dès l'ouverture afin d'éviter les longues files d'attente. Juste à côté du Palais, ne manquez pas le Musée Archéologique et ses belles collections issues de la Mésopotamie ancienne. Dirigez-vous ensuite vers Sainte-Sophie (Aya Sofia) à l'origine église byzantine, reconvertie ensuite en mosquée, puis en musée prestigieux.


      Juste en face de Sainte-Sophie, la Mosquée Bleue (Sutanahmet Cami), du nom de la couleur des carreaux Iznik du 17e siècle ornant les murs intérieurs. Si vous souhaitez visiter la mosquée et ses 6 minarets, pensez à porter une tenue adaptée. A l'entrée, il vous faudra ôter vos chaussures et des foulards seront distribués pour couvrir, si nécessaire, jambes et épaules. A proximité de Aya Sofia, vous trouverez l'entrée de la Basilica Cisterne (Yerebatan Saray). Une bénédiction aux heures les plus chaudes car ce palais souterrain garde toujours une fraîcheur bien appréciable! Cet impressionnant réservoir d'eau byzantin se compose de 12 rangées de 28 colonnes et possède une capacité de pas moins de 80.000 m3! Clapotis des gouttes d'eau et musique mystique se mêlent dans une ambiance très particulière...


      Après un bon lunch, dirigez-vous vers le Grand Bazar (Kapali Carsi), l'un des plus vastes marchés couverts au monde. Vous pénétrez là dans un labyrinthe impressionnant de milliers de petites échoppes et boutiques. A présent, à vous de marchander! Lors de votre séjour, ne manquez pas une croisière sur le Bosphore avec ses vues imprenables! Vous pourrez effectuer la traversée d'une rive à l'autre à bord d'un ferry pour un prix très modique.


      Au fil de l'eau se dressent devant vous palais, mosquées et belles villas, un régal romantique pour clôturer la visite de cette ville magique!


      EN PRATIQUE :


      • Y ALLER : Vols quotidiens directs Bruxelles - Istanbul en 3h20
      • DECALAGE HORAIRE : Bruxelles : GMT+1 // Istanbul : GMT+2
      • MONNAIE : La Nouvelle Livre turque (YTL) 1 YTL = +- 0,44 EUR
      • GASTRONOMIE : Au restaurant Hamdi (quartier du Grand Bazar), vous pourrez goûter diverses spécialités turques tout en jouissant d'une magnifique vue depuis la terrasse sur le toit (11h30- 23h, Kalcin sokak 17 - tahmis caddesi, arrêt de tram Eminönu). Le Poséidon vous régalera de délicieux plats de poissons sur sa très jolie terrasse avec vue sur le Bosphore. Goûtez leur pieuvre farcie, filets de perche et croquettes aux crevettes (ouvert tous les jours dès 12h, Cevdet pasa caddesi 58, arrêt de bus Bebek). Ne manquez pas les baklavas (pâtisseries au miel) et célèbres loukoums, par exemple au Karaköy Güllüoglu. Leur site www.karakoygulluoglu.com vous donnera déjà un petit aperçu savoureux de leurs spécialités... Enfin, si un café turc vous tente (voire même la lecture de votre avenir dans le marc de café!), vous trouverez votre bonheur dans l'un des nombreux cafés de la rue Ayhan Isik Sokagi, une rue transversale de la grande rue commerçante Istiklal Caddesi.

      Seychelles, petit coin de paradis...

      publiée le 8 janvier 2013


      Les plus belles plages du monde, une mer azur, des rochers de granit et une luxuriante végétation tropicale... Aux Seychelles, les cartes postales prennent vie!


      Cet archipel tropical compte quelque 115 petites îles, disséminées dans l'Océan Indien, tels des confettis. La plus grande île, Mahé, à peine 155 km², abrite la majeure partie de la population seychelloise. La nature époustouflante du parc national 'Morne Seychellois' ne compte comme rivales que les nombreuses plages idylliques, comme la plage d'Anse Intendance, arc parfait de sable blanc et océan azur, bordé de palmiers et takamakas (ndlr: arbre de bord de mer). Pour les plus aventureux, direction le nord de Mahé. De Danzilles part une randonnée en montagne vers Anse Major. La chaleur tropicale peut rendre la promenade un peu difficile, mais la récompense est au rendez-vous quand la petite plage paradisiaque se dresse devant vous, nichée au cœur d'une baie extraordinaire, inaccessible par la route. Pas envie de refaire tout le chemin du retour? Pas de stress, un petit bateau vous ramènera à Danzilles après une douce sieste sur la plage!


      Praslin, seconde île en taille de l'archipel, constitue le parfait point de départ pour une excursion en bateau vers la petite île Cousin, réserve naturelle protégée où se réfugient des milliers d'oiseaux. La Vallée de Mai et et la magnifique plage d'Anse Lazio constituent deux musts de l'île. Envie de romantisme? Faites une promenade le soir le long d'Anse Volbert (la Côte d'Or) pour assister à un inoubliable coucher de soleil...


      A l'est de Praslin se situe La Digue, 3e île en superficie et pourtant à peine 10 km². Ici, les voitures se font rares et tout le monde se déplace à vélo... ou en char à bœufs! Ouvrir le coffre aux trésors de cette île, c'est découvrir une nature vierge, des oiseaux rares et des plages de sable d'un blanc immaculé. Pas étonnant qu’Anse Source d'Argent se trouve dans la liste très enviée des plus belles plages du monde! Grimpez au Nid d'Aigle pour un panorama époustouflant sur l'île entière. Parmi les perles cachées de l'île, Anse Marron vaut son pesant d'or. Accompagné d'un guide, vous y accéderez par des sentiers escarpés et traverserez rochers et petits cours d'eau, le tout dans une nature sauvage et préservée.


      Enfin, pour les amateurs de grand bleu, nous conseillons une croisière en bateau vers Petite Sœur et Grande Sœur. Vous pourrez plonger parmi les poissons colorés et les tortues de mer dans les récifs près de Coco Island et Felicity island. Un monde fascinant à découvrir sous l'eau... Vous cherchiez le paradis? Vous l'avez trouvé!


      EN PRATIQUE


      • Vols quotidiens avec escale à Paris, Doha ou Abu Dhabi (Durée: ± 12 heures)
      • Décalage horaire: Bruxelles GMT+1 / Seychelles GMT +4
      • Monnaie: Roupie Seychelloise (Rs) / 1€ = environ 17Rs (en fonction du cours du change)
      • Climat tropical constant autour des 30°C et un degré d'humidité élevé.
      • Deux saisons: La saison des pluies, d'octobre-novembre à mars-avril: averses tropicales régulières qui ne durent néanmoins jamais longtemps. t° min. de ±24°C,t° max. de ±32°C.
      • La saison d'hiver, d'avril-mai à septembre-octobre: alizés du sud-est, t° minimale d'environ 18°C, t° maximale d'environ 28°C.

Chouette Magazine (Ma Coccinelle Communication) | rue de l'Abyme 5, RAMILLIES (Belgique) | +32 81 34 27 33

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter