Chouette Magazine

André Etienne

André Etienne

Météo

Catégorie : Autres

Chroniqueuse depuis septembre 2018

La tendance saisonnière ?

publiée le 19 novembre 2019


“A Noël les moucherons, à Pâques les glaçons” (Dictons de décembre)


Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette » une petite rubrique interrogative :  « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture ! 


Depuis l'apparition de l'homme sur la terre il y a 200.000 ans , ils ont connu des périodes glaciaires mais aussi des températures élevées (moyenne de 19°C alors qu'actuellement la moyenne est de 15°C ) et la prévision du temps a toujours été pour les populations une question de vie ou de mort... Les paysans ont donc développé une météorologie approximative avec des dictons. Les dictons qui donnent une estimation du temps à courte échéance sont dans l'ensemble valables comme «  ciel pommelé et femme fardée sont de courte durée » en effet lorsque le ciel est pommelé, la pluie est proche. Par contre « A Noël , les moucherons, à Pâques les glaçons » ces dictions élaborés par les agriculteurs pour prévoir l'hiver sont faux.


La tendance saisonnière n'est donc pas facile à prévoir... Le météorologue va se baser pour ce faire sur la température des océans ; il va tenter d'établir à partir des modèles climatiques, les échanges qui peuvent se réaliser entre l'atmosphère et les océans ... de plus il peut aussi tenir compte du cycle solaire ; l'activité du soleil est pour l'instant au minimum et peut provoquer des blocages anticyloniques ; l'analyste va prendre en compte également la variation Nord atlantique (soit la différence de pression entre l'anticylone des Açores et la dépression Islandaise) qui serait négative cette année .. (on en parlera prochainement ).


En conclusion : la tendance saisonnière à 3 ou 4 mois est purement informative et n'a pas encore une valeur scientifique affirmée. Mais malgré tout, Meteobelgique se lance dans une tendance pour la deuxième décade de novembre avec un temps plus sec, une température un rien plus basse que la normale. L'anticyclone ne sera pas bien positionné, il apportera en dernière décade du brouillard, un ciel gris et une température légèrement supérieure à la normale. En décembre, il devrait faire doux mais en première moitié du mois la pluie sera d'actualité tout comme le vent et en seconde partie il fera plus sec avec une douceur toute relative. Noël ne sera sans doute pas « blanc » . Par contre la neige est attendue pour Janvier... à vérifier !


Tout prochainement on ira à la découverte de l’oscillation Nord Atlantique et de el Nino.


Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous, rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be. Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour... et accessibles sur UpRadio. Belle journée !


L'hiver sera-t-il long et rigoureux ?

publiée le 05 novembre 2019


“Automne au passé simple, hiver à l'imparfait, printemps au plus que parfait, été au conditionnel.” (Nabil Alami)


Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette » une petite rubrique interrogative :  « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture ! 


Les agriculteurs, les travailleurs des sols, tous ceux qui passent du temps à l'extérieur essayent de trouver des signes annonciateurs d'un hiver parfois long et difficile...mais il s'agit souvent de croyances ou parfois de traditions d'un pays à l'aure. Toutefois, il est possible que certains animaux puissent réagir aux tendances climatiques et préparer les provisions pour un hiver plus rigoureux ...les dictons nous apportent quelques phrases suculentes : « les écureuils ont une queue très épaisse et font provision de glands plus tôt...davantage de souris, d'araignées viennent chercher refuge dans les maisons... l'hiver sera rude.


MétéoBelgique analyse la tendance pour l'automne – début hiver 2019- novembre : « confirmation d'un mois doux mais finalement il ne devrait pas être trop pluvieux, grâce à la présence récurrente d'un anticyclone souvent placé pas trop loin de nous. Par contre sa présence ne devrait pas nous gratifier d'une insolation généreuse, les nuages bas et brumes et brouillards joueront souvent les troubles-fêtes. En décembre : «l'indice de confiance est encore très faible, décembre devrait être doux et à nouveau perturbé. Pas d'hiver précoce en vue pour l'instant.


Tout prochainement on ira à la découverte de la tendance saisonnière...


Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous, rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be. Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour... et accessibles sur UpRadio. Belle journée !


L'Orage (4) : la foudre en boule et les feux de la Saint Elme.

publiée le 22 octobre 2019


“Le coeur, c'est la foudre. On ne sait où elle tombe que quand elle est tombée.” (Henri Lacordaire)  


Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette » une petite rubrique interrogative :  « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture ! 


Dans l'album , « les 7 boules de Cristal » treizième album des Aventures de Tintin , écrit par Hergé et dont la publication se fait en 1948 , on ne sait si la boule de feu qui surgit par la cheminée lors d'un violent orage est une hallucination d'Hergé ou un phénomène bien réel ? Ce n'est qu'en 2000 que John Abrahamson de l'université de Canterbury en Nouvelle Zélande suggère une théorie : « lorsque l'éclair frappe le sol, il vaporise lors d'une réaction chimique des nanoparticules de silicium (SI) , de monoxyde de silicium (SIO) , du carbure de silicium (SIC) autant d'éléments qui composent la terre ... L'onde de choc les propulse en l'air et forme un plasma poussiéreux. Mais ce plasma ce combine avec l'oxygène de l'air et ce processus émet de la lumière et s'éteint au bout de quelques secondes une fois toutes les nanoparticules oxydées. » Cet expérience a été vérifiée par plusieurs groupes de physiciens , au Brésil, à l'université de Tel-Aviv , celle de Rennes et finalement en 2012 , les scientifiques de l'université de Northwest Normal à Lanshoum en Chine ont par hasard expérimenté la théorie du « plasma poussiéreux » Ils ont capturer les images d'une boule de feu provoquée par un orage et les données fournies par le spectographe montre bien la présence de silicium, de fer et d'oxygène dans ce phé nomène du type « boule de feu »


En ce qui concerne les feux de la « Saint Elme » il s'agit ici aussi d'un phénomène physique qui peut se produire lors des orages. Le champ électrique est alors très puissant et à proximité de pointes (mats de bateaux, piolets...) il peut générer des décharges électriques et agiter les molécules d'air qui émettent de la lumière ...


Si l'envie vous prend d'écouter les prévisions méto, rendez-vous chaque jour sur « UpRadio (98,7 FM Perwez et 105,2 FM Jodoigne) » 
Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous, rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be. Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour...
Belle journée !


L'orage (3) : les phases du coup de foudre ?

publiée le 17 septembre 2019


« Tu m'as dit que tu as peur de l'orage mais tu rêves du coup de foudre » (Julien Lorcy)


Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette » une petite rubrique interrogative :  « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture ! 


Comme déjà signalé dans le dernier billet ( Orage(2)) la différence de potentiel entre le nuage et le sol peut atteindre 100 millions de volts et les décharges peuvent avoir lieu. On peut distinguer des coups de foudre descendants , les plus fréquents mais aussi des éclairs ascendants, entre nuages ou à l'intérieur du nuage. Le coup de foudre descendant se déroule en deux phases : la première phase commence là où la charge électrique est la plus importante dans le nuage, le traceur descend alors par bonds d'une cinquantaine de mètres, sa vitesse est de 200 km/s . Lorsqu'il arrive à +/- 300 mètres du sol , un autre traceur part d'un point plus élevé du sol et le rejoint. A ce moment la deuxième phase est enclenchée. Le traceur a littéralement créé un tunnel « ionisé » entre le nuage et le sol. La décharge principale est alors envoyée vers le sol , elle est suivie ou accompagnée de fortes décharges. Cela nous donne un éclair découpé à plusieurs endroits dans le ciel. La vitesse de déplacement de l'électricité est de 100.000 km/s et la durée de l'éclair s'effectue entre 0,01 à 2 secondes. Le coup de foudre ascendant est favorisé par l'effet de pointe , comme les arbres, les antennes, les clochers , les cimes des montagnes. Dans le prochain Chouette mag nous dévoilerons d'où viennent la foudre en boule et les feux de la saint-Elme ? 


Si l'envie vous prend d'écouter les prévisions méto, rendez-vous chaque jour sur « UpRadio (98,7 FM Perwez et 105,2 FM Jodoigne) » 
Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous, rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be. Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour...
Belle journée !


L'orage (2) : la foudre

publiée le 03 septembre 2019


« Celui que frappe la foudre, n'entend pas le tonnerre »


Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette » une petite rubrique interrogative :  « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture ! 


Au sein du « roi » des nuages, le cumulonimbus qui s'est développé largement sur la France et la Belgique ces derniers temps, circulent des particules de glace, de l'eau surfondue ; ces mouvements rapides à la fois ascendants et descendants créent au coeur même du nuage des particules qui se chargent en électricité de façon – et +. La répartition de ces charges au sein de la masse nuageuse est complexe ; sur une hauteur de 10 km on peut comptabiliser jusqu'à 10 couches superposées, alternativement positives et négatives. La différence de potentiel entre le nuage et le sol peut atteindre jusqu'à 100 millions de volts. Lorsque la foudre se déclenche, entre les nuages, entre le nuage et le sol, entre le sol et le nuage, l'air surchauffé par le passage de l'éclair(entre 20.000 et 30.000 degrés) se déchire.. cet écartement brutal produit une onde de choc qui se déplace à la vitesse du son ... ce qui nous donne le tonnerre (vitesse du son : 349,29 m/s) . Donc si vous voyez l'éclair et que le tonnerre gronde après 6 secondes, la foudre est tombée à 6 X 349 (vitesse du son) on peut arrondir à 300 soit 1800mètres... Si vous voyez l'éclair et que vous n'entendez rien... il est trop tard ... Dans le prochain Chouette mag nous dévoilerons un coin des différentes phases d'un coup de foudre !  


Si l'envie vous prend d'écouter les prévisions méto, rendez-vous chaque jour sur « UpRadio (98,7 FM Perwez et 105,2 FM Jodoigne) » 
Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous, rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be. Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour...
Belle journée !


L'orage (1)

publiée le 02 juillet 2019


« Une petite rébeillon de temps en temps, c'est comme un orage qui purifie l'atmosphère » (Thomas Jefferson ; 1743-1826)


Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette » une petite rubrique interrogative :  « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture ! 


Le mois de mai tout comme les mois de juin à septembre sont des périodes parfois orageuses, souvent humides et instables à nos latitudes. C'est plus particulièrlement la chaleur, donc le soleil qui reste le moteur de la formation des cumulonimbus, ces nuages qui se froment par l'apport d'humidité en quantité... On peut compter jusqu'à 0,30 g d'humidité par m³. En sachant qu'un cumulonimbus peut se développer sur une altitude moyenne de 6 km et en supposant que ce même cumulonimbus soit de 1km de large sur 1km de longueur, un rapide calcul nous montrerait que la quantité d'eau qui pourrait s'élever tournerait autour de 18 millions de litres d'eau. A titre de comparaison, on pourrait remplir avec un nuage de ce type, 7 piscines olympiques.


Son développement est fort complexe ; l'élément essentiel est sans doute la convection mais s'ajoute à cela, le cisaillement du vent, les tourbillons... Mais parlons de la convection : l'air chaud dilaté est moins lourd que l'air environnant et donc cette « bulle » aura tendance à s'élever (principe d'Archimède) ; au cours de son ascension la bulle se dilate, l'air chaud va se refroidir et la vapeur contenue dans cette bulle arrive alors à saturation pour former le nuage. La rapidité de l'extension du nuage dépend également de l'humidité, du cisaillement... ce transfert de chaleur se déroule dans la troposphère(partie située entre le sol et la tropopause). Dans le prochain Chouette mag nous dévoilerons un coin du nuage pour parler de foudre !


Si l'envie vous prend d'écouter les prévisions méto, rendez-vous chaque jour sur « UpRadio (98,7 FM Perwez et 105,2 FM Jodoigne) » 
Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous, rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be. Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour...
Belle journée !


Le paradoxe : la modification du climat pourrait-il entraîner des hivers plus froids ?

publiée le 04 juin 2019


« Qui dort sur un tapis épais croit que l'hiver est clément » Proverbe Berbère


Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette » une petite rubrique interrogative : « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture ! 


Le paradoxe : la modification du climat  pourrait entraîner des hivers plus froids ?
La position de l’axe de la terre  en hiver, empêche le soleil d’éclairer le « Grand Nord »  pendant 6 mois et par conséquent de l’air très froid s’accumule sur ces régions, cet air est appelé le « vortex polaire » Dans la stratosphère, la température peut descendre jusqu’à -85°C et  contraste avec la température relevée au niveau de l’équateur. Cette  grande différence de température va créer des vents tourbillonnants dans le Grand Nord, ils entourent le vortex polaire. Le problème constaté c’est l’augmentation de température des océans mais aussi de la terre dans ces régions en été. Cette situation entraine une différence moins grande des températures entre la périphérie du vortex et l’équateur. L’air très froid n’est donc pas bien ceinturé par les vents violents au Pôle et cet air envahit progressivement nos régions en hiver …les hivers devraient être plus rigoureux ! …c’est une hypothèse mais qui s’est déjà vérifiée lors de l’hiver 2014  au Canada…


Si vous voulez en savoir plus rendez-vous avec Sébastien Doutreloup et Christoph Kittel , climatologues à l'université de Liège, ce 5 juin, salle des Calèches au Château Pastur à Jodoigne à 19h30 . Ils parleront des changements climatiques perceptibles et envisagés dans le monde, des changements en Europe et en Belgique comme l'évolution des orages (Jodoigne a souvent été frappé) pour terminer par une question : « Et maintenat, qu'est-ce qu'on fait ? ». Infos et réservations: sde@jodoigne.be – 010/84 06 23


Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous, rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be . Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour... et accessibles sur UpRadio (98,7 FM Perwez et 105,2 FM Jodoigne). Belle journée !


Pourquoi ?

publiée le 21 mai 2019


« Quand on arrêtera de faire des bêtises, qu'on verra le monde en face de nous et pas dans nos petites frontières, on sera prêt à prendre des décisions. Je pense aussi qu'il faudra que les peuples du monde entier se liguent pour faire pression sur leurs dirigeants respectifs » Sébastien Doutreloup – climatologue – université de Liège.


Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette » une petite rubrique interrogative :  « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture ! Comment peut-on se préparer au changement climatique ?


La première réaction qui nous vient à l’esprit c’est sans nul doute, réduire nos émissions de gaz à effet de serre. IL s’agit de le stabiliser pour éviter des modifications trop importantes de l’atmosphère et des océans. Cela suppose une nouvelle orientation dans nos processus de fabrication mais aussi de consommation. Mais comme le signalait le Météorologue Sébastien Doutreloup de l’ULG , si des changements climatiques sont inévitables, il faudra s’adapter. Il est vrai que les changements que nous allons réaliser dans notre façon de vivre, de nous déplacer  de consommer, n’auront des effets tangibles que dans plusieurs centaines d’années…mais il est temps d’agir aujourd’hui. A court terme il faut diminuer le gaspillage de matières, d’énergie et par conséquent ses coûts. Réduire l’impact  des transports, des produits que nous achetons dans nos grandes surfaces et qui proviennent de l’Afrique ou du Pérou, orientons nous vers des produits de saison et de la région …Optimisons le transport des marchandises optimisons le  transport des passagers, essayons de réduire au maximum nos déchets. Voilà quelques  pistes qui peuvent contribuer à apprivoiser le changement climatique. Si vous voulez en savoir plus rendez-vous avec Sébastien Doutreloup et Christoph Kittel , climatologues à l'université de Liège, ce 5 juin, salle des Calèches au Château Pastur à Jodoigne à 19h30 . Ils parleront des changements climatiques perceptibles et envisagés dans le monde, des changements en Europe et en Belgique comme l'évolution des orages (Jodoigne a souvent été frappé) pour terminer par une question : « Et maintenat, qu'est-ce qu'on fait ? »
Infos et réservations: sde@jodoigne.be – 010/840623


Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous , rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be. Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour... et accessibles sur UpRadio. Belle journée !


Les icebergs et le niveau des mers et océans ?

publiée le 07 mai 2019


« La réalité est comme un glaçon flottant, dont seule la plus petite partie semble exister. » (Victor Dixen)


Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette » une petite rubrique interrogative :  « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture ! 


Lorsque les Icebergs fondent le niveau de la mer ne monte pas ? Pourquoi ? La banquise qui recouvre une bonne partie de l’océan glacial arctique et antarctique ne va pas jouer dans l’augmentation du niveau de la mer lors du réchauffement climatique. Vous avez déjà expérimenté la chose, puisque si vous placez un glaçon dans un verre rempli d’eau … la fonte de ce glaçon ne va pas provoquer un débordement de l’eau  du verre … Selon le principe d’Archimède : «  Tout corps plongé dans un fluide reçoit de la part de ce fluide une force (poussée) verticale, vers le haut dont l’intensité est égale au poids du volume de fluide déplacé (ce volume est donc égal au volume immergé du corps). » En d’autres termes, avant la fonte, le glaçon solide occupe dans l’eau liquide le même espace que celui qui sera occupé par son eau après la fonte. Il en est de même lors de la fonte des Icebergs, celle-ci ne fera pas augmenter le niveau des mers. Par contre la glace et la neige qui recouvre les continents (calottes glaciaires de l’Antarctique, du Groenland)  apportent un plus au niveau de l’augmentation des océans et des mers tout comme la fonte des glaciers ...


Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous , rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be. Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour... et accessibles sur UpRadio 98,7 ou 105,2 . Belle journée ! 


Pourquoi glisse-t-on sur le verglas ?

publiée le 05 mars 2019


« Quand, durant tout un jour, il est tombé de la pluie, de la neige, de la grêle et du verglas, on est tranquille. Parce que, à part ça, qu'est-ce que vous voulez qu'il tombe ? Oui, je sais, mais enfin, c'est rare... » (Pierre Dac)


Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette » une petite rubrique interrogative : « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture ! 


Si ce mois de février est caractérisé par des températures encore négatives et un peu de neige, en certains endroits les trottoirs peuvent être verglacés… pire encore, sur le réseau routier, les grands axes sont souvent dégagés mais parfois le réseau secondaire peut être extrêmement dangereux ! Le verglas, tout comme vos semelles de vos souliers sont des surfaces solides  et si vous marchez sur de l’asphalte, surface solide si l’en est, vous ne glissez pas … alors pourquoi sur le verglas ? N’est-t-on pas dans la même situation ?Tout simplement parce que le verglas est formé d’eau gelée … mais pas n’importe quelle eau, de l’eau en surfusion. Qu’est-ce que cela veut dire ? Tout simplement, on sait que l’eau gèle à 0°C mais l’eau en surfusion reste à l’état liquide lorsque la température est inférieure à 0°C (elle se trouve alors dans un état « metastable). Au contact du sol enneigé ou tout simplement gelé, la pluie se transforme en pluie verglaçante . On sait que la glace n’est pas spécialement glissante mais si vous posez le pied dessus, il se forme une petite pellicule d’eau qui lubrifie l’ensemble et rend le verglas bien glissant ; l’eau est alors en surfusion et devient un véritable tapis roulant. Si vous pilotez une voiture sur le verglas, elle risque de devenir incontrôlable et c’est l’embardée… Soyez prudent, à bientôt.


Si l'envie vous prend d'écouter à nouveau cette courte rubrique, rendez-vous chaque semaine sur « UpRadio (98,7 FM Perwez et 105,2 FM Jodoigne) » . Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous, rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be. Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour... et accessibles sur UpRadio. Belle journée ! 


Pluie ou neige ?

publiée le 12 février 2019


« Les passions sont aux sentiments ce que la pluie est à la rosée, ce que l'eau est à la vapeur, ce que la neige est au bonheur » (Inconnu)


Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette Mag » une petite rubrique interrogative :  « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture ! 


La nature des précipitations ne dépend pas directement du lieu où l’on se situe. Il faudra tenir compte de la température de  l’atmosphère et ce à certaines altitudes. En compulsant le schéma nous allons vite comprendre : Figure 1, lorsque la température est négative du sol au le nuage  on aura de la neige ; Figure 2, lorsqu’après une période de grand froid, le redoux est annoncé, l’air plus chaud s’intercale entre l’air froid d’altitude et  le sol qui lui n’a pas eu le temps de se réchauffer. La neige qui tombe alors du nuage traverse la zone plus chaude en se transformant en pluie ensuite elle retrouve une température basse et la pluie se transforme en granules de glace  ou grésil. Figure 3, Si la couche d’air froid qui stagne au sol est trop mince  mais qu’une couche d’air chaud est venu s’intercalé, la neige qui tombe se transforme en pluie en passant dans l’air doux et au contact de la mince couche d’air froid, la goutte de pluie ne se congèle qu’en touchant le sol, on parlera de pluie verglaçante. Figure 4, si la température est positive du sol jusqu’à proximité du nuage, il s’agira essentiellement de pluie… 


 

Si l'envie vous prend d'écouter à nouveau cette courte rubrique , rendez-vous chaque semaine sur « UpRadio (98,7 FM Perwez et 105,2 FM Jodoigne) » 
Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous , rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be. Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour... et accessibles sur UpRadio. Belle journée !


Il y a dépression et dépression ?

publiée le 29 janvier 2019


« La dépression , c'est le novembre de l'âme, le décembre du désir » (Philippe Labro, cinéaste, écrivain, journaliste)


Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette Mag » une petite rubrique interrogative :  « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture !


Lorsque nous broyons du noir, la dépression envahit souvent notre vie et pourtant elle n’a rien à voir avec la dépression dont les présentateurs « météo »  font état dans les bulletins météo, lorsqu’ils annoncent le passage d’une dépression. En effet celle-ci est souvent signe  d’une atmosphère chahutée, avec un ciel ennuagé qui distille de bonnes averses, le tout porté par un vent fort… Pour faire court on parlera de deux types de dépression : la thermique et la dynamique. La première est le résultat de l’échauffement du soleil qui crée au sol des bulles d’air qui vont s’élever , ces bulles sont moins denses que les bulles environnantes et donc l’air chaud monte… et la pression diminue…La dépression dynamique, elle,  provient de la circulation de l’air autour de la terre et de ces mouvements ; on la retrouve dans l’Atlantique ou le Pacifique Nord. Elle se loge souvent à proximité du jet Stream, ce courant d’altitude avec des vitesses de 80 à 200 km/h qui génère par  une aspiration brutale, des mouvements ascendant qui sont mis en rotation tout simplement par le mouvement de la terre autour de son axe. La dépression dynamique affectionne tout particulièrement la proximité de ce courant rapide. Il est fréquent que la dépression entraîne par ses mouvements, de l’air humide dans  les couches de l’atmosphère, cette humidité va se condenser  et donner des nuages  qui apporteront de la pluie, des orages …et des vents forts.


Une dépression peut s’étendre  jusqu’à plusieurs milliers de kilomètres, ce sont celles qui déterminent le temps sur nos régions  mais il en existe d’autres de deux à dix mètres. Et cette année avec les fortes chaleurs on a souvent remarqué des petits tourbillons de vent  qui emportaient poussière et feuilles avec parfois une certaine violence …Ils peuvent monter  à plus d’un km et soulever des charges  de quelques kilos. Ces tourbillons sont appelés « dust devils » ils se forment si le sol n’est pas chauffé par le soleil de manière uniforme et si la différence entre la température et le point de rosée est supérieure à 16°C…la différence de températures peut ainsi provoquer des mouvements rapides de l’air et engendrer des rotations parfois impressionnantes.


Si l'envie vous prend d'écouter à nouveau cette courte rubrique , rendez-vous chaque semaine sur « UpRadio (98,7 FM Perwez et 105,2 FM Jodoigne) »  Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous , rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be. Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour... et accessibles sur UpRadio . Belle journée !


Bilan météo de l'année 2018

publiée le 15 janvier 2019


« Humidité et sécheresse sont les deux mamelles du paysan. Une fois sur deux, il se plaint soit de l'un de l'autre. De par sa naissance même, le paysan est classé zone sinistrée. » (Jacques Mailhlot, journaliste)


Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette Mag » une petite rubrique interrogative :  « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture ! 


En collaboration avec meteobelgique, faisons le point météo sur l’année 2018. On retiendra de cette année, une période de sécheresse  qui a commencé en mai  jusqu’en novembre. A Uccle, ce  sont les mois de janvier, mars, avril et décembre qui ont donné des quantités de précipitations supérieures à la normale mais sur l’année il n’est tombé que 646,3mm d’eau au m² contre 852,4 mm pour la situation dite « normale »  et à Jodoigne , on a seulement recueilli que 445,1 mm d’eau au m². On constate cependant qu’il y a eu occasionnellement des précipitations statiques avec des cotes pluviométriques élevées ; c'est ainsi qu'à Jodoigne, le 24 janvier , on relevait 21,6 mm d’eau au m² ; le 29 avril , 22,6 mm d’eau au m² et le 29 mai , 30,8 mm d’eau au m².  On retiendra de cette année 2018, la vague de chaleur de la fin juillet début août avec des températures maximales à Jodoigne de 36,9°C en juillet et 37,1°C en août et une température moyenne mensuelle de 11,8°C  contre 11,9°C à Uccle en 2018 par rapport à la normale (1981 – 2010) qui est de 10,5°C à Uccle.


En résumé,  l’année 2018  fut caractérisée par des précipitations exceptionnellement basses, des températures exceptionnellement excédentaires et un ensoleillement remarquable puisqu’on est passé de 1544,6 heures (Normales à Uccle de 1981 à 2010) à 1900 heures pour cette année … Qui a parlé de réchauffement climatique ?


Si l'envie vous prend d'écouter à nouveau cette courte rubrique , rendez-vous chaque semaine sur « UpRadio (98,7 FM Perwez et 105,2 FM Jodoigne) » 
Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous , un petit clic sur notre site météo : www.meteojodoigne.be. Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour... et accessibles aussi sur UpRadio en audio. Belle journée ! Et nos meilleurs voeux pour 2019 !  


Comprendre la différence entre météorologie et climatologie ?

publiée le 18 décembre 2018


« Quand l'hiver vient doucement, il est là à la Saint-Clément. »


Il est vrai que pour la plus part d’entre nous, c’est un peu la confusion entre ces deux sciences; tout simplement parce que ces deux disciplines utilisent en partie   les mêmes paramètres à savoir les variations de la température, des précipitations, de la vitesse du vent et sa direction, de l’humidité, de la pluie, de la neige…par contre pour l’une comme pour l’autre, elle se réalise à des échelles différentes. En effet la météorologie détermine le temps qu’il fait aujourd’hui ou le temps qu’il va faire  les quelques jours suivants, alors que la climatologie étudie les variations passées et ou à venir des différents phénomènes  mais sur un long terme. On est souvent questionné à ce sujet… comment peut-on prévoir le temps qu’il fera  en 2100 alors qu’il est déjà difficile de donner une prévision  correcte à 7 jours ? La réponse est assez simple, le climat rime avec moyenne et les causes qui influencent le climat ne sont pas les mêmes que celles qui agissent sur la météo, je songe aux variations du  soleil, à l’inclinaison de l’axe de la terre, à l’orbite terrestre, au volcanisme, aux océans, à l’activité de l’homme. Le météorologiste se base sur des modèles adaptés  à sa demande pour effectuer des prévisions tout en gardant à l’esprit  les facteurs qui peuvent aussi influencer le temps  comme l’anomalie des températures des océans .


En résumé et pour faire simple, la météorologie se focalise sur les prévisions  à court terme pour une zone déterminée tandis que la climatologie  se penche sur les variations de l’atmosphère, des océans, des terres à moyen et ou à long terme et ce sur l’ensemble de notre planète avec des modèles adaptés à ces exigences.


Tout prochainement on parlera de « la dépression ».


Si l'envie vous prend d'écouter à nouveau cette courte rubrique , rendez-vous chaque semaine sur « UpRadio (98,7 FM Perwez et 105,2 FM Jodoigne) »  Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous , rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be. Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour... et accessibles sur UpRadio. Belle journée !


Pourquoi y a-t-il du vent ?

publiée le 20 novembre 2018


« Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles. » (Ward 1921-1994)  


Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette » une petite rubrique interrogative :  « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture ! 


On le sait, le soleil réchauffe la terre  et celle – ci restitue la chaleur emmagasinée dans le sol … Ces bulles d’air chaud sont constituées de molécules qui « s’énervent » quelque peu sous l’action de la chaleur et la bulle prend plus d’espace, se dilate  et comme il y a moins de molécules puisqu’elles se sont écartées les unes des autres, la pression diminue. En d’autres termes pour un volume par exemple de 1 m³,  lorsque l’air est chaud, les molécules sont moins nombreuses que pour un même volume d’air à une température plus basse. Par conséquent puisqu’il y a plus de molécules dans le même volume d’air froid, ce volume est plus lourd et la pression supérieure… En météorologie, si le poids de l’air à un endroit du globe est plus lourd  on se retrouve en face d’une haute pression, un anticyclone. Lorsque la masse d’air est plus chaude  et les molécules plus agitées c’est une basse pression soit une dépression. Ce sont ces différences de pression  qui créent les mouvements des masses d’air et donc le vent… Si le vent dépend bien  de ces systèmes on doit y ajouter  la rotation de la terre sur elle-même  qui brasse l’atmosphère (force de Coriolis) et donc qui lui donne une dynamique. Les vents peuvent être capricieux, dangereux  c’est ainsi  que dans l’antiquité  ils étaient  identifiés à des divinités.  : « Zéphyr » vent  qui apporte une brise douce  de l’ouest ou du Nord-Ouest comme le signale le livre de l’Odyssée  ou plus proche de nous, Jean de La Fontaine dans la fable « le chêne et le roseau »  il  le met en parallèle au vent violent « l’Aquilon ».


Le Chêne un jour dit au Roseau :… « Cependant que mon front, au Caucase pareil,
Non content d'arrêter les rayons du soleil,
Brave l'effort de la tempête.
Tout vous est Aquilon, tout me semble Zéphyr. »


Tout prochainement on ira à la découverte de la météorologie et de la climatologie.


 

Si l'envie vous prend d'écouter à nouveau cette courte rubrique , rendez-vous chaque semaine sur « UpRadio (98,7 FM Perwez et 105,2 FM Jodoigne) » 
Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous , rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be. Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour... et accessibles sur UpRadio. Belle journée ! 


Les modèles en météorologie

publiée le 06 novembre 2018


« Il n'y a pas de modèle pour qui cherche ce qu'il n'a jamais vu. (Paul Eluard) » 


 

Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette » une petite rubrique interrogative :  « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture ! 


Pourquoi les météorologistes utilisent des modèles pour prévoir le temps ?
 Nous sommes au milieu des terres agricoles du Brabant Wallon… les travailleurs de la terre ont besoin de « savoir » le temps qu’il fera aujourd’hui, demain ou la semaine prochaine  afin d’organiser  les cultures. Il en est de même pour d’autres activités. Depuis peu, nous avons ouvert un lien sur notre site www.meteojodoigne.be  qui permet  d’avoir une meilleure approche du temps qu’il va faire pour nos agriculteurs  de 0 à 9 jours:
http://www.meteojodoigne.be/site/index.php/divers/la-meteo-pour-les-agriculteurs-de-jodoigne-et-sa-region . Vous le constatez, pour ce faire nous devons utiliser  un outil que l’on nomme « modèle ». Du temps de notre « Monsieur Météo » Jules Metz, on levait les yeux vers le ciel pour faire parler les nuages, on téléphonait aux stations situées en amont pour connaître le temps qu’il faisait… Aujourd’hui, tout le monde demande une plus grande précision pour une plus grande sécurité  et un plus grand rendement ! Pour réaliser ce rêve, les scientifiques  font des simulations. En partant d’une situation existante et bien connue,  on va diviser la terre (notre atmosphère mais aussi les mers)  en petites boîtes cubiques dans lesquelles on va implémenter  les paramètres : des précipitations, du % d’humidité, du vent, de la température au sol et en altitude,  de la nature des sols, de la superficie des océans…  et toutes les interactions entre ces éléments ;   le scientifique va y inclure ensuite  des formules mathématiques  qui seront calculées par des ordinateurs surpuissants « Bull DLC Meteo France (5 millions de milliards d’opérations par seconde -5 Pétaflops) afin de simuler le temps qu’il fera d’une boîte vers l’autre , que ce soit de manière horizontale comme verticale. Il faudra confronter ces données avec différents modèles avec des images satellitaires, des ballons sonde, des stations météo…Les prévisionnistes vont alors évaluer le degré de certitude pour des prévisions  à 3 jours, à 5 jours ou des tendances à 10 jours … Tout prochainement on ira à la découverte du « vent »  


Si l'envie vous prend d'écouter à nouveau cette courte rubrique , rendez-vous chaque semaine sur « UpRadio (98,7 FM Perwez et 105,2 FM Jodoigne) » 


Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous , rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be . Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour... Belle journée ! 


Pourquoi y a-t-il une atmosphère sur la terre ?

publiée le 23 octobre 2018


« Entre le soleil et nous s'étendent les ténèbres et c'est pourquoi l'atmosphère apparaît bleue. (L de Vinci) » 


Le site www.meteojodoigne.be (André Étienne) propose dans votre « Chouette » une petite rubrique interrogative :  « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture ! 


Il y a quelques 4 milliards d’années, si le soleil et la terre étaient déjà bien présents, il n’y avait pas un seul être vivant sur notre planète tant  les conditions étaient rébarbatives… pas d’eau, pas d’oxygène en quantité suffisante. Par contre l’activité volcanique ne passait pas inaperçue avec projections de laves et de gaz … Ces gaz ne se sont pas dissipés dans l’espace car la pesanteur existait déjà et les molécules sont restées  dans l’environnement du sol. Il n’en est pas de même sur d’autres satellites ou planètes comme la lune qui a une gravité 6 fois inférieure à la nôtre et qui laisse diffuser dans l’espace les molécules qui s’échappent du sol. Sur la terre, les molécules ne restent pas clouées au niveau de la surface mais sont agitées par la chaleur du soleil, par la rotation de la terre, par l’attraction de la lune… savez-vous que ces molécules peuvent se déplacer à la vitesse de 500 m/seconde ? Ces éléments donnent à l’atmosphère son  dynamisme mais aussi et surtout son épaisseur. De plus la distance terre – soleil, la couche de l’atmosphère, la quantité d’Oxygène, et d’autres gaz  sont des paramètres déterminants dans la production d’une température  moyenne de 15°C propice au développement de la vie. Ce n’est pas le cas pour Mars avec  son – 55°C  par exemple. Mais la répartition de ces gaz n’est pas uniforme, pour la partie qui nous intéresse, elle s’étale de 0 à 16 km pour la troposphère, siège des événements météorologiques !


Tout prochainement on ira à la découverte des modèles en météorologie…


Si l'envie vous prend d'écouter à nouveau cette courte rubrique , rendez-vous chaque semaine sur « UpRadio (98,7 FM Perwez et 105,2 FM Jodoigne) » 


Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous , un petit clic sur notre site météo : www.meteojodoigne.be . Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour... et accessibles sur Internet et UpRadio . Pour les agriculteurs une nouvelle page est ouverte pour tout savoir sur l'état des sols, température, humidité ... via le lien ou le site: « http://www.meteojodoigne.be/site/index.php/divers/la-meteo-pour-les-agriculteurs-de-jodoigne-et-sa-region. Belle journée !  


La météo en 52 questions

publiée le 04 septembre 2018


« Pourquoi le ciel est-il bleu ? »
«Beau temps en vue, s'il y a dans le ciel assez de bleu pour tailler une culotte de gendarme. » 


 

Le site www.meteojodoigne.be propose dans votre « Chouette » une petite rubrique interrogative :  « Dis , Papa pourquoi le ciel est-il rouge quand le soleil se couche ? Pourquoi y a-t-il du vent ? Pourquoi... pourquoi ? » Autant de questions... qui demandent des réponses... Bonne lecture !


Pourquoi, le ciel est-t-il bleu ? 
Atmosphère, Atmosphère... tout est une question d'atmosphère. La lumière du soleil qui traverse notre enveloppe terrestre est constituée de plusieurs types d'ondes qui, selon leur longueur, vont agir différemment : les UV qui accélèrent le bronzage et qui peuvent être dangereux pour la peau, les infrarouges qui apportent la chaleur... la lumière blanche qui nous permet de distinguer les couleurs. Chaque couleur a sa longueur d'onde propre. Ces ondes percutent les molécules de l'air. Certains rayons de la lumière sont déviés par ces molécules, d'autres continuent leur chemin jusqu'au sol. En raison de leur petite taille, les molécules ne dévient que les ondes les plus courtes soit le violet, le bleu et l'indigo. Le mélange des ondes courtes déviées par les molécules d'air donnent ce ciel bleu que nous apprécions tant... Sans atmosphère, notre ciel serait d'un noir profond, couleur que les astronautes découvrent en s'éloignant de la terre.  Tout prochainement on ira à la découverte des nuages : « Pourquoi flottent-ils ? »


 

Si l'envie vous prend d'écouter à nouveau cette courte rubrique , rendez-vous chaque semaine sur « UpRadio (98,7 FM Perwez et 105,2 FM Jodoigne) » 
Pour connaître le temps qu'il fera près de chez vous , rendez-vous sur notre site météo : www.meteojodoigne.be . Les prévisions météorologiques sont réactualisées trois fois par jour... et accessibles sur UpRadio et sur Bel Rtl le Mardi de la semaine impaire vers 5h42 . Belle journée ! 


Restons en contact!

Chouette Magazine
Ma Coccinelle Communication, Editeur
Chemin de Terre 19b, 1370 JODOIGNE
Brabant Wallon (Belgique)
+32 (0)475 49 52 61

Envie d'une publicité dans votre Chouette Magazine ?
Une question à nous poser? Une suggestion à nous faire?

Région Eghezée/Perwez/Jodoigne : Béatrice au +32 (0)474 97 46 27
Région Hannut : Xavier au +32 (0)471 09 22 64
ou par mail via info@chouettemag.be !